Déclaration commune des ministres Baird et Ablonczy sur la situation en Syrie

Situation en Syrie(Nº 376 - Le 15 décembre 2011 - 9 h HE) Le ministre des Affaires étrangères John Baird et la ministre d'État des Affaires étrangères (Amériques et Affaires consulaires), l'honorable Diane Ablonczy, ont fait aujourd'hui la déclaration suivante au sujet de la Syrie :

« La situation en Syrie continue de se détériorer. Les nouvelles sanctions imposées par la Ligue arabe donnant lieu à une réduction des vols en partance de Damas à compter d’aujourd’hui, les Canadiens en Syrie pourraient bientôt avoir peu d’options pour quitter le pays de manière sécuritaire.

« Nous conseillons fortement aux Canadiens de quitter la Syrie immédiatement par tout moyen de transport disponible pendant qu’ils en ont encore la possibilité. Afin d’aider les citoyens canadiens, nous avons demandé aux agents responsables de procéder à une évacuation volontaire au cours du prochain mois. Essentiellement, cela signifie qu’il y aura une voie express dans l’ensemble des ministères en vue d’aider les Canadiens à obtenir les documents nécessaires pour quitter la Syrie.

« Selon l’évolution de la situation concernant la sécurité, l’ambassade pourrait avoir à réduire ses services sans préavis. Par conséquent, nous exhortons les citoyens canadiens, leurs conjoints et leurs enfants à charge à présenter une demande de documents de voyage et à quitter immédiatement la Syrie. »

Un document d’information expliquant les mesures liées à l’évacuation volontaire suit.

Les citoyens canadiens en Syrie qui ont besoin d’une aide consulaire doivent prendre contact avec l'ambassade du Canada à Damas aux numéros suivants : 963 (11) 611-6692, 611-6851 ou 611-6870. De même, ils peuvent appeler à frais virés le Centre des opérations d’urgence d’Affaires étrangères et Commerce international Canada au numéro 613-944-2471. Il est également possible d’envoyer un courriel à l’adresse : sos@international.gc.ca.

- 30 -

Un document d’information suit.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874
Suivez-nous sur Twitter : @MAECI_DFAIT

 

Document d’information – Situation concernant la sécurité en Syrie

La situation se détériore en Syrie. Des troubles civils et des manifestations ont lieu dans de nombreuses villes syriennes depuis mars 2011. Les forces de sécurité et les forces armées ont grandement eu recours à la force pour faire taire les manifestants dans tout le pays. On a signalé de nombreux blessés et des pertes de vie, et les protestations et la répression violente risquent de continuer. Les opérations de sécurité ont abouti à l’isolement complet de villes entières pendant des périodes de quelques jours à quelques semaines. Cela peut se produire sans grand préavis. La situation en Syrie demeure très fluide et difficile à prévoir. L’instabilité et la violence actuelles risquent de durer un certain temps.

Conseils aux Canadiens

Dans ses conseils aux voyageurs concernant la Syrie, Affaires étrangères et Commerce international Canada (MAECI) encourage les Canadiens à quitter le pays depuis le 23 avril 2011. Il leur conseille « [de quitter] le pays maintenant par des moyens de transport commerciaux pendant que ceux-ci demeurent disponibles », depuis le 14 octobre 2011. Dans des déclarations publiées, le ministre Baird répète depuis le 16 novembre ce conseil à l’intention des Canadiens présents en Syrie.

Les Canadiens qui sont encore en Syrie devraient partir sur-le-champ en empruntant des moyens de transport commerciaux pendant qu’ils sont encore accessibles. Les sanctions imposées au gouvernement syrien par la Ligue arabe devraient se solder par la suspension de 50 p. 100 des vols commerciaux. Les Canadiens qui restent dans le pays malgré cet avertissement doivent bien comprendre que la capacité du gouvernement du Canada de leur fournir une aide consulaire risque d’être extrêmement limitée, en raison de l’état précaire de la sécurité et des restrictions imposées par le gouvernement syrien. Nous recommandons fortement aux Canadiens de recourir au service Inscription des Canadiens à l’étranger. Environ 1 500 Canadiens sont inscrits en Syrie. Nous estimons à environ 5 000 le nombre de Canadiens actuellement présents en Syrie.

Évacuation volontaire

Le gouvernement du Canada mobilise ses ressources, tant au Canada que dans la région, pour faire en sorte que les Canadiens qui souhaitent quitter la Syrie puissent le faire alors que cela demeure possible.

D’ici la mi-janvier 2012, l’ambassade du Canada à Damas aidera les Canadiens en Syrie ainsi que leurs conjoints et leurs enfants à charge à obtenir les documents de voyage et les visas nécessaires pour venir au Canada; elle collaborera de près avec les ministères partenaires pour traiter ces documents le plus rapidement possible. Toutes les exigences normales concernant les visas, y compris les critères d’admissibilité et les droits à acquitter, demeurent. Si la situation continue de se détériorer, les services de l’ambassade risquent d’être réduits sans avertissement.

En particulier :

  • Le MAECI mobilise des ressources supplémentaires pour joindre les Canadiens en Syrie et leur répéter son conseil les exhortant à partir maintenant pendant que des moyens de transport commerciaux sont encore disponibles; il recommande fortement aux Canadiens qui vivent actuellement en Syrie de mettre à jour leurs documents de voyage et ceux des personnes à leur charge immédiate;
  • Le MAECI fournit une aide consulaire en fonction des besoins, ce qui comprend des services spécialisés;
  • Passeport Canada traitera les demandes ordinaires dans les 7 jours, et les titres de voyage d’urgence, dans les 48 heures;
  • Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) travaillera en étroite collaboration avec l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) afin de traiter, dans un délai de cinq jours civils, la grande majorité des demandes de visa pour les conjoints et les enfants à charge non canadiens de citoyens canadiens.

Lire la version arabe de ce document.