Le ministre Baird rend hommage aux défenseurs des droits de la personne

Le prix John Diefenbaker de 2012 remis à Shahbaz Bhatti et à Susana Trimarco

Le 14 mars 2012 - Le ministre des Affaires étrangères John Baird a présenté aujourd’hui le prix John Diefenbaker pour la défense de la liberté et des droits de la personne à M. Shahbaz Bhatti, ancien ministre fédéral des Minorités du Pakistan, à titre posthume, ainsi qu’à Mme Susana Trimarco, militante d’Argentine ayant fondé la Fundación María de los Ángeles.

« Avec ce prix, le Canada honore la mémoire de Shahbaz Bhatti, qui, au prix de sa vie, a défendu avec acharnement l’égalité, la justice et la liberté, a déclaré le ministre Baird. Bravant les nombreuses menaces à sa sécurité, M. Bhatti a travaillé sans relâche à la protection des droits des minorités religieuses du Pakistan. » M. Peter Bhatti a accepté le prix au nom de son défunt frère.

« Le Canada rend aussi hommage au courage de Susana Trimarco, qui a contribué à faire la lumière sur la traite des personnes et sur la prostitution forcée en essayant de retrouver sa fille enlevée, a poursuivi le ministre Baird. Sa fondation María de los Ángeles a grandement contribué à sensibiliser le monde à ce problème. Grâce à sa détermination inflexible, Mme Trimarco a aidé des centaines de victimes à fuir des conditions inhumaines. » Le Canada est l’un des chefs de file mondiaux de la lutte contre la traite des personnes.

« Le Canada appuie les défenseurs des droits de la personne qui font la promotion des libertés fondamentales et les défendent avec courage dans le monde entier. »

Pour plus d'information, prière de consulter le Discours du ministre Baird à l’occasion de la deuxième cérémonie annuelle de remise du prix John Diefenbaker pour la défense de la liberté et des droits de la personne.

- 30 -

Un document d’information suit.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874
Suivez-nous sur Twitter : @MAECI_DFAIT

Document d’information – Le prix Diefenbaker et les lauréats

M. Shahbaz Bhatti

M. Shahbaz Bhatti a été élu à l’Assemblée nationale du Pakistan en 2008 et nommé ministre fédéral des Minorités. Il a accepté ce portefeuille parce qu’il lui donnait l’occasion de défendre les droits des opprimés et des marginalisés du Pakistan.

À titre de ministre, M. Bhatti a pris des mesures pour défendre les droits des minorités religieuses. Il a notamment lancé une campagne nationale pour promouvoir l’harmonie interconfessionnelle. M. Bhatti s’est aussi élevé avec courage contre les abus des lois pakistanaises interdisant le blasphème pendant qu’il faisait partie du gouvernement.

M. Bhatti a contribué à la création de l’Alliance des minorités de tout le Pakistan en 1985, organisation qu’il a présidée par la suite. Il a aussi été chef du Front de libération chrétien du Pakistan, qu’il a créé en 1985. En 2002, il s’est joint au Parti du peuple pakistanais.

Le ministre Bhatti a effectué une visite au Canada en février 2011 au cours de laquelle il avait rencontré le premier ministre Stephen Harper et d’autres ministres fédéraux.

Peu de temps après sa visite au Canada, le ministre Bhatti a été assassiné alors qu’il se rendait au travail.

Mme Susana Trimarco

Mme Susana Trimarco est la mère de Marita Verón, qui a été enlevée en avril 2002 à l’âge de 23 ans par des trafiquants d’êtres humains. En essayant de retrouver sa fille, Mme Trimarco a entrepris une quête personnelle qui l’a menée dans des maisons de prostitution exploitées par des trafiquants partout en Argentine et jusqu’en Espagne. Dans sa quête, elle a découvert de nombreuses femmes et jeunes filles victimes de la traite des personnes.

Même si sa vie était souvent en danger, elle a continué à lutter contre les personnes qui tirent profit du commerce illégal du sexe. En 2007, elle a mis sur pied la fondation María de los Ángeles, au nom de sa fille, pour enquêter sur la traite des personnes, aider les victimes et promouvoir l’élaboration de politiques gouvernementales plus robustes de lutte contre le commerce d’êtres humains.

Mme Trimarco a trouvé plus d’une centaine de victimes de la traite des personnes et a passé de nombreuses années à les aider à rebâtir leur existence. Elle a joué un rôle fondamental en matière de sensibilisation au problème de la traite des personnes en Argentine, en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Le prix John Diefenbaker pour la défense de la liberté et des droits de la personne

Le prix Diefenbaker a été créé en 2010 par le ministre des Affaires étrangères de l’époque Lawrence Cannon. Il rend hommage aux personnes ou aux groupes ayant fait preuve d’un courage et d’un esprit d’initiative exceptionnels dans la défense de la liberté et des droits de la personne. Le prix est nommé en l’honneur de l’ancien premier ministre John Diefenbaker qui, pendant qu’il était au pouvoir, a défendu les droits de la personne au Canada et dans le monde. Sa détermination à assurer le respect des droits de tous a mené à l’adoption de la Déclaration canadienne des droits en 1960.

C’est le réseau mondial des missions diplomatiques du Canada qui, en collaboration avec les principaux partenaires du gouvernement, dresse une liste de candidats provenant des quatre coins du monde. Chaque candidature est évaluée soigneusement en fonction des contributions des candidats au respect des droits de la personne. Le ministre des Affaires étrangères fait ensuite la sélection finale.

Ce prix, qui ne comporte aucune récompense pécuniaire, est décerné annuellement dans le cadre de l’engagement global du Canada à promouvoir la liberté dans le monde.