Le Canada annonce la composition du Conseil d’édification du Monument national de l’Holocauste

Le 2 avril 2012 - Au nom du ministre des Affaires étrangères John Baird, le ministre d’État (Réforme démocratique), l’honorable Tim Uppal, a annoncé aujourd’hui la composition du Conseil d’édification du Monument national de l’Holocauste. Le Conseil est constitué d’un groupe de bénévoles qui sera chargé de diriger une campagne de collecte de fonds visant à couvrir les coûts associés à la planification, à la construction et à l’entretien du monument. Il conseillera également le ministre des Affaires étrangères au cours des étapes de planification et de conception.

« Le Canada a été un important chef de file dans la lutte contre l’antisémitisme et toutes les formes de racisme, a affirmé le ministre d’État Uppal. Par son travail, le Conseil d’édification du Monument national de l’Holocauste permettra de reconnaître l’important apport au Canada des survivants de ces horribles événements et d’honorer la mémoire des victimes de l’Holocauste. Nous ne devons jamais oublier ce qui se produit lorsqu’on rejette le respect de l’humanité et des droits fondamentaux de la personne, car c’est là la seule façon de veiller à ce que cela ne se reproduise plus jamais. »

Le Conseil est composé des membres suivants :

  • M. Daniel Friedman, rabbin de la synagogue Beth Israël, Edmonton
  • M. Ralf E. Lean, c.r., Cassels Brock and Blackwell LLP
  • M. Alvin Segal, président-directeur général de Vêtements Peerless Inc.
  • Mme Fran Sonshine, présidente nationale de la Canadian Society for Yad Vashem

Le Monument national de l’Holocauste favorisera une meilleure compréhension des événements historiques de l’Holocauste et de leur incidence sur l’histoire canadienne.

Pour plus d’information, prière de consulter la page Le Monument national de l’Holocauste.

- 30 -

Un document d’information contenant notamment les biographies des personnes nommées suit.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874
Suivez-nous sur Twitter : @MAECI_DFAIT

Document d’information

Biographies

M. Daniel Friedman est actuellement rabbin de la synagogue Beth Israël à Edmonton. M. Friedman, qui a été président des Jewish Family Services Edmonton, est membre exécutif du Rabbinical Council of America et membre du Chicago Rabbinical Council. Il a été rabbin de la synagogue Newtown à Sydney, en Australie, rabbin du campus de la Congregation Beth Sholom à Mineola, New York, et rabbin adjoint du Temple Beth-El à Long Beach, New York. Régulièrement, le rabbin Friedman rédige des articles et prononce des allocutions sur le judaïsme dans divers forums. En 2005, il a reçu l’Alberta Centennial Medal pour son travail communautaire remarquable. Il fait présentement un doctorat en relations internationales à l’Université de l’Alberta.

M. Ralph E. Lean est associé principal chez Cassels Brock & Blackwell, un cabinet d’avocats de Toronto. Il siège au conseil d’administration de B’nai Brith Canada et du programme de traitement de la toxicomanie Portage, en plus d’être président de Right to Play Canada. Il a également siégé à plusieurs autres conseils, notamment ceux du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, de la Waterfront Revitalization Corporation et de l’Exhibition Place à Toronto. M. Lean s’est vu gratifié de la cote BV avec distinction par ses pairs dans la publication Martindale-Hubbell.

M. Alvin Segal est président-directeur général de Vêtements Peerless. Membre des comités exécutifs de l’Institut des manufacturiers du vêtement du Québec et de la Fédération canadienne du vêtement, M. Segal a joué un rôle essentiel dans les négociations menant à la conclusion de l’Accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis ainsi que de l’Accord de libre-échange nord-américain. M. Segal est président du conseil et président du Centre Segal des arts de la scène et lauréat du prix de la Personnalité Arts/Affaires de Montréal de 2006 décerné par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et le Conseil des arts de Montréal. Il est le bienfaiteur du Centre du cancer Segal de l’Hôpital général juif. Pour sa contribution à l’industrie du vêtement, il a été nommé Membre de l’Ordre du Canada en 2002 et a été promu Officier de l’Ordre du Canada en 2010 pour son œuvre philanthropique. Il a également été nommé Officier de l’Ordre national du Québec en juin 2011 en reconnaissance de son dévouement et de sa contribution aux soins de santé et aux arts à Montréal.

Mme Fran Sonshine est l’actuelle présidente nationale de la Canadian Society for Yad Vashem, qui fait autorité au pays en matière d’éducation, de commémoration, de documentation et de recherche sur l’Holocauste. Ancienne enseignante, elle a été coprésidente de la campagne 2009 du Grand Toronto de la United Jewish Appeal (UJA) Federation et présidente en 2005 de leur section Women’s Campaign and Advocacy. Elle a été précédemment présidente du conseil d’administration de Baycrest et de sa fondation ainsi que membre du conseil de la National Women’s Philanthropy, une organisation des fédérations juives d’Amérique du Nord (anciennement the United Jewish Communities). En 2010, ces dernières l’ont proclamée lauréate torontoise du prix Kipnis-Wilson/Friedland. Mme Sonshine a également reçu le prix du mérite UJA Federation Ben Sadowski en 2011, le prix UJA Shem Tov en 2003 et le prix du bénévole s’étant le plus distingué au sein de Hadassah-WIZO en 1996.

Le Monument national de l’Holocauste

L’Holocauste désigne la persécution et le meurtre systématiques, commandités par l’État, d’environ 6 millions de juifs par le régime nazi allemand et ses collaborateurs au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Les juifs en ont été les principales victimes, mais des millions d’autres personnes ont  aussi été ciblés pour des motifs raciaux, ethniques ou nationaux. Les personnes handicapées, les homosexuels, les Témoins de Jéhovah, les prisonniers de guerre soviétiques et les dissidents politiques ont aussi été persécutés et tués.

Le gouvernement du Canada s’est engagé à ériger un monument national emblématique des valeurs et de la diversité canadiennes, qui commémorera les hommes, femmes et enfants innocents qui ont péri durant l’Holocauste.

Le Monument national de l’Holocauste, qui sera situé dans la région de la capitale nationale, rassemblera les Canadiens de toutes les confessions religieuses pour honorer la mémoire des millions de victimes de l’Holocauste, tuées par les nazis. Le monument contribuera à perpétuer le souvenir de l’Holocauste. En enseignant aux Canadiens ce qui, à la base, a causé cette atrocité, on espère prévenir tout nouvel acte de génocide. Le monument nous rappellera que nous devons être vigilants et lutter contre la haine tout en prônant la tolérance et le respect des droits de la personne pour tous.

Dans le discours du Trône de 2010, le gouvernement du Canada s’est engagé à appuyer la construction d’un monument national de l’Holocauste. Le 25 mars 2011, la Loi sur le Monument national de l’Holocauste a reçu la sanction royale, et le gouvernement du Canada s’est engagé à ériger le monument dans la région de la capitale nationale. À titre de ministre responsable de la Commission de la capitale nationale, le ministre des Affaires étrangères John Baird est chargé de superviser ce projet.

La Loi sur le Monument national de l’Holocauste exige que le ministre responsable de la région de la capitale nationale supervise la création d’un conseil d’édification composé d’au plus cinq membres.