Le Canada accroît davantage son engagement envers la lutte mondiale contre le terrorisme

Le 28 juin 2012 - Le ministre des Affaires étrangères John Baird a annoncé aujourd’hui le soutien du Canada à des projets visant à accroître la paix et la sécurité mondiales. Ce soutien témoigne de la détermination du Canada à assumer son rôle de chef de file dans le dossier international de la lutte contre le terrorisme.

Le ministre Baird a fait cette annonce aux Nations Unies, à New York, où il participe au troisième examen biennal de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies. Le Canada est déterminé à mettre en œuvre la Stratégie, et le ministre Baird a exhorté tous les pays à continuer de renforcer leur résilience face au terrorisme.

« Le terrorisme est le grand fléau de notre génération et un phénomène mondial qui se moque des frontières, a affirmé le ministre Baird. Les menaces internationales nécessitent une réponse d’envergure internationale. Le Canada continuera de travailler de concert avec ses amis et alliés afin d’éradiquer le terrorisme et de promouvoir la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit. »

Par son Programme d’aide au renforcement des capacités antiterroristes, le Canada versera jusqu’à 8 millions de dollars supplémentaires à l’appui de projets de renforcement des capacités qui visent à accroître la coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme. Le Programme finance la formation, le matériel et l’aide technique destinés à appuyer d’autres pays dans leurs activités de prévention et de répression du terrorisme dans le monde entier.

« La lutte contre le terrorisme à l’échelle internationale se poursuit et doit évoluer parallèlement à la menace, a ajouté le ministre Baird. Dans cette lutte incessante, il est important que les pays qui chérissent la liberté, ainsi que leurs citoyens, gardent la foi et restent vigilants. Leur succès en dépend. »

Le Canada reste déterminé à assurer la sécurité des Canadiens et à défendre leurs intérêts au pays comme à l’étranger.

Pour en savoir davantage, prière de consulter le Discours du ministre Baird à la séance plénière de l’examen de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies.

- 30 -

Un document d’information suit.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874
Suivez-nous sur Twitter : @MAECI_DFAIT

 

Document d’information - Soutien des initiatives de coopération en matière de sécurité par le biais du Programme d’aide au renforcement des capacités antiterroristes du Canada

Le 28 juin 2012, le ministre des Affaires étrangères John Baird a annoncé une contribution de 8 millions de dollars à l’appui de programmes de renforcement des capacités en matière de sécurité visant à renforcer la coopération à l’échelle mondiale. Ces projets, financés en vertu du Programme d’aide au renforcement des capacités antiterroristes du Canada (PARCA), contribuent aux efforts internationaux de lutte contre le terrorisme.

Projets de renforcement de la capacité en matière d’application de la loi

Renforcer les mesures de lutte contre le terrorisme dans la Corne de l’Afrique à l’appui de la Stratégie de lutte contre le terrorisme de l’Organisation de coopération des chefs de police d’Afrique de l’Est

Partenaire : Institut d’études de sécurité
Financement annoncé : 743 043 dollars
Échéancier : de septembre 2011 à mars 2014

Ce projet soutiendra les efforts de renforcement de la capacité de lutte contre le terrorisme de l’Organisation de coopération des chefs de police d’Afrique de l’Est en offrant des programmes de formation adaptés aux responsables de l’application de la loi. La formation sur des sujets comme la gestion des scènes de crime et les enquêtes sur des crimes complexes renforcera la capacité des responsables de l’application de la loi dans les pays de l’Afrique orientale à combattre efficacement la nature transnationale du terrorisme, au moyen de mécanismes de lutte contre le terrorisme et de coopération internationale.

Renforcement de la lutte contre le terroriste au Sahel, à l’appui de la Stratégie de lutte antiterroriste de la CEDEAO

Partenaire : Institut d’études de sécurité
Financement annoncé : 758 040 dollars
Échéancier : de décembre 2011 à mars 2014

Ce projet appuiera les efforts de renforcement de la capacité de lutte contre le terrorisme en Afrique occidentale en offrant des programmes de formation adaptés aux responsables de l’application de la loi. La formation sur des sujets comme la gestion des scènes de crime et les enquêtes sur des crimes complexes renforcera la capacité des responsables de l’application de la loi dans les pays de l’Afrique occidentale à combattre efficacement la nature transnationale du terrorisme, au moyen de mécanismes de lutte contre le terrorisme et de coopération internationale.

Accroître l’utilisation des outils d’Interpol afin de lutter contre le terrorisme dans la région du Sahel en Afrique

Partenaire : Interpol
Financement annoncé : 714 029 dollars
Échéancier : de novembre 2011 à septembre 2013

Grâce à ce projet, les organismes d’application de la loi de certains pays de la région du Sahel recevront une formation sur l’utilisation des outils et des services d’Interpol ainsi que du matériel de détection et de partage de renseignements sur les menaces terroristes. La formation sur l’utilisation des systèmes d’Interpol favorisera une collecte de données et d’information plus exhaustive, ce qui est essentiel pour prévenir les menaces terroristes et les réprimer.

Accroître l’utilisation des outils d’Interpol afin de lutter contre le terrorisme en Asie et dans la Corne de l’Afrique

Partenaire : Interpol
Financement annoncé : 3 785 786 dollars
Échéancier : de novembre 2011 à mars 2014

Ce projet offrira une formation aux organismes d’application de la loi de certains pays d’Asie et de la Corne de l’Afrique sur l’utilisation des outils et des services d’Interpol ainsi que du matériel de détection et de partage de renseignements sur les menaces terroristes. La formation sur l’utilisation des systèmes d’Interpol favorisera une collecte de données et d’information plus exhaustive, ce qui est essentiel pour prévenir les menaces terroristes et les réprimer.

Projets de renforcement des capacités de lutte contre le financement du terrorisme

Fonds fiduciaire multidonateurs pour la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT)

Partenaire : Fonds monétaire international
Financement annoncé : 2 300 000 dollars
Échéancier : d’avril 2010 à mars 2014

Ce projet de renforcement de la capacité mondiale soutiendra l’établissement de mécanismes solides et efficaces de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) dans les pays bénéficiaires du monde entier. Cela permettra aux pays bénéficiaires de renforcer leurs cadres financiers, ce qui transparaîtra dans la mise en œuvre de stratégies de LBC/FT adaptées à chaque organisme national ainsi que dans l’établissement de lois et de règlements exhaustifs et d’une infrastructure institutionnelle efficace et efficiente pour les superviseurs d’institutions financières et de cellules de renseignement financier.

Renforcement des établissements nationaux de formation en vue d’accroître la capacité à lutter contre le financement du terrorisme

Partenaire : Office des Nations Unies contre la drogue et le crime
Financement annoncé : 374 990 dollars
Échéancier : d’avril 2010 à décembre 2013

Ce projet offrira une formation sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) aux académies de police, aux collèges de procureurs et à d’autres établissements nationaux de formation au Bangladesh, au Maroc et en Tunisie. La formation permettra à ces pays d’accroître l’expertise et les compétences spécialisées des intervenants de leurs systèmes de justice pénale responsables de mener les enquêtes sur les crimes financiers complexes, en particulier ceux liés au financement du terrorisme.

Prévention du financement du terrorisme par l’abus du secteur à but non lucratif

Partenaire : The Fourth Freedom Forum
Financement annoncé : 1 228 057 dollars
Échéancier : de janvier 2011 à décembre 2012

Grâce à une série de séances de formation, les fonctionnaires des finances publiques de certaines régions, y compris la Corne de l’Afrique, l’Afghanistan, le Pakistan et l’Asie du Sud‑Est, apprendront comment établir de saines approches réglementaires permettant de gérer le risque de financement du terrorisme par l’abus du secteur à but non lucratif. À la suite de cette formation, les fonctionnaires auront acquis une meilleure connaissance des pratiques exemplaires et des outils de mise en œuvre des organismes sans but lucratif pour mettre ce secteur à l’abri d’abus à des fins terroristes.

Renforcement des capacités des autorités financières du Yémen pour contrer le financement du terrorisme

Partenaire : Banque mondiale
Financement annoncé : 288 500 dollars
Échéancier : d’août 2012 à mars 2014

Ce projet permettra de fournir une formation sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) aux analystes de cellules de renseignement financier, aux procureurs, aux commissaires-enquêteurs, aux juges, aux superviseurs d’institutions financières bancaires et non bancaires, et aux enquêteurs financiers du Yémen. La formation permettra d’améliorer les capacités des autorités yéménites à mettre en place des pratiques normalisées à l’égard de la LBC/FT, ce qui accroîtra leur capacité à surveiller les transactions suspectes et à enquêter sur les cas de blanchiment de capitaux pour ensuite intenter des poursuites en justice et rendre des décisions.

Lutte contre le financement du terrorisme au Pakistan

Partenaire : Banque mondiale
Financement annoncé : 595 200 dollars
Échéancier : d’août 2012 à mars 2014

Ce projet offrira une formation à des responsables pakistanais sur la façon de repérer les activités suspectes de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. L’amélioration des compétences des autorités en matière d’enquête entraînera l’augmentation du nombre d’enquêtes financières donnant lieu à des poursuites et des confiscations d’actifs. L’adoption d’une approche de « formation des formateurs » facilitera la prestation actuelle de formation sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. La répression du financement du terrorisme et des flux illicites de capitaux au Pakistan est essentielle à la stabilité dans la région et à la lutte contre le terrorisme.