Le ministre Baird déçu par la paralysie continue du Conseil de sécurité des Nations Unies

Le 19 juillet 2012 - Le ministre des Affaires étrangères John Baird a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« C’est avec une profonde déception et un grand regret que le monde a vu aujourd’hui le Conseil de sécurité des Nations Unies manquer encore une fois à ses obligations envers le peuple syrien.

« Le Conseil de sécurité avait la possibilité de prendre enfin la bonne décision pour mettre en œuvre un plan assorti de sanctions contraignantes qui aurait envoyé un message clair à Assad et aux personnes qui l’appuient. La Russie et la Chine ont plutôt opté pour le statu quo. Ces pays ont également choisi de fermer les yeux sur l’escalade de la violence. Ils ne sont pas intervenus au moment où le peuple syrien était le plus vulnérable.

« Le Canada a continuellement rappelé à la Russie et à la Chine — à Moscou, à Beijing et à Ottawa — qu’elles ont la responsabilité d’essayer de trouver une solution pour résoudre la crise.

« Nous continuerons à travailler dans le but de trouver une solution diplomatique à la violence. Voilà la façon responsable d’agir. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874
Suivez-nous sur Twitter : @MAECI_DFAIT