Le Canada prend encore une fois les devants pour condamner l’Iran aux Nations Unies

Le 20 décembre 2012 - Le ministre des Affaires étrangères John Baird a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Aujourd’hui, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution pilotée par le Canada concernant la situation des droits de la personne en Iran.

« Nous sommes fiers de l’appui considérable qu’a obtenu la résolution aux Nations Unies. La communauté internationale s’est exprimée avec clarté et fermeté au sujet de ce que le régime à Téhéran continue de nier, à savoir ses violations étendues, systématiques et flagrantes des droits de la personne. Il s’agit là d’un message clair que ces violations ne seront pas tolérées.

« La résolution est aussi importante, car elle rappelle à tous et en particulier aux victimes de violations des droits de la personne que la communauté internationale ne les a pas oubliées.

« Le Canada ne restera pas silencieux face à ces violations. Il continuera à exprimer ses vives préoccupations sur les violations persistantes et généralisées des droits de la personne en Iran, notamment la persécution de minorités religieuses.

« Le Canada défend avec force la liberté, la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit dans le monde, et il continuera à exhorter l’Iran à respecter ses obligations internationales ainsi que les droits de la personne et les libertés fondamentales de la population iranienne. »

Aujourd’hui, le ministre de la Sécurité publique, l’honorable Vic Toews, a annoncé que le gouvernement du Canada avait ajouté à la liste des entités terroristes établie en vertu du Code criminel le Corps d’élite (Qods) des Gardiens de la révolution islamique. Pour obtenir un complément d’information, prière de consulter Le ministre de la Sécurité publique annonce des changements à la liste des entités terroristes du Code criminel.

- 30 -

Un document d’information suit.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874
Suivez-nous sur Twitter : @MAECI_DFAIT

Document d’information – Résolution des Nations Unies sur la situation des droits de la personne en Iran

Le Canada joue constamment un rôle de premier plan sur la scène internationale en tant que militant assidu et énergique des droits de la personne et d’ardent défenseur des personnes dont les droits sont menacés.

Cela a été particulièrement évident à l’Assemblée générale des Nations Unies, où il a été parmi les principaux pays à parrainer, de concert avec de nombreux pays animés du même esprit, des résolutions importantes contre les violations actuelles des droits de la personne en Iran.

Cette année, pour la dixième année consécutive, le Canada a dirigé la présentation d’une résolution à l’Assemblée générale qui condamne les violations des droits de la personne en Iran. Une fois de plus, cette résolution a condamné l’utilisation de châtiments cruels et inhumains en Iran. De même, l’Assemblée générale y déplore l’augmentation considérable des exécutions ainsi que de la discrimination et des violations des droits de la personne perpétrées contre les femmes et les minorités ethniques et religieuses.

La résolution de cette année a été coparrainée par 44 pays. La Troisième Commission de l’Assemblée générale l’a approuvée le 27 novembre 2012, par 83 voix pour et 32 voix contre. Elle a ensuite été adoptée par la séance plénière de l’Assemblée générale, le 20 décembre, après que 86 pays aient voté en sa faveur et 32 pays, contre.

Par ces résolutions, le Canada appelle constamment l’attention de la communauté internationale sur les violations flagrantes des droits de la personne perpétrées depuis longtemps par les autorités iraniennes. Ces violations englobent tout un éventail d’exactions et ciblent les femmes et les filles ainsi que les minorités ethniques et religieuses.