Le Canada condamne l’ingérence judiciaire du Parlement sri-lankais et demande instamment au Commonwealth d’intervenir

Le 11 janvier 2013 - Le ministre des Affaires étrangères John Baird a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Le Canada est vivement préoccupé par la destitution de la juge en chef sri-lankaise Shirani Bandaranayake.

« Sa destitution semble être fortement politisée, manque totalement de transparence et ne respecte pas les garanties d’application régulière de la loi et le droit à un procès équitable.

« L’indépendance judiciaire est essentielle à la primauté du droit et indispensable à tout gouvernement démocratique et responsable. Le Canada exhorte le gouvernement du Sri Lanka à redresser le tir immédiatement.

« Le Canada est toujours fort préoccupé par la situation des droits de la personne, l’absence de réconciliation et le déficit démocratique au Sri Lanka. Le Canada continuera d’attirer l’attention sur ces questions, fermement et sans équivoque.

« Le Canada a été parmi les principaux acteurs mondiaux à réclamer une réforme au Sri Lanka. Ces derniers mois, des ministres et d’autres parlementaires sont allés sur place pour évaluer la situation de première main.

« Le Canada a vigoureusement appuyé des résolutions aux Nations Unies et au Commonwealth condamnant l’inaction du gouvernement sri-lankais dans le dossier de la réconciliation et le glissement inquiétant du pays en matière de droits de la personne. Le Canada fait pression pour que le Groupe d’action ministériel du Commonwealth (GAMC), dont le ministre Baird est membre, se penche sur cette récente détérioration de la situation à sa prochaine réunion. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874
Suivez-nous sur Twitter : @MAECI_DFAIT