Le Canada renforce son partenariat avec l’Indonésie en matière de sécurité et de droits de la personne

Le 23 août 2013 - Le ministre des Affaires étrangères John Baird a annoncé aujourd’hui des initiatives portant sur les droits de la personne et la liberté religieuse et visant à combattre le terrorisme et la traite de personnes. Le ministre Baird a fait cette annonce après sa réunion avec M. R. M. Marty M. Natalegawa, ministre des Affaires étrangères de l’Indonésie.

« Notre gouvernement est résolu à protéger et à promouvoir les droits de la personne et la liberté religieuse partout dans le monde, a déclaré le ministre Baird. Nous continuerons de collaborer avec les institutions et la société civile indonésiennes pour renforcer la sécurité et promouvoir la liberté religieuse ainsi que les droits de la personne. »

Pendant leur réunion, les deux ministres ont salué la signature, en leur présence, du Protocole d’entente entre Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada et l’Agence nationale indonésienne pour la lutte contre le terrorisme, protocole qui concerne les programmes de renforcement des capacités antiterroristes.

« Le terrorisme demeure le pire fléau contre lequel notre génération doit lutter, a affirmé le ministre Baird. Le Canada et l’Indonésie sont unis dans leur détermination à endiguer ces fléaux que sont le terrorisme et la criminalité. »

Témoignage de la détermination commune du Canada et de l’Indonésie à collaborer de près pour s’attaquer aux enjeux de sécurité et lutter contre le terrorisme, le Protocole établit un cadre qui guidera et facilitera les initiatives futures que les deux pays mèneront ensemble.

« Le Canada et l’Indonésie partagent des priorités dans de nombreux domaines, a poursuivi le ministre Baird. L’Indonésie a prouvé qu’elle était l’amie du Canada; nos deux pays continueront de promouvoir longtemps dans l’avenir une collaboration encore plus étroite en faveur de la sécurité, des droits de la personne et de la prospérité. »

Pour en savoir plus sur les relations du Canada avec l’Indonésie, prière de consulter Relations Canada-Indonésie ainsi que Troisième Forum de consultation bilatéral Indonésie-Canada.

Un document d’information suit.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada

 

Document d’information – Le Canada fait front commun avec l’Indonésie pour renforcer la sécurité, les droits de la personne et la liberté religieuse

Le gouvernement du Canada s’est associé aux institutions indonésiennes et aux agences et organismes internationaux suivants pour renforcer la sécurité, les droits de la personne et la liberté religieuse :

Institut SETARA pour la paix et la démocratie - 260 000 $

L’Institut SETARA a pour mandat d’étudier et de promouvoir le pluralisme, l’action humanitaire, la démocratie et les droits de la personne, de faciliter le dialogue en vue du règlement des conflits et de lancer des projets d’éducation publique. Avec ses fonds, le Canada contribuera à ce qui suit :

  • la production de rapports annuels sur la liberté de religion et de croyance;
  • une meilleure compréhension de leurs droits constitutionnels par les collectivités religieuses;
  • la mise d’outils de promotion et de réseautage à la disposition des collectivités religieuses;
  • la formation du personnel enseignant sur la tolérance et le pluralisme.

GRC et INTERPOL : Renforcer la capacité de la Police nationale indonésienne et du Bureau régional d’appui au Processus de Bali à lutter contre la traite de personnes (Phase II) - 850 000 $ en deux ans

Ce projet vise à donner aux agents de la Police nationale indonésienne une formation sur l’arraisonnement et la fouille des navires et sur les techniques d’enquête spécialisées pour réprimer le trafic de migrants. Il porte aussi sur le programme opérationnel et de formation d’INTERPOL concernant la lutte contre ce trafic.

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) — Renforcement des capacités opérationnelles des organismes d’application de la loi afin de prévenir le trafic de migrants par mer (Phase II) - 955 980 $ en deux ans

Cette phase fait fond sur la première qui a donné lieu à la création de services de renseignement dans les ports; elle permettra à ces services de commencer leurs activités, de sorte qu’ils pourront intervenir pour faire échec au trafic de migrants par mer en Asie du Sud-Est. Des services de renseignement portuaires pleinement opérationnels amélioreront grandement la capacité de la région de recueillir, d’analyser et de diffuser des renseignements pour détecter et prévenir le trafic de migrants à destination du Canada dans l’avenir. Ce projet profite à l’Indonésie de même qu’à la Thaïlande et au Cambodge.