Le Canada annonce un train de mesures d’aide humanitaire en réaction à la crise qui sévit en Syrie

Le 28 août 2013 - Plus de deux ans après le début de la crise en Syrie, le conflit armé continue d’avoir des conséquences humanitaires désastreuses dans le pays et les pays voisins. Le ministre des Affaires étrangères John Baird et le ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, ont fait connaître aujourd’hui la répartition, entre diverses organisations humanitaires, des 42,8 millions de dollars annoncés par le premier ministre Stephen Harper, le 17 juin 2013.

« Le Canada donne le pas sur la scène internationale pour ce qui est de la compassion et de la générosité qu’il manifeste à l’égard du peuple syrien plongé dans une situation véritablement horrible, a déclaré le ministre Baird. Le gouvernement du Canada offre son aide par l’intermédiaire de partenaires d’aide humanitaire chevronnés, comme le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et des organisations non gouvernementales. »

Le fonds d’aide humanitaire du Canada permettra de répondre aux besoins urgents des quelque 6,8 millions de personnes touchées par le conflit (dont 3,1 millions d’enfants) en Syrie, parmi lesquelles l’on compte 4,25 millions de déplacés à l’intérieur du pays. Le fonds servira également à répondre aux besoins urgents de près de 2 millions de Syriens réfugiés dans les pays voisins et en Afrique du Nord.

« Le Canada contribue à faire en sorte que les Syriens touchés par la crise reçoivent l’aide essentielle d’urgence dont ils ont besoin, a déclaré le ministre Paradis. Le soutien du Canada permettra de fournir des services médicaux d’urgence, des abris, des vivres, de l’eau et une protection aux personnes les plus vulnérables touchées par le conflit, tant en Syrie que dans les pays voisins. »

Le peuple syrien a été soumis à des niveaux effroyables de violence et de brutalité, et on estime que depuis le début de la crise, plus de 100 000 personnes ont été tuées et 400 000 autres blessées dans les combats.

« Devant l’aggravation manifeste de la crise en Syrie, le Canada entend faire encore plus pour répondre aux besoins criants du peuple syrien », a ajouté le ministre Baird.

La crise en Syrie est l’une des plus importantes catastrophes du XXIe siècle sur le plan humanitaire, et on s’attend malheureusement à ce que les besoins d’aide humanitaire continuent de croître d’ici la fin de 2013 et au-delà.

Le Canada continue d’exhorter toutes les parties prenantes au conflit à garantir l’accès à une aide humanitaire et à permettre la prestation sécuritaire d’une aide d’urgence aux plus nécessiteux. Le Canada demeure déterminé à fournir une aide humanitaire vitale à ceux qui en ont besoin, à la fois en Syrie et dans les pays voisins.

Un document d’information suit.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada

Document d’information - L’aide humanitaire fournie par le Canada pendant la crise en Syrie

Le 28 août 2013, le ministre des Affaires étrangères John Baird et le ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, ont fait connaître la répartition de 42,8 millions des 90 millions de dollars en aide humanitaire annoncés par le premier ministre Stephen Harper le 17 juin 2013.

Aide humanitaire en Syrie — 22 millions de dollars

Programme alimentaire mondial des Nations Unies — 14,5 millions de dollars

La contribution du Canada permettra d’apporter une aide alimentaire d’urgence aux Syriens touchés par la crise, et d’offrir des suppléments alimentaires nutritifs aux enfants âgés de 6 mois à 59 mois, en fournissant :

  • une aide alimentaire d’urgence mensuelle à environ 4 millions de personnes touchées par la crise;
  • des suppléments alimentaires nutritifs chaque mois à 300 000 enfants.

Organisation internationale pour les migrations — 2 millions de dollars

La contribution du Canada permettra d’aider à répondre aux besoins urgents des personnes déplacées à l’intérieur du pays grâce à :

  • un accès accru aux abris pour 87 500 personnes déplacées à l’intérieur du pays;
  • des conditions de vie améliorées pour 500 000 des personnes les plus vulnérables touchées par la crise, y compris les femmes, les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées, en fournissant des produits non alimentaires d’urgence (y compris des trousses d’hygiène, des ensembles de cuisine et des trousses en prévision de l’hiver);
  • un accès accru aux soins de santé primaires et aux services d’aiguillage pour 50 000 Syriens touchés par la crise;
  • un accès accru aux moyens de subsistance pour 30 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays.

Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies — 400 000 $

La contribution du Canada permettra d’aider à gérer le système de coordination de l’aide humanitaire en Syrie, ainsi que de promouvoir l’accès amélioré des populations vulnérables aux services et à l’aide fournis grâce à :

  • une coordination accrue de l’intervention humanitaire en Syrie;
  • un accès humanitaire amélioré aux personnes touchées par la crise;
  • une reddition de compte régulière et exhaustive sur la situation et les besoins des populations touchées.

Autres partenaires humanitaires — 5,1 millions de dollars

La contribution du Canada offerte à divers partenaires humanitaires permettra de répondre aux besoins urgents des familles syriennes déplacées ou gravement touchées par le conflit en cours dans le pays, et comprendra :

  • un accès accru à de l’eau salubre et à des installations d’assainissement améliorées;
  • un accès accru à des produits non alimentaires essentiels;
  • des abris pour les familles déplacées;
  • des aliments nutritifs pour les enfants, les mères qui allaitent et les personnes vulnérables.

Aide humanitaire dans la région — 20,8 millions de dollars

A) Projets à l’échelle régionale ou multilatérale

Programme alimentaire mondial des Nations Unies — 17,5 millions de dollars

La contribution du Canada permettra d’aider les réfugiés de la Syrie et les populations vulnérables dans les communautés d’accueil, grâce à un accès accru à :

  • une aide alimentaire d’urgence par l’intermédiaire de colis alimentaires, de coupons alimentaires et de coupons électroniques fournis à au moins 2,7 millions de personnes;
  • des repas d’accueil pour les nouveaux réfugiés;
  • une aide alimentaire supplémentaire pour les enfants et les femmes enceintes et qui allaitent;
  • des programmes alimentaires dans les écoles.

Comité international de la Croix-Rouge — 1,3 million de dollars

La contribution du Canada permettra de fournir une aide médicale aux réfugiés en Jordanie et au Liban axée sur :

  • l’amélioration des conditions de vie pour 150 000 réfugiés syriens grâce à la distribution de produits non alimentaires d’urgence;
  • l’amélioration de la santé des réfugiés grâce à un accès efficace et efficient aux soins de santé et d’urgence;
  • l’amélioration du bien-être psychosocial des réfugiés grâce à un accès aux services psychosociaux;
  • l’amélioration de la sécurité et de l’aide alimentaires pour les réfugiés grâce à la distribution d’aide en argent;
  • l’accroissement de la capacité opérationnelle des sociétés nationales d’intervenir ou d’accroître leurs services.

Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge — 1 million de dollars

La contribution du Canada permettra de fournir une aide immédiate à 258 465 personnes au total (65 000 en Jordanie, 137 000 au Liban et 56 465 en Irak) afin :

  • d’améliorer la santé des réfugiés grâce à un accès efficace et efficient aux soins de santé et d’urgence;
  • d’améliorer le bien-être psychosocial des réfugiés grâce à un accès aux services psychosociaux;
  • d’améliorer la sécurité et l’aide alimentaires aux réfugiés grâce à la distribution de colis alimentaires et de produits non alimentaires;
  • d’accroître la capacité opérationnelle des sociétés nationales d’intervenir ou d’accroître leurs services.

B) Projets en Jordanie

Vision mondiale Canada — 1 million de dollars

La contribution du Canada permettra de fournir de l’eau et des services d’assainissement, ainsi que des services de protection des enfants, dans les gouvernorats d’Irbid et de Ma’an, à environ 25 700 réfugiés syriens et à la communauté d’accueil, grâce à :

un accès amélioré à l’eau potable pour 6 000 personnes au sein des populations réfugiées de la Syrie et de la communauté d’accueil;

  • un accès à des installations d’approvisionnement en eau et d’assainissement sécuritaires, hygiéniques et appropriées sur le plan culturel dans des écoles, pour 12 000 enfants;
  • une campagne de promotion de l’assainissement et de l’hygiène visant les réfugiés et les membres des communautés d’accueil;
  • des services de protection des enfants par la mise en place de quatre espaces adaptés pour 640 enfants vulnérables;
  • au renforcement des mécanismes communautaires de protection des enfants au sein des communautés d’accueil ciblées et des groupes de réfugiés.

L’aide humanitaire apportée durant la crise syrienne

Depuis le début de l'année 2011, les troubles civils en Syrie ont poussé plus de 1,9 million de Syriens à chercher refuge dans les pays avoisinants — en Jordanie, au Liban, en Irak et en Turquie, ce qui a engendré des besoins importants sur le plan de l'aide humanitaire. Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (BCAH), quelque 6,8 millions de personnes en Syrie ont besoin d'une aide urgente, dont 4,25 millions qui ont été déplacées à l'intérieur du pays. On estime que 100 000 personnes sont mortes dans le conflit actuel et que des centaines de milliers d'autres ont subi des blessures.

Depuis janvier 2012, le Canada a engagé 158,5 millions de dollars aux efforts internationaux d'aide humanitaire en Syrie et dans les pays voisins. Cette somme comprend l’annonce faite par le premier ministre Stephen Harper, le 17 juin dernier, d’un soutien de 90 millions de dollars pour faire face aux besoins d’urgence. Cette contribution est acheminée par l'entremise de partenaires humanitaires chevronnés, et a permis d'obtenir des résultats importants sur le terrain.

En Syrie, avec l'appui du Canada :

  • Le Programme alimentaire mondial (PAM) fournit chaque mois une aide alimentaire à 4 millions de Syriens touchés par le conflit.
  • Le Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) répond aux besoins de base de plus de 3 millions de personnes ayant fui leur foyer.
  • Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) fournit des services de santé, dont des vaccins, des soins de santé de base, un soutien psychosocial, de l’eau potable et des trousses d’hygiène à 1,7 million d’enfants.
  • L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) fournit des refuges d’urgence à 87 500 personnes ayant dû fuir leur résidence.
  • Le BCAH informe de nombreuses organisations nationales et internationales quant aux besoins et aux initiatives humanitaires.
  • Le Département de la sûreté et de la sécurité des Nations Unies permet aux agences des Nations Unies de mener leurs interventions humanitaires de façon efficiente et sécuritaire.
  • Des partenaires du secteur humanitaire fournissent de l’eau potable à 1,1 million de personnes en transportant de l'eau par camions et en réparant des infrastructures d'eau, en remettant des articles de secours, et en offrant des soins de santé de base et des médicaments à 650 000 bénéficiaires.

Concernant les réfugiés syriens en Égypte, en Irak, en Jordanie, au Liban et en Turquie, l’appui du Canada aura permis au :

  • PAM de fournir une alimentation de base à 800 000 de personnes;
  • UNHCR de satisfaire aux besoins de base de 1,7 million de personnes;
  • à l’UNICEF d’offrir des services essentiels, dont des services d’éducation à 67 900 enfants, des vaccins à 430 000 enfants, des soins de santé à 300 000 victimes de ce conflit, et de l’eau potable ainsi que des services d’assainissement à environ 1,4 million de personnes, pour la plupart des mères et des enfants;
  • à l’OIM de fournir des articles de base à 770 000 victimes du conflit, ainsi que des services de transport et de santé à quelque 110 000 réfugiés syriens.

En Turquie, avec l'appui du Canada :

  • Des partenaires du secteur humanitaire fournissent de la nourriture, de l’eau, des articles d’hygiène, des couvertures, des chaufferettes et des vêtements d’hiver à 225 000 Syriens déplacés près de la frontière turco-syrienne.
  • ·

En Jordanie, avec l'aide du Canada :

  • L'UNICEF fournit de l'eau potable à 300 000 réfugiés syriens se trouvant dans des camps.
  • CARE Canada fournit des refuges d’urgence, de la nourriture et des articles de base à 12 500 victimes du conflit.
  • Save the Children Canada fournit un soutien en matière d’éducation et de soutien psychologique à quelque 9 000 enfants victimes du conflit.
  • Handicap International offre des soins de santé et assure la protection de 18 650 réfugiés, dont des personnes blessées, infirmes, malades et âgées.

Au Liban, avec l'appui du Canada :

  • Le UNHCR fournit un refuge à 380 000 Syriens fuyant le conflit et des articles de secours à plus de 445 000 autres.
  • Vision Mondiale Canada fournit de l’eau potable, des soins hygiéniques et des fonds d’urgence à 3 750 victimes du conflit.
  • Développement et Paix fournit des soins de santé d’urgence à 30 000 victimes du conflit.
  • Save the Children Canada assure la protection, l’éducation et la satisfaction des besoins essentiels de 8 000 personnes, y compris des enfants.

En Irak, avec l'appui du Canada :

  • L'UNICEF permet à 87 500 enfants d’avoir accès à des services d’éducation, et à 260 000 réfugiés syriens de recevoir des soins de santé de base.