Le ministre Baird se dit déçu de l’annulation des résultats électoraux aux Maldives

Le 9 octobre 2013 - Le ministre des Affaires étrangères John Baird a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Le Canada est extrêmement déçu, mais non étonné, de la décision de la Cour suprême des Maldives d’annuler les résultats du premier tour des élections présidentielles.

« Les observateurs électoraux internationaux, y compris ceux du Commonwealth, considèrent que les élections du 7 septembre 2013 se sont déroulées de façon libre et juste. Le report du second tour est tout à fait inacceptable et va à l’encontre des valeurs démocratiques du Commonwealth.

« La population maldivienne mérite de se faire entendre. Elle s’est exprimée clairement le 7 septembre pour finalement voir ses espoirs anéantis en raison de circonstances mystérieuses.

« Le 26 septembre 2013, en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, j’ai de nouveau fait part à mes partenaires du Commonwealth de l’urgente nécessité d’aborder la question de la démocratie aux Maldives. Devant mes collègues ministres, j’ai signifié à la ministre intérimaire des Affaires étrangères des Maldives que le report du second tour des élections était inacceptable et qu’il allait directement à l’encontre des valeurs que le Commonwealth est censé défendre. Je lui ai également indiqué que depuis 19 mois, le Canada se prononce sur cet enjeu et qu’il continuera à défendre haut et fort la démocratie et les droits de la personne jusqu’à ce que la volonté de la population maldivienne soit reconnue au moyen d’un scrutin libre et équitable.

« De nouvelles élections doivent être tenues sans tarder et la Commission électorale doit pouvoir remplir son mandat constitutionnel qui consiste à gérer et à mener les élections sans ingérence extérieure. Toute autre solution suscitera de virulentes critiques ainsi qu’une ferme réaction de la part des pays du Commonwealth.

« Le Canada a clairement indiqué que l’instabilité actuelle ne fera qu’alimenter la violence et l’agitation sociale. Nous condamnons ces actes de violence et nous exhortons toutes les parties aux Maldives à rester calmes et à autoriser la population maldivienne à exprimer sa volonté démocratique. »

Pour les déclarations précédentes sur les Maldives, prière de consulter les communiqués suivants :

Voir également :

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada