Donner une impulsion au Plan d’action stratégique Canada-Émirats arabes unis

Le 21 novembre 2013 - Abou Dhabi - Le ministre des Affaires étrangères John Baird et le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Son Altesse le cheikh Abdallah bin Zayed Al Nahyan, ont fait aujourd’hui la déclaration conjointe suivante depuis les Émirats :

« Il y a six mois, nous avons annoncé le Plan d’action stratégique commun Canada-Émirats arabes unis, qui témoigne de notre engagement à travailler ensemble dans des dossiers d’intérêt commun. À cette fin, nous avons convenu de collaborer pour réaliser nos objectifs communs d’accroître la prospérité économique dans nos sociétés respectives, de renforcer la sécurité régionale et internationale, et de coopérer à la réalisation d’objectifs de développement dans d’autres pays.

« Nous avons accompli des progrès importants au cours des six derniers mois et nous nous fixons actuellement des cibles ambitieuses pour les six prochains mois. En plus de faire progresser nos intérêts communs à l’égard des trois axes existants du partenariat stratégique (prospérité, sécurité et développement), nous avons convenu de collaborer dans un domaine de plus, soit celui des questions régionales.

« Nous avons demandé à nos hauts représentants de rendre compte des progrès réalisés au cours des six derniers mois et d’explorer la possibilité d’établir des recommandations et des objectifs concrets quant aux moyens de renforcer notre partenariat stratégique.

« Aujourd’hui, nous avons le plaisir d’annoncer ce qui suit :

Prospérité

  • « Le 30 septembre, le ministre du Commerce international du Canada, l’honorable Ed Fast, et le ministre de l’Économie et du Commerce des Émirats arabes unis, Son Excellence le sultan Bin Saeed Al Mansouri, ingénieur, ont procédé au lancement du Conseil des gens d’affaires Canada-Émirats arabes unis, à Montréal.
  • « Le 5 novembre, le Canada a annoncé son appui à la tenue de l’Exposition universelle de 2020 à Dubaï. Si Dubaï remporte le vote qui doit avoir lieu au Bureau international des expositions, à Paris, le 27 novembre 2013, il s’agira de la toute première exposition à se tenir au Moyen-Orient et dans le monde arabe.
  • « Nous élargirons considérablement nos relations commerciales bilatérales dans les mois à venir. Nous lancerons un processus en vue de conclure un accord pour promouvoir et protéger l’investissement dans nos pays respectifs.
  • « Le ministre Fast assistera à la deuxième réunion du Conseil des gens d’affaires Canada-Émirats arabes unis qui aura lieu aux Émirats arabes unis au début de 2014. Nos gouvernements se réjouissent à la perspective de recevoir du Conseil des recommandations et des annonces officielles précisant dans quels secteurs pourrait s’engager une collaboration d’entreprise à entreprise au cours des 12 prochains mois.
  • « Nous convoquerons la première réunion du Comité économique mixte (CEM) au cours du deuxième semestre de 2014. Le CEM est une tribune de haut niveau à laquelle participent les ministres et cadres supérieurs concernés pour discuter des relations commerciales bilatérales. Le CEM examinera les moyens de resserrer les relations commerciales bilatérales dans les domaines suivants, soit le commerce, l’investissement, les infrastructures, l’aérospatiale, les soins de santé, l’éducation, la sécurité alimentaire, les Émirats arabes unis et le Canada en tant que pôles régionaux, ainsi que d’autres sujets commerciaux d’intérêt commun.
  • « Nous favoriserons la collaboration interentreprises dans des secteurs clés, y compris celui de la finance, dans lequel nos deux pays sont des leaders mondiaux. Nous croyons que le secteur bancaire du Canada, lequel se classe parmi les premiers au monde, est un partenaire naturel pour les Émirats arabes unis, qui sont un des chefs de file mondiaux de la finance islamique. Nous échangerons nos pratiques les plus efficaces dans le but d’établir un partenariat financier offrant toute la gamme des services, dont bénéficieront les gens d’affaires et les investisseurs des deux pays.

Sécurité

  • « Les travaux se poursuivent entre les représentants canadiens du portefeuille de la Sécurité publique et ceux du ministère de l’Intérieur des Émirats arabes unis afin d’accroître la collaboration des deux pays concernant les services policiers, correctionnels et frontaliers. Ces activités, qui sont le fruit de discussions directes entre nos ministres respectifs, jettent les bases d’une solide collaboration à long terme en matière de sécurité.
  • « Nous continuerons d’approfondir cette collaboration au cours des mois à venir. Nous allons intensifier et élargir notre coopération dans le secteur de la sécurité, notamment au moyen de politiques et de programmes concertés visant à contrer le terrorisme et à lutter contre l’extrémisme violent. Nous continuerons de miser sur notre partenariat avec des institutions clés situées dans les Émirats arabes unis, comme le Centre Hedayah. À cet égard, nous saluons la participation de la ministre d’État du Canada (Affaires étrangères et consulaires), l’honorable Lynne Yelich, qui s’est jointe au ministre d’État émirien des Affaires étrangères, Son Excellence Anwar Gargash, pour inaugurer la réunion des hauts responsables sur le rôle de l’éducation dans la lutte contre l’extrémisme violent, organisée par les Émirats arabes unis et tenue le 25 septembre à New York.
  • « Nous établirons un processus de consultations régulières de haut niveau sur les questions bilatérales et régionales d’intérêt commun, au niveau des cadres supérieurs et des ministres.
  • « Nous amorcerons des discussions sur un accord de coopération en matière de défense.

Développement

  • « En septembre, le ministre canadien du Développement international, l’honorable Christian Paradis, a rencontré la ministre du Développement des Émirats arabes unis, Son Altesse la cheikha Loubna Al Qassimi, en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies. Il s’agissait de la troisième rencontre en six mois entre les ministres du Canada et des Émirats chargés de la coopération et du développement international.
  • « Ils se sont entendus pour explorer la possibilité de collaborer dans les secteurs de l’aide au développement international et de l’investissement. Au cours des mois à venir, nos pays détermineront les possibilités de coopération visant à soutenir des initiatives de développement économique dans plusieurs pays tiers, dans des domaines prioritaires d’intérêt commun, comme la croissance économique durable.

Questions régionales

  • « Nous constatons tous deux que le ton au sein de l’administration du président iranien Rohani est plus modéré et nous l’exhortons à donner suite à ses promesses. Nous soulignons par ailleurs que l’Iran doit être jugé à ses actes et non à ses paroles. Seuls des progrès vérifiables, mesurables et irréversibles en vue de résoudre le problème de la non-conformité nucléaire démontreront la volonté de l’Iran à s’engager de façon constructive avec la région ainsi qu’avec la communauté internationale.
  • « Le succès de la transition en Égypte constitue une préoccupation cruciale pour nos deux pays. Le Canada et les Émirats arabes unis ont une compréhension commune des défis auxquels fait face l’Égypte ainsi que des possibilités dont elle pourrait tirer parti. Nous avons pris l’engagement d’appuyer les progrès réalisés à l’égard de la mise en œuvre de la feuille de route, et de poursuivre la concrétisation de notre objectif commun, soit l’établissement d’une Égypte stable, inclusive, prospère et démocratique. À cette fin, le Canada et les Émirats arabes unis étudieront des initiatives conjointes dans le cadre desquelles ils pourront conjuguer leurs efforts.
  • « Le Canada et les Émirats arabes unis s’unissent pour condamner d’une même voix la violence en Syrie et restent convaincus que seule une solution politique pourra mener à une paix durable dans ce pays. Nous condamnons l’utilisation d’armes chimiques par le régime Assad. Nous exhortons la Syrie à mettre fin à la violence et à cesser de cibler les civils innocents. Nous sommes grandement préoccupés par la radicalisation accrue des divers groupes qui luttent en Syrie. Nous sommes déterminés à répondre aux besoins humanitaires du peuple syrien depuis si longtemps opprimé, et manifestons notre profonde inquiétude devant l’aggravation rapide de cette tragédie humanitaire.
  • « En septembre 2013, le Canada a rencontré le Conseil de coopération du Golfe (CCG) pour discuter des effets positifs que procurerait un dialogue stratégique entre le Canada et le CCG. Nous sommes conscients du rôle constructif et de plus en plus important que joue le CCG dans la région et au-delà de celle-ci. Nous sommes heureux à l’idée de poursuivre notre engagement dans le cadre du CCG.

« Nous avons demandé à nos hauts responsables de préparer un rapport dans six mois sur les progrès réalisés relatifs au programme actuel.

« Depuis que nos deux pays se sont mis d’accord sur le Plan d’action stratégique commun, il est encore plus évident qu’il est dans leur intérêt d’entretenir une collaboration à long terme, y compris en ayant une vision commune de la prospérité, de la stabilité et de la sécurité régionales et internationales. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada