Déclaration sur le programme nucléaire de l’Iran

Le 24 novembre 2013 - Le ministre des Affaires étrangères John Baird a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Le Canada est depuis longtemps d’avis que tout doit être mis en œuvre sur le plan diplomatique pour veiller à ce que l’Iran n’obtienne jamais l’arme nucléaire. Nous apprécions les efforts sincères déployés par le groupe P5+1.

« L’imposition de sanctions efficaces a permis d’amener le régime à adopter une position plus modérée et à ouvrir la porte aux négociations. L’entente conclue aujourd’hui ne peut être bafouée ou compromise par la tromperie. Le peuple iranien mérite la liberté et la prospérité dont il a été privé pendant trop longtemps en raison des ambitions nucléaires du régime. D’ici là, le Canada maintiendra ses sanctions sévères entièrement en vigueur.

« Si l’Iran possédait l’arme nucléaire, non seulement ce pays présenterait une menace pour le Canada et ses alliés, mais cela porterait aussi sérieusement atteinte à l’intégrité de plusieurs décennies de travaux sur la non-prolifération. Cette situation amènerait d’autres États à prendre leurs propres mesures de dissuasion nucléaire au sein d’une région déjà instable.

« Nous allons évaluer l’entente d’aujourd’hui non seulement en fonction de sa valeur propre, mais aussi et surtout en fonction de la possibilité d’en vérifier la mise en œuvre et à condition de se voir accorder un accès sans entraves à toutes les installations nucléaires de l’Iran. »

Un document d’information suit.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada

Document d’information – Sanctions contre l’Iran

L’Iran fait toujours l’objet de 8 résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, y compris de sanctions, et est visé par 12 résolutions du Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) en raison de ses activités nucléaires non déclarées et liées à la prolifération.

Le Canada a mis en place contre l’Iran une série de sanctions économiques et sur la question nucléaire. Ces sanctions sévères et considérables font écho à celles imposées par le Conseil de sécurité de l’ONU et par nos alliés et visent à amener l’Iran à coopérer de manière constructive avec la communauté internationale, y compris avec le groupe P5+1 et l’AIEA. L’interdiction imposée par le Canada à l’égard des importations et des exportations iraniennes va bien au-delà des sanctions prévues par le Conseil de sécurité. Le Canada continuera d’imposer ces sanctions sévères contre l’Iran afin d’amener le pays à revoir sa position relative à son programme nucléaire.

L’Iran a convenu récemment d’un « Nouveau cadre de coopération » avec l’AIEA (11 novembre 2013) qui prévoit un accès à certains nouveaux sites nucléaires en Iran. Afin de pouvoir garantir le caractère pacifique du programme nucléaire iranien, l’AIEA exige un accès à tous les sites, installations, personnes et documents pertinents en Iran. Nous exhortons l’Iran à accorder cet accès sans plus attendre.