Le ministre Baird salue la percée historique au Yémen

Le 29 janvier 2014 - Le ministre des Affaires étrangères John Baird a fait la déclaration suivante félicitant les Yéménites de la tenue de la Conférence du dialogue national :

« Je salue le président M. Abd Rabbo Mansour Hadi et les délégués de la Conférence du dialogue national pour leur percée historique vers la transition politique au Yémen. Bien que ce pays affronte une situation économique très difficile ainsi que de grands défis en matière de sécurité, les Yéménites se sont exprimés clairement en faveur d’une société plus ouverte respectant la liberté, la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit.

« Le Canada félicite le Yémen pour les importantes recommandations découlant de la conférence. Ces recommandations visent l’interdiction du mariage des enfants, du mariage précoce ou du mariage forcé, un sujet pour lequel j’ai coprésidé un important événement durant la 68e session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Cette recommandation ainsi que plusieurs autres, dont celles ayant pour but d’établir un organisme de lutte contre la corruption et d’inclure un plus grand nombre de femmes dans la fonction publique, sont essentielles pour établir une démocratie inclusive ainsi que pour assurer la primauté du droit.

« Le Canada demeure inébranlable dans son appui au Yémen en cette période de transition. Les nouveaux engagements du Yémen envers le fédéralisme représentent une étape clé vers la tenue d’élections démocratiques libres et justes, ce que le Canada soutient fermement. »

Un document d’information suit.

- 30 -

Pour obtenir plus de renseignements, les représentants des médias peuvent communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada

Document d’information – Conférence du dialogue national au Yémen

La Conférence du dialogue national a été organisée pour guider le passage à la démocratie au Yémen, transition qui a commencé en 2011 avec le renversement du président Ali Abdallah Saleh, qui était au pouvoir depuis 33 ans. Tous les partis politiques yéménites et un important échantillon représentatif des organisations non gouvernementales ont été invités à ce dialogue. Le dialogue s’est terminé le 25 janvier 2014, après dix mois de discussions. Il a produit environ 1 400 recommandations qui orienteront la rédaction de la nouvelle constitution du Yémen.

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD) a financé des ateliers à travers le Yémen. Ces ateliers ont été organisés par le Forum des fédérations, établi à Ottawa. Au cours de ces ateliers, les participants ont discuté des modèles de gouvernement fédéral tel qu’il existe au Canada et dans d’autres pays. Le premier atelier s’est déroulé en décembre 2012.

Ces ateliers donnaient suite à l’intérêt des Yéménites pour une restructuration et une adaptation de leur système politique afin de permettre une plus grande décentralisation, tout en maintenant l’unité nationale, un thème prédominant lors des conclusions du dialogue national. De plus, le Forum des fédérations fournira une assistance technique et de la formation aux Yéménites qui rédigent leur nouvelle constitution.

Le MAECD, par l’intermédiaire du Fonds canadien d’initiatives locales, appuie des projets locaux en faveur de l’abolition au Yémen du mariage des enfants, du mariage précoce et du mariage forcé. Ces initiatives visent à créer des normes qui, dans un sens plus large, soutiennent les droits des femmes.