Le Canada annonce une contribution d’urgence pour lutter contre l’éclosion du virus Ebola

Le 18 avril 2014 - Le ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, le ministre des Affaires étrangères John Baird et la ministre de la Santé, l’honorable Rona Ambrose, ont annoncé aujourd’hui une contribution conjointe de 1 285 000 $ pour lutter contre l’éclosion mortelle du virus Ebola en Afrique de l’Ouest.

« Dans une situation comme celle de l’éclosion du virus Ebola en Afrique de l’Ouest, il est primordial de mettre en œuvre des mesures pour briser la chaîne de transmission, a déclaré le ministre Paradis. Nous devons assurer une surveillance sans relâche, faire enquête et coordonner nos interventions à la suite de cas nouveaux ou soupçonnés. Le soutien du Canada jouera un rôle crucial pour empêcher la propagation de cette maladie mortelle et prendre les mesures qui s’imposent. »

« Les menaces biologiques comme l’éclosion du virus Ebola font fi des frontières, a déclaré le ministre Baird. Elles constituent un problème mondial qui nécessite une action internationale concertée dans de multiples secteurs, dont la santé et la sécurité. La contribution du Canada fait ressortir l’importance de mobiliser divers secteurs pour prévenir et détecter les maladies infectieuses, et réagir rapidement. »

« Le gouvernement du Canada se félicite des efforts rapides déployés par l’Organisation mondiale de la Santé afin de lutter contre cette éclosion du virus Ebola, l’une des maladies les plus virulentes que l’on connaisse, a déclaré la ministre Ambrose. Le Canada est heureux de prêter son concours à cette action internationale et exhorte d’autres donateurs à appuyer l’OMS. »

Un document d’information suit.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983

Michael Bolkenius
Cabinet de l’honorable Rona Ambrose
Ministre de la Santé
613-957-0200

Sandrine Périon, attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
819-953-6238
sandrine.perion@international.gc.ca

 

Document d’information - Éclosion du virus Ebola en Afrique de l’Ouest

Les éclosions du virus Ebola peuvent engendrer de graves incidences en matière de santé publique et de sécurité en raison des risques de propagation et du taux de mortalité élevé. Une intervention rapide et efficace à la suite d’une éclosion peut contribuer à réduire ces incidences, en protégeant la santé et la sécurité des collectivités et en renforçant la sécurité internationale.

Le gouvernement du Canada verse 1 285 000 $ pour aider à lutter contre l’éclosion du virus Ebola en Afrique de l’Ouest :

  • Le Programme d’assistance humanitaire internationale d’Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD) verse 700 000 $ en faveur d’interventions humanitaires visant à limiter la propagation du virus en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, et à réduire la mortalité chez les populations touchées.
  • L’Agence de la santé publique du Canada versera 200 000 $ à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) par l’entremise du Programme de subventions internationales à la santé. Ces fonds seront affectés à la demande que l’OMS a formulée à ses pays membres en vue de prendre en charge les coûts opérationnels sur le terrain ainsi que de coordonner et de déployer une expertise technique internationale.
  • Grâce au Fonds d’assistance d’urgence en cas de désastres, un projet en cours financé par le MAECD en collaboration avec la Croix-Rouge canadienne, la Croix-Rouge canadienne a automatiquement affecté 35 000 $ à un appel lancé par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à la suite de l’éclosion.
  • Le Programme de partenariat mondial du MAECD fournira 350 000 $ à l’OMS en vue d’appuyer des activités complémentaires dans le domaine de la sécurité, dont l’affectation et le maintien en puissance d’une équipe internationale d’intervention en cas d’éclosion.

L’Agence de la santé publique du Canada et le MAECD continueront de collaborer étroitement avec l’OMS et d’autres partenaires à mesure que la situation évolue en Afrique de l’Ouest.