Le Canada et la Pologne renforcent leur engagement coordonné à l’égard de l’Ukraine

Le 24 avril 2014 - Le ministre des Affaires étrangères John Baird a annoncé aujourd’hui que le Canada et la Pologne s’attelleront de concert à diverses initiatives pour aider l’Ukraine à stabiliser son économie, à consolider sa démocratie et à soutenir la participation citoyenne. Le ministre Baird a fait cette annonce à Varsovie, en Pologne, en compagnie du ministre polonais des Affaires étrangères, M. Radosław Sikorski, à l’issue de leur entretien au sujet d’une démarche coordonnée relativement à la crise en Ukraine.

« En réponse à l’agression cynique de la Russie, le Canada et la Pologne unissent leurs voix une fois de plus pour exhorter le président Poutine à respecter les engagements qu’a pris la Fédération de Russie à Genève et à Budapest afin de désamorcer la crise, de rappeler ses agents provocateurs et de respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, a déclaré le ministre Baird. Le Canada est fier d’avoir la Pologne comme partenaire dans cette démarche coordonnée ayant pour but d’appuyer l’avenir de l’Ukraine en tant qu’État européen souverain, uni et prospère, libre de toute ingérence ou menace de la part de la Russie. »

Pour démontrer la collaboration du Canada et de la Pologne au soutien de la démocratie en Ukraine, les deux ministres ont signé la déclaration de principes Canada-Pologne pour un engagement coordonné à l’égard de l’Ukraine. De plus, le ministre Baird a annoncé une contribution du Canada à hauteur de 9,2 millions de dollars à des projets conjoints canado-polonais axés sur la consolidation de la démocratie en Ukraine.

« Le Canada et la Pologne envisageront divers moyens d’aider l’Ukraine à renforcer ses institutions et à retrouver la stabilité, car ils comprennent l’importance que cela revêt pour toute démocratie en croissance, a ajouté le ministre Baird. En outre, nous collaborerons avec nos partenaires ukrainiens afin de trouver des solutions à leurs besoins énergétiques et de les aider à transformer, par des mesures appropriées, leur économie en un système de marché transparent et fondé sur des règles, de manière à ce qu’il puisse être intégré plus facilement à l’Union européenne. »

À l’instar de la Pologne, le Canada joue un rôle de premier plan dans la réponse de la communauté internationale à l’agression de la Russie en Ukraine et il a pris plusieurs mesures pour soutenir le peuple ukrainien dans ses efforts visant à rétablir la stabilité politique et économique, mesures qui comprennent notamment l’imposition de sanctions contre les personnes responsables de la crise actuelle.

Il s’agit de la quatrième visite du ministre dans la région au cours des derniers mois, depuis le début de la crise en Ukraine. Le ministre Baird se rendra ensuite en Lettonie puis en Estonie, dans le cadre d’une visite d’une semaine en Europe centrale et en Europe de l’Est.

Un document d’information suit.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada
Aimez-nous sur Facebook : Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada - MAECD

Document d’information - Le soutien canado-polonais à l’Ukraine

Le Canada et la Pologne comptent parmi les acteurs qui, à l’échelle internationale, soutiennent le plus vigoureusement les efforts déployés par l’Ukraine en vue de restaurer la stabilité et de mettre en œuvre des réformes démocratiques et économiques. À cette fin, le 23 avril 2014, le Canada et la Pologne ont signé une déclaration de principes pour un engagement coordonné à l’égard de l’Ukraine. Cette entente orientera la coopération entre le Canada et la Pologne alors qu’ils s’emploient à appuyer la démocratie, les droits de la personne, la croissance économique et la primauté du droit en Ukraine.

Le Canada a annoncé en outre l’octroi d’une somme de 9,2 millions de dollars pour soutenir des projets dirigés par la Pologne qui visent à renforcer le développement démocratique en Ukraine. Ces projets sont les suivants :

Appui à la démocratie communautaire

Somme : 5,1 millions de dollars
Calendrier de réalisation : de 2014 à 2019

Description du projet : Le Canada offrira du soutien au Fonds européen pour la démocratie (FEDEM), créé sous l’impulsion de la Pologne, pour mettre en œuvre la mission qui lui a été confiée par l’Union européenne en vue de renforcer la transformation démocratique dans les pays visés par le Partenariat oriental et par la politique européenne de voisinage. La contribution du Canada servira principalement à soutenir les acteurs ukrainiens favorables à la démocratie ainsi que le développement démocratique de l’Ukraine. Elle s’ajoutera au programme d’aide courant du FEDEM.

Programme canado-polonais d’appui à la démocratie en Ukraine

Somme : 4,1 millions de dollars
Calendrier de réalisation : de 2014 à 2017

Description du projet : Par l’entremise du Programme canado-polonais d’appui à la démocratie en Ukraine, qui travaillera de concert avec l’organisme polonais Solidarity Fund PL, le Canada appuiera des mesures de renforcement des capacités en faveur de la transition démocratique en Ukraine, plus précisément en facilitant la mise en commun des leçons tirées de l’expérience de la Pologne en ce qui a trait à la gouvernance locale, à la société civile et à la liberté de presse.

Déclaration de principes entre le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du Canada et le ministère des Affaires étrangères de la République de Pologne en faveur d’un engagement coordonné sur l’Ukraine et l’Europe orientale

Le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du Canada et le ministère des Affaires étrangères de la République de Pologne (les « Participants »),

  • tenant compte du fait que le Canada et la République de Pologne, en tant que proches partenaires et alliés, ont un intérêt commun à favoriser la stabilité, la prospérité et la démocratie en Ukraine;
  • condamnant l’usage de la force par la Fédération de Russie contre la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, ainsi que l’ingérence dans les affaires intérieures du pays;
  • prenant des mesures pour démontrer, en tant qu’alliés, la cohésion ainsi que le devoir de dissuasion et de défense de l’OTAN à l’égard des menaces qui pèsent sur tous les alliés, dans un esprit de coopération transatlantique véritable entre le Canada et la République de Pologne;
  • jouant un rôle pionnier et d’influence dans la promotion de la liberté, de la démocratie, des droits de la personne et de l’état de droit en Ukraine, pays avec lequel le Canada et la République de Pologne entretiennent de profonds liens historiques, culturels et personnels;
  • déterminés à continuer à soutenir le peuple ukrainien dans ses aspirations à établir une société libre et démocratique, et à coordonner, si possible et utile, leurs actions visant à encourager le gouvernement ukrainien à entreprendre des réformes, et enfin à aider les organisations de la société civile démocratiques en Ukraine et d’Ukraine à poursuivre ces buts;
  • réaffirmant leur disponibilité pour intensifier leur coopération technique dans le cadre de projets communs réalisés en Ukraine en vue d’assurer la stabilité des institutions garantissant la démocratie, l’état de droit, la protection des droits de la personne, ainsi que le respect et la protection des minorités;
  • réaffirmant leur intérêt réciproque à renforcer leurs liens traditionnels de coopération, ainsi que leur volonté d’améliorer et de diversifier leur dialogue politique, ont décidé d’unir leurs efforts dans les domaines suivants (sans que cette liste soit exhaustive) :

1. Compte tenu des capacités politiques et des capacités de programmation considérables dont disposent les ambassades du Canada et de la Pologne à Kiev, ainsi que du vaste réseau de consulats polonais en Ukraine, les Participants veilleront à ce que leurs ambassades se consultent et coordonnent leurs efforts en offrant aux partenaires ukrainiens une assistance technique et une aide au développement, en particulier dans le cadre de projets visant à augmenter le rôle et l’efficacité des organisations démocratiques de la société civile en Ukraine.

2. Les Participants déclarent qu’ils travailleront à l’élaboration d’ententes de partage de locaux liés à leur présence consulaire en Ukraine.

3. Pour renforcer le programme déjà robuste d’aide à la formation militaire en Ukraine mené sous l’égide de l’OTAN, les ambassadeurs respectifs des Participants en Ukraine et à l’OTAN et, selon les besoins, d’autres représentants des Participants sont chargés d’identifier comment le Canada et la République de Pologne peuvent contribuer au développement de l’expertise ukrainienne dans le domaine de l’intervention en cas de crises et d’opérations d’appui à la paix.

4. Pour soutenir l’Ukraine dans ses aspirations et ses efforts visant à améliorer la consommation et la distribution intérieure de l’énergie et à diversifier l’offre énergétique internationale sur le marché ukrainien, les Participants s’engagent à coopérer avec des partenaires ukrainiens en vue de trouver des solutions aux besoins énergétiques de l’Ukraine.

5. Les Participants veilleront à ce que leurs fonctionnaires se consultent régulièrement et coordonnent leurs efforts visant à trouver des moyens d’aider les partenaires ukrainiens à lutter contre la corruption et la criminalité dans l’économie ukrainienne, afin de la transformer en une économie de marché plus transparente, basée sur des règles claires, fonctionnelle et bien adaptée à l’économie mondiale diversifiée.

6. Les Participants continueront à unir leurs efforts en vue d’élargir leur solide coopération et de déterminer des moyens concrets de soutien aux partenaires d’Europe orientale qui souhaitent approfondir leur intégration multidimensionnelle à la communauté euroatlantique.

7. Dans le cadre du mécanisme de consultations bilatérales de haut niveau, les questions liées à la politique de l’Est (y compris l’Ukraine) seront incorporées à l’ordre du jour des consultations politiques régulières entre les Participants. Les Participants continueront d’intensifier les contacts politiques bilatéraux à haut niveau, tandis que leurs sous-ministres des Affaires étrangères chercheront à se rencontrer au moins une fois par an dans leurs capitales respectives ou en marge de réunions internationales. Les Participants chercheront à renforcer les liens institutionnels de gouvernement à gouvernement et à encourager les contacts réguliers entre leurs hauts fonctionnaires, agences gouvernementales et titulaires de fonctions importantes.