Plan d’action stratégique Canada-Émirats arabes unis - Troisième examen

Pour célébrer 40 années de relations diplomatiques

Le 9 juillet 2014 - Toronto, Ontario - Le ministre des Affaires étrangères du Canada John Baird et le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Son Altesse le cheikh Abdallah bin Zayed Al Nahyan, ont fait aujourd’hui la déclaration conjointe suivante, au Canada :

Nous avons eu l’honneur de parcourir ensemble le Canada pour célébrer le 40e anniversaire de l’instauration des relations diplomatiques entre le Canada et les Émirats arabes unis.

Nous avons lancé le processus du Plan d’action stratégique commun en avril 2013, et nous l’avons revu depuis tous les six mois. Grâce à ce plan d’action, nous œuvrons de concert à la réalisation de nos objectifs communs, soit améliorer la prospérité économique de nos sociétés, renforcer la sécurité régionale et internationale, et collaborer à la réalisation d’objectifs de développement dans d’autres pays.

Au cours des six derniers mois, nous avons encore eu la confirmation de la valeur stratégique de notre engagement. Aujourd’hui, nous établissons une fois de plus des objectifs ambitieux pour les six prochains mois.

Un protocole d’entente sur la consultation politique a été signé au niveau des ministres des Affaires étrangères. Le processus de consultation entre nos deux pays sera un outil essentiel d’échange de points de vue et de renseignements, qui servira aussi à nos discussions concernant les questions internationales et régionales.

Aujourd’hui, pour marquer le resserrement de nos liens stratégiques, nous sommes heureux d’annoncer certaines visites importantes à venir :

  • Le vice-président et premier ministre des Émirats arabes unis, et souverain de Dubaï, Son Altesse le cheikh Mohammed ben Rached Al Maktoum, a accepté l’invitation d’effectuer une visite au Canada.
  • Le commandant suprême adjoint des forces armées et prince héritier d’Abou Dhabi, Son Altesse le cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyane, a accepté l’invitation d’effectuer une visite au Canada.

Nous sommes heureux d’annoncer les réalisations et les objectifs suivants qui témoignent des relations stratégiques à long terme que nous sommes résolus à établir :

Prospérité

  • Les Émirats arabes unis ont ouvert un consulat général à Toronto aujourd’hui, leur deuxième en Amérique du Nord. Celui-ci permettra de resserrer les liens entre les milieux d’affaires de nos pays respectifs.
  • Afin d’assurer la prospérité mutuelle de nos deux pays, les Émirats arabes unis, qui investissent déjà massivement au Canada, se sont engagés à élargir et à rehausser ces investissements.
  • Le 25 avril 2013, Etihad Airways et Air Canada ont signé un accord de coopération commerciale qui élargit les options de voyage entre les Émirats arabes unis et le Canada. Il s’agit sans conteste d’une avancée importante qui contribuera à faciliter les déplacements entre les Émirats arabes unis et le Canada, ce qui sera profitable pour nos économies respectives. Nous chercherons à accroître le nombre de voyageurs aériens entre nos pays.
  • Devant la possibilité d’accroître les échanges commerciaux et les déplacements légitimes entre nos deux pays, le Canada explore divers moyens de faciliter davantage la circulation sécuritaire des citoyens des Émirats arabes unis.
  • En novembre 2013, le ministre du Commerce international, Ed Fast, a dévoilé le Plan d’action sur les marchés mondiaux (PAMM) du Canada, dans lequel les Émirats arabes unis sont désignés comme un marché prioritaire. Les neuf secteurs retenus aux fins du PAMM sont : l’agriculture et les aliments transformés, la défense et la sécurité, l’éducation, les services financiers, les technologies de l’information et des communications, l’infrastructure, les sciences de la vie, le pétrole et le gaz, et les services professionnels.
  • Le Conseil des gens d’affaires Canada-Émirats arabes unis a tenu sa deuxième réunion à Abou Dhabi en mai, au cours de laquelle il a été décidé que :
    • le Conseil établira des sous-comités du secteur privé afin d’examiner les possibilités commerciales mutuelles dans les domaines de l’infrastructure, de la sécurité énergétique, du tourisme, de l’agroalimentaire et la sécurité alimentaire, de la santé et de l’éducation;
    • le Conseil soumettra ses recommandations au ministre canadien du Commerce international, l’honorable Ed Fast, et au ministre émirien de l’Économie, Son Excellence le sultan Al-Mansouri, à l’automne 2014;
    • parmi ces recommandations, figurera l’intention de maintenir le Conseil en tant qu’entité permanente, afin qu’il puisse exercer son rôle d’appui au renforcement des relations commerciales entre les deux pays.
  • À l’automne 2014, le ministre Fast et le ministre Al-Mansouri convoqueront la première réunion du Comité économique mixte aux Émirats arabes unis.
  • En juin 2014, des représentants canadiens et émiriens se sont rencontrés à Ottawa dans le but d’explorer la faisabilité de négocier un accord sur la protection des investissements étrangers (APIE) entre le Canada et les Émirats arabes unis. Le 8 juillet 2014, le ministre du Commerce international du Canada, Ed Fast, et Son Altesse le cheikh Abdallah bin Zayed Al Nahyan ont annoncé le lancement des négociations officielles en vue de conclure un APIE.
  • Dans le but de soutenir l’expansion constante de nos secteurs financiers respectifs, nous entendons conclure un accord de coopération financière et technique.
  • Le 8 décembre 2013, la Toronto Financial Services Alliance a signé un protocole d’entente avec la Dubai International Financial Centre Authority dans le but de promouvoir les secteurs des services financiers des deux villes.
  • Le Canada et les Émirats arabes unis amorceront un dialogue approfondi sur l’énergie, y compris le développement de l’énergie, les investissements dans le développement de l’infrastructure, l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique. Ce dialogue inclura les provinces canadiennes, les Émirats arabes unis et le secteur privé de chacun des pays.
  • Le Canada et les Émirats arabes unis reconnaissent le rôle que joue l’Agence internationale pour les énergies renouvelables comme plateforme mondiale de coopération en la matière, en concertation avec d’autres institutions multilatérales du domaine. Les deux pays exploreront des occasions bilatérales de mener en commun des projets d’énergie propre.
  • En tant qu’agence de passation de contrats et d’approvisionnements internationaux du gouvernement du Canada, la Corporation commerciale canadienne étudiera la possibilité de signer un protocole d’entente qui pourrait contribuer à rassembler des solutions canadiennes éprouvées de pénétration des marchés d’intérêt commun.
  • Compte tenu du succès de la candidature des Émirats arabes unis pour l’Expo 2020, que le Canada est d’ailleurs fier d’avoir appuyée, et de l’expérience du Canada dans l’organisation d’événements d’envergure semblables, dont deux expositions universelles, trois Jeux olympiques et paralympiques et les Jeux panaméricains et parapanaméricains qui se tiendront à Toronto en 2015, nous avons hâte d’échanger des pratiques exemplaires et de l’expertise avec les Émirats arabes unis par l’intermédiaire du gouvernement et du secteur privé.
  • Le Canada et les Émirats arabes unis se réjouissent à l’idée de préparer la prochaine génération de dirigeants canadiens et émiriens dans les domaines de la science, de la médecine, du génie, de la technologie, des affaires, des sciences sociales, des arts et lettres, et de l’administration publique. C’est pourquoi ils encourageront les étudiants des deux pays à profiter des occasions d’échanges.
  • Nous avons convenu de conclure, d’ici six mois, un protocole d’entente sur la coopération culturelle entre nos gouvernements. Ce protocole aura pour but d’enrichir chacune de nos sociétés en acquérant une meilleure compréhension de l’histoire, des compétences et du potentiel de nos sociétés respectives.

Sécurité

  • Le Canada et les Émirats arabes unis ont entamé les négociations d’un nouveau plan de coopération en matière de défense, et ils ont l’intention de conclure cet accord dès que possible.
  • Aujourd’hui, nous avons convenu de continuer à approfondir notre dialogue sur les enjeux de sécurité qui sont d’une importance cruciale pour nos deux pays.
  • Nos représentants acceptent aussi de se rencontrer pour revoir les dossiers d’intérêt mutuel en matière de politique et de sécurité. Nous organisons des rencontres officielles entre les hauts fonctionnaires des deux pays, rencontres qui ont débuté en mars 2014 à Abou Dhabi. Une deuxième série de rencontres au Canada est prévue pour le dernier trimestre de 2014.
  • La collaboration se poursuit entre les représentants canadiens du portefeuille de la Sécurité publique et ceux du ministère de l’Intérieur des Émirats arabes unis afin d’accroître la coopération des deux pays concernant les services policiers et correctionnels. Ces travaux, qui sont le fruit de discussions directes entre nos ministres respectifs, jettent les bases d’une solide collaboration à long terme en matière de sécurité.
  • En tant que nations maritimes tournées vers l’extérieur, nous avons convenu de mettre l’accent sur les possibilités de coopération sur nos côtes, y compris en matière de partenariats commerciaux, d’infrastructure portuaire et de sécurité maritime.

Développement

  • Le 15 avril 2014, le ministre canadien du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, et Son Excellence la cheikha Loubna al Qassimi, ministre émirienne de la Coopération internationale et du Développement, ont signé un protocole d’entente sur la coopération dans le domaine du développement international.
  • Le Canada et les Émirats arabes unis ont convenu de poursuivre leur collaboration en matière de développement dans les pays prioritaires du Moyen-Orient, de l’Asie et de l’Afrique, dans des secteurs comme l’aide humanitaire, la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, la sécurité alimentaire, l’éducation, et le développement des infrastructures.
  • Le ministre Paradis prévoit également se rendre aux Émirats arabes unis en 2015 afin de lancer le cadre de coopération Canada-Émirats arabes unis en matière de développement.

Questions régionales

  • Nous nous concentrons sur la situation en Iraq et ses conséquences désastreuses sur le plan humanitaire. Nous condamnons les gestes de barbarie posés par l’État islamique en Iraq et en Syrie. Nous exhortons les dirigeants iraquiens à s’unir et à dépasser les divisions sectaires pour former rapidement un nouveau gouvernement représentatif et légitime. Un gouvernement iraquien unifié et inclusif est le seul moyen de lutter contre les causes internes et externes de la violence.
  • Nous demeurons préoccupés par la spirale de violence en Syrie et par la crise humanitaire sans précédent qu’elle a suscitée, ainsi que par ses répercussions sur les pays avoisinants. Bachar al-Assad a perdu sa légitimité malgré sa prétendue victoire électorale de juin, et il ne peut plus jouer un rôle constructif pour l’avenir de la Syrie. Nous sommes convaincus que seuls un véritable dialogue et une solution politique peuvent mener à la réconciliation et à une paix durable. Nous condamnons aussi vigoureusement la montée de l’extrémisme en Syrie, l’afflux de combattants étrangers et le ciblage délibéré des civils dans le conflit. Nous sommes déterminés à ce que les forces sectaires échouent dans leur tentative de redessiner la carte de la région.
  • Nous sommes encore préoccupés par les débordements régionaux et par la propagation de la violence sectaire en Jordanie et au Liban. Nous sommes conscients des répercussions que la violence régionale et les mouvements conséquents de réfugiés ont eu sur les deux pays et nous leur sommes reconnaissants pour la compassion qu’ils ont démontrée envers le peuple syrien. Nous nous engageons à continuer de les appuyer dans leurs efforts. Le Canada et les Émirats arabes unis poursuivront leurs efforts communs pour assurer la stabilité dans la région, dans le cadre des efforts plus vastes de la communauté internationale.
  • Nous sommes satisfaits du déroulement pacifique du scrutin en Égypte et accueillons favorablement les résultats des élections présidentielles de mai 2014, qui ont eu lieu en présence d’observateurs internationaux. Nous croyons fermement qu’il est important que l’Égypte soit modérée, démocratique et prospère pour assurer le succès de la région, particulièrement en cette période de défis croissants en matière de sécurité régionale. Notre assistance à l’Égypte est axée sur le soutien de la croissance économique à long terme comme elle est déterminée par les besoins du peuple et du gouvernement égyptiens.
  • Nous insistons sur la responsabilité qu’a l’Iran de coopérer de manière significative avec la communauté internationale afin de fournir les garanties nécessaires à l’égard de son programme nucléaire. Nous prenons note du ton plus modéré de l’administration du président Rohani, mais nous attendons toujours que l’Iran améliore concrètement ses relations avec ses voisins et tienne les promesses qu’il a faites à son peuple. Au-delà de la question nucléaire, l’Iran doit agir de manière responsable dans la région et dans le monde. Nous demandons à l’Iran de ne pas poser de gestes qui risquent de déstabiliser la région, y compris des interventions dans d’autres pays visant à provoquer ceux-ci. Cela ne fait qu’exacerber les conflits et la discorde.
  • Compte tenu du rôle constructif et stabilisateur du Conseil de coopération du Golfe (CCG) au Moyen-Orient, nous sommes résolus à travailler avec cette organisation dans le cadre d’un dialogue stratégique entre le Canada et le CCG pour appuyer notre vision commune d’une région prospère et sécuritaire. C’est dans cette optique que nous attendons avec intérêt l’officialisation du dialogue stratégique cette année.

Nous avons demandé à nos hauts représentants de nous faire rapport dans six mois des progrès réalisés en ce qui concerne le programme que nous avons établi aujourd’hui.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada
Aimez-nous sur Facebook : Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada - MAECD