Le Canada ne se montre pas convaincu par le soudain humanitarisme de la Russie

Le 10 août 2014 - Le ministre des Affaires étrangères John Baird a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Le Canada est profondément préoccupé par les informations rapportant que des exercices militaires russes seraient menés dans le but d’une “intervention humanitaire” dans un pays tiers, à la suite de la proposition de Moscou d’envoyer des “soldats du maintien de la paix russes en Ukraine”.

« Tout nouveau déploiement d’unités militaires russes en Ukraine sous un prétexte “humanitaire” ou de “maintien de la paix” sans le consentement de Kiev non seulement constituerait un nouvel acte d’agression contre l’Ukraine, mais entraînerait une dangereuse escalade de la crise et serait tout à fait inacceptable pour le Canada.

« Si la Russie a soudain un élan d’humanitarisme, ce pays peut soutenir le travail des organisations humanitaires légitimes, telles que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et le Comité international de la Croix-Rouge. Si la Russie se préoccupe de la stabilité de l’Ukraine, elle peut sur-le-champ mettre fin à l’entrée d’armes et d’insurgés en Ukraine, exhorter les insurgés prorusses à déposer les armes et réduire ses forces le long de la frontière ukrainienne.

« Si Moscou souhaite alléger les souffrances dans l’est de l’Ukraine, il peut immédiatement mettre fin à la violence qu’il continue d’alimenter par un soutien aux insurgés prorusses.

« Le Canada continuera de travailler en étroite collaboration avec ses alliés et partenaires et prendra d’autres mesures si la Russie persiste dans cette voie téméraire et irresponsable. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada
Aimez-nous sur Facebook : Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada - MAECD