Promouvoir la participation pleine et égale des femmes et des filles à tous les aspects de la société

Le 28 mai 2013 – Ottawa – Le ministre des Affaires étrangères John Baird et la ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre de la Condition féminine, l’honorable Rona Ambrose, ont participé aujourd’hui au lancement canadien d’une exposition de photos, Trop jeunes pour le mariage, à l’Université Carleton.

L’exposition vient sensibiliser les gens à un élément important de la politique étrangère du Canada, soit la lutte active contre la pratique du mariage précoce et forcé.

Un tiers de toutes les filles qui vivent dans les pays en développement sont mariées avant l’âge de 18 ans, et un trop grand nombre d’entre elles n’ont pas le choix en la matière. Elles sont vendues par leurs familles comme des marchandises et sont condamnées à une vie de dépendance et de désespoir. En tant qu’enfants, elles ne sont pas prêtes à être mères. Bon nombre meurent pendant l’accouchement ou peu après, et celles qui survivent sont limitées dans leurs choix et leur potentiel. Elles sont peu ou pas scolarisées. Elles ne peuvent pas travailler.

Les images évocatrices de l’exposition mettent en lumière la pratique barbare et désuète du mariage précoce et forcé.

Elles nomment les victimes – Tehani, Niruta et Debitu – pour ne donner que ces quelques exemples.

Elles nous rappellent pourquoi notre gouvernement a fait de la lutte contre le mariage précoce et forcé une priorité de notre politique étrangère, pourquoi il s’agit autant d’une question de droit que d’une question économique dans les pays en développement, et pourquoi nous continuons à chercher de nouveaux partenaires dans notre combat.

L’Université Carleton accueillera l’exposition sur son campus du 28 mai au 28 juin 2013.

Télécharger la photo du ministre Baird

Télécharger la photo de la ministre Ambrose