Discours du ministre Baird à la réunion ministérielle des Amis du Traité sur l’interdiction complète des essais nucléaires

Le 27 septembre 2012 – New York

Sous réserve de modifications

Je suis très heureux de coprésider cette réunion avec mes homologues et de présenter la Déclaration ministérielle conjointe en appui au Traité sur l’interdiction complète des essais nucléaires.

Seize ans après son ouverture à la signature, le Traité demeure un pièce centrale inachevée du programme de non-prolifération nucléaire.

La Déclaration ministérielle conjointe de cette année comprend de nombreux points importants. Entre autres, elle réitère son appui au Traité et à son entrée en vigueur; accueille favorablement les plus récentes ratifications, notamment celle de l’Indonésie en février; appelle les États n’ayant pas encore ratifié le Traité à le faire et, entre-temps, à maintenir leur moratoire sur les essais nucléaires; et presse la Corée du Nord de s’abstenir de réaliser tout autre essai nucléaire.

Enfin, elle réitère son appui à l’achèvement du régime de vérification du Traité et à son Système de surveillance international, lequel englobe un réseau de 337 stations et laboratoires disséminés dans le monde entier, ainsi qu’à la capacité de réaliser des inspections sur place.

Sur ce point, je veux profiter de l’occasion pour annoncer que le Canada a conclu une entente de contribution avec la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité sur l’interdiction complète des essais nucléaires (OTICEN) à Vienne en vue de fournir de l’équipement canadien de pointe pour la détection des radiations, équipement essentiel pour effectuer des inspections sur place.

Notre objectif est de signer cette entente sous peu et de veiller à ce que les inspecteurs de l’OTICEN en formation aient accès à cet équipement, notamment lors du prochain exercice d’inspection sur le terrain qui aura lieu en Jordanie en 2014.

Jusqu’à présent, 71 États ont manifesté leur intention de signer la Déclaration ministérielle commune de cette année, incluant, pour la première fois, les cinq États dotés de l’arme nucléaire.

J’encourage tous ceux qui appuient le Traité sur l’interdiction complète des essais nucléaires à signer la présente Déclaration ministérielle conjointe.

Je vous remercie.