La ministre Aglukkaq donne le coup d’envoi aux réunions sur le Conseil de l’Arctique

IKU

La ministre consultera les habitants du Nord sur les priorités du Canada pour le Conseil de l’Arctique

Le 26 octobre 2012 - La ministre de la Santé, ministre de l’Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l’Arctique, l’honorable Leona Aglukkaq, rencontrera les premiers ministres et les principaux intervenants du Nord alors qu’elle commence à établir la liste de priorités du Canada en prévision de sa future présidence du Conseil de l’Arctique, pour une durée de deux ans.

La ministre Aglukkaq se rendra d’abord au Nunavut, d’où elle est originaire, afin d’assister à des réunions à Iqaluit, le 27 octobre. Elle poursuivra ses rencontres à Whitehorse, le 2 novembre, et à Yellowknife, le 3 novembre.

« Notre gouvernement est déterminé à permettre au Nord de réaliser son plein potentiel comme région saine, prospère et protégée, au sein d’un Canada fort et souverain, a déclaré la ministre Aglukkaq. En prévision de la présidence du Conseil de l’Arctique que nous assumerons à compter de mai 2013, je cherche à connaître les points de vue des habitants du Nord afin de m’assurer que leurs intérêts, leurs valeurs et leurs cultures influencent les politiques canadiennes sur les enjeux internationaux reliés à l’Arctique. »

Pendant son voyage, la ministre participera à des tables rondes avec les principaux intervenants du Nord afin de recueillir leurs vues sur la présidence canadienne du Conseil de l’Arctique. Elle expliquera le rôle et le mandat du Conseil dans la région circumpolaire et présentera les objectifs généraux qu’entend poursuivre le Canada pendant sa présidence de deux ans, en plus d’encourager les habitants du Nord à faire part de leurs opinions au sujet des priorités circumpolaires.

« L’Arctique est essentiel à l’identité nationale canadienne, a déclaré la ministre Aglukkaq. En tant que fière résidente du Nord, je me réjouis de travailler avec les habitants des trois territoires afin de permettre au Canada de défendre ses intérêts avec force et cohésion sur la scène internationale. »

Le Conseil de l’Arctique est le principal forum intergouvernemental au sein duquel le Canada met en œuvre sa politique étrangère sur l’Arctique et fait la promotion des intérêts nationaux liés aux quatre piliers de la Stratégie pour le Nord du Canada :

  • exercer notre souveraineté dans l’Arctique;
  • promouvoir le développement social et économique;
  • protéger notre patrimoine naturel;
  • améliorer et décentraliser la gouvernance dans le Nord.

Le Canada assumera la présidence du Conseil de l’Arctique pendant deux ans à compter de mai 2013.

- 30 -

Un document d’information suit.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874
Suivez-nous sur Twitter : @MAECI_DFAIT

Cailin Rodgers
Cabinet de l’honorable Leona Aglukkaq
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Document d’information – Présidence canadienne du Conseil de l’Arctique (2013-2015)

Le gouvernement du Canada est déterminé à permettre au Nord de réaliser son plein potentiel comme région saine, prospère et protégée, au sein d’un Canada fort et souverain. Le Canada travaille donc en étroite collaboration avec les autres États de l’Arctique pour défendre ses intérêts nordiques et travailler avec eux à définir un vaste projet d’avenir pour la région.

Le 23 août 2012, le premier ministre Stephen Harper a annoncé que la ministre de la Santé et ministre de l’Agence canadienne de développement économique du Nord, l’honorable Leona Aglukkaq, assumera la présidence du Conseil de l’Arctique au nom du Canada.

Établi à Ottawa en 1996 par la Déclaration d’Ottawa, le Conseil de l’Arctique est la principale instance internationale consacrée à la coopération dans l’Arctique. Il s’agit d’une tribune intergouvernementale de haut niveau qui suit une démarche consensuelle pour faire la promotion des aspects environnementaux, sociaux et économiques du développement durable dans la région en assurant la coordination des activités entre les huit États de l’Arctique : le Canada, le Danemark, les États‑Unis, la Finlande, l’Islande, la Norvège, la Russie et la Suède.

Les peuples autochtones jouent également un rôle actif auprès du Conseil de l’Arctique. Ils y sont représentés par l’Arctic Athabaskan Council, le Gwich’in Council International, le Conseil circumpolaire inuit, l’Aleut International Association, le Saami Council et l’Association russe des populations autochtones du Nord, qui ont le statut spécial de participants permanents.

Les décisions du Conseil de l’Arctique se prennent à l’occasion de réunions ministérielles qui se tiennent tous les deux ans et qui marquent la transition à la nouvelle présidence. La dernière réunion ministérielle a eu lieu à Nuuk, au Groenland, en mai 2011. La Suède y a succédé à la présidence auparavant assurée par le Danemark.

La prochaine réunion ministérielle se tiendra en mai 2013, à Kiruna, en Suède, où le Canada assumera officiellement la présidence du Conseil de l’Arctique. Le Canada a été le premier pays à exercer cette présidence, de 1996 à 1998.