La ministre Aglukkaq prononce un discours sur la présidence canadienne du Conseil de l’Arctique au musée Fram

La ministre Aglukkaq prononce un discours sur la présidence canadienne du Conseil de l’Arctique au musée Fram

Le 2 septembre 2013 - Oslo, Norvège – La ministre du Conseil de l’Arctique, ministre de l’Environnement et ministre de l’Agence canadienne de développement économique du Nord, l’honorable Leona Aglukkaq, prononce un discours sur la présidence canadienne du Conseil de l’Arctique dans l’aile Gjøa du musée Fram.

Le Canada et la Norvège collaborent depuis longtemps au chapitre des enjeux relatifs à l’Arctique. En juin 2013, le musée Fram s’est doté d’une nouvelle aile afin de loger le Gjøa, navire utilisé par l’explorateur norvégien Roald Amundsen pour naviguer dans les eaux connues sous le nom de « passage du Nord-Ouest ». M. Amundsen s’est retrouvé prisonnier des glaces au large de l’île King William, dans une région reculée du Nunavut, maintenant appelée Gjoa Haven. Il y a passé deux hivers avec son équipage et il a noué des liens étroits avec les Inuits Netsilik.

« L’histoire de M. Amundsen et de ce navire me touchent particulièrement. J’ai grandi dans la petite localité arctique de Gjoa Haven. Ma famille y vit, et je considère encore l’endroit comme mon chez-moi, a déclaré la ministre Aglukkaq. Les connaissances, la culture et le savoir-faire traditionnels des peuples de la région arctique ont été déterminants pour Roald Amundsen, lui permettant d’atteindre le pôle Sud en 1911. Et je suis convaincue que ces connaissances et ce savoir-faire seront la clé de la réussite future du Conseil de l’Arctique. »

Le Canada est fier d’assumer le mandat de la présidence du Conseil de l’Arctique (2013-2015). Le thème principal de ce mandat s’intitule « Le développement au service de la population du Nord », et met l’accent sur le développement responsable des ressources de l’Arctique, la navigation sécuritaire dans l’Arctique et les collectivités circumpolaires durables. Autrement dit, il s’agit de donner la priorité aux intérêts des habitants de l’Arctique.

Au cours de la présidence canadienne, le programme du Conseil comprendra la création d’un forum circumpolaire des affaires, des recommandations pour intégrer le savoir traditionnel et local dans les travaux du Conseil et la mise au point de mesures pour s’attaquer au problème des émissions de carbone noir et de méthane.

Télécharger cette photo

Centre des médias