Le Canada accueille favorablement l’investissement de la société Hoffman-LaRoche

Attirer de nouveaux investissements est un volet important du plan du gouvernement Harper axé sur l’emploi, la croissance et la prospérité à long terme

Le 2 octobre 2013 - Le député fédéral de Mississauga—Streetsville, M. Brad Butt, au nom du ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, a mis en relief aujourd’hui les points forts du Canada en tant que destination pour l’investissement à l’occasion de l’ouverture officielle du nouveau siège canadien de la Division pharmaceutique de la société Hoffman-LaRoche Limitée à Mississauga, en Ontario.

« La priorité absolue de notre gouvernement consiste à favoriser la création d’emplois, la croissance et la prospérité à long terme, a déclaré le député Butt. Je suis heureux de constater que notre formule gagnante, soit un faible taux d’imposition, une main-d’œuvre hautement qualifiée et un ferme engagement à l’égard du commerce libre et ouvert, ait conduit la société Hoffman-LaRoche à choisir le Canada en tant que meilleur endroit au monde pour y élargir ses activités. »

La société suisse internationale Roche Holding AG, un géant du secteur de la biotechnologie, par l’intermédiaire de son unité Hoffman-LaRoche Limitée, investira environ 200 millions de dollars au cours des cinq prochaines années à son siège de Mississauga. L’investissement se traduira par la création de 200 emplois hautement spécialisés et qualifiés dans le secteur canadien des sciences de la vie.

En 2012, alors que les investissements mondiaux ont décliné de 18 p. 100, le Canada a été l’un des rares pays à attirer plus d’investissements étrangers, soit 9,5 p. 100 de plus que l’année précédente. Cette réalisation est due en partie aux progrès de pointe réalisés par le Canada en matière d’investissement ainsi qu’aux solides bases économiques du pays qui ont été louées par plusieurs institutions et publications réputées. Par exemple :

  • pour la sixième année consécutive, le système bancaire canadien a été jugé le plus solide du monde par le Forum économique mondial;
  • selon le Fonds monétaire international, le Canada a le ratio de la dette nette par rapport au PIB le plus faible des pays du G-7;
  • KPMG affirme que parmi les pays du G-7, le Canada offre les coûts d’exploitation les plus bas dans les secteurs à coefficient élevé de recherche et développement;
  • l’Economist Intelligence Unit estime que le Canada est le meilleur pays du G-7 où faire des affaires;
  • selon l’Organisation de coopération et de développement économiques, la main-d’œuvre canadienne est la plus scolarisée parmi celles des pays évalués, la moitié de sa population en âge de travailler possédant une formation supérieure.

« Au Canada, un emploi sur dix est lié à l’investissement étranger, ce qui en fait un des principaux moteurs économiques du pays, a affirmé le ministre Fast. En attirant de nouveaux investisseurs étrangers, nous appuyons la création d’emplois et la prospérité au bénéfice des travailleurs canadiens et de leur famille. Les investissements directs étrangers ont contribué à la reprise économique du Canada, qui a vu la création de plus de 1 million d’emplois nets depuis juillet 2009, soit la plus forte croissance de l’emploi parmi les pays du G-7. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada