Le gouvernement Harper lance une campagne-éclair dans tout le pays

L’accord commercial historique entre le Canada et l’Union européenne créera de nouveaux emplois et de nouveaux débouchés dans toutes les régions du Canada

Le 21 octobre 2013 - Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, le ministre des Affaires étrangères John Baird et le ministre d’État (Petite entreprise et Tourisme, et Agriculture), l’honorable Maxime Bernier, ont annoncé aujourd’hui qu’à compter de demain, des ministres du gouvernement, des députés fédéraux, des dirigeants du monde des affaires et de l’industrie ainsi que d’autres acteurs clés tiendront des événements afin de souligner les retombées considérables que générera partout au pays l’accord commercial entre le Canada et l’Union européenne. Dans le cadre de la Semaine de la PME, on a aussi lancé officiellement le site Web Les avantages pour les PME en présence de Dan Kelly, président et chef de la direction de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). Ce site montre comment le secteur essentiel des petites entreprises du Canada profitera de cet accord historique.

« Comme l’a dit le premier ministre Stephen Harper, cet accord est une victoire historique pour le Canada, a déclaré le ministre Fast. L’accord commercial entre le Canada et l’UE ouvrira de nouveaux marchés aux exportateurs canadiens dans toute l’Europe et générera des retombées, des emplois et des débouchés importants pour tous les Canadiens. Les retombées de cet accord équivalent à la création de près de 80 000 nouveaux emplois ou à l’augmentation de 1 000 dollars du revenu annuel d’un ménage canadien moyen, en plus d’injecter 12 milliards de dollars par an dans notre économie. »

Indiquant que la création de nouveaux emplois et de nouveaux débouchés demeure la priorité numéro un, le ministre Baird a fait remarquer que le Canada est désormais l’un des seuls pays développés à avoir un accès privilégié aux deux plus gros marchés du monde, à savoir l’Union européenne et les États-Unis.

« L’avantage concurrentiel combiné à l’accès à ces marchés — et à leurs 800 millions de consommateurs riches — fera du Canada un pays envié par les nations commerçantes du monde entier, a déclaré le ministre Baird. Cela fera aussi du Canada une destination encore plus attrayante pour les investisseurs et les fabricants, ce qui créera des milliers d’emplois et de nouveaux débouchés pour tous les Canadiens. S’agissant de l’accord le plus ambitieux et le plus global pour le Canada, cet accord n’est pas seulement bon, il est historique. »

Le ministre Bernier a souligné les énormes retombées qui découleront de l’accord entre le Canada et l’UE pour les petites et moyennes entreprises (PME), ainsi que l’occasion unique que représente l’accord pour des produits canadiens emblématiques comme le sirop d’érable et pour l’industrie de l’agriculture et de l’agroalimentaire dans son ensemble. Les exportations agricoles du Canada vers l’UE se sont chiffrées à 2,5 milliards de dollars par an en moyenne entre 2010 et 2012. Les exportations du Québec à elles seules ont atteint une moyenne de 688,5 millions durant la même période, ce qui en fait le troisième secteur d’exportation en importance de la province à destination de l’UE.

« Cet accord représente une grande victoire pour les familles du Québec et de tout le Canada qui dépendent de notre secteur agricole de calibre mondial pour subvenir à leurs besoins, a déclaré le ministre Bernier. Nous aidons aussi notre communauté essentielle des petites entreprises à prendre de l’expansion et à réussir sur le marché lucratif de l’UE en éliminant les formalités administratives, en établissant des règles commerciales claires et prévisibles, et en rendant les produits canadiens plus concurrentiels grâce à l’abolition des droits de douane. Il ne s’agit pas seulement d’un bon accord; pour l’industrie emblématique du sirop d’érable du Québec et pour d’autres secteurs clés, l’élimination de droits de douane élevés en fait une occasion en or, avantageuse pour tout le monde. »

Alors que s’ouvre la Semaine de la PME, les ministres ont mis de l’avant les débouchés historiques qui sont associés à cet accord et qui profiteront aux PME. Ils ont incité les Canadiens à soutenir les petites entreprises à l’occasion de la Journée de la PME au Canada, le 25 octobre. Ils ont complimenté la FCEI pour le site Web Pensez PME, qui propose des milliers d’offres faites par les petites entreprises aux consommateurs d’un bout à l’autre du pays.

« Au moment où nous entamons la Semaine de la PME au Canada, il est particulièrement approprié de souligner les débouchés qu’offre l’accord commercial entre le Canada et l’UE, a déclaré Dan Kelly, de la FCEI. Il ne faut pas croire que seules les grandes entreprises font du commerce avec l’Europe : plus de 5 000 petites entreprises membres de la FCEI font de l’import-export avec l’Union européenne. À leurs yeux, l’élimination des droits de douane et la réduction des formalités administratives et de la paperasserie sont les principaux avantages de l’accord. »

À partir de demain, la campagne-éclair menée à la grandeur du pays pour expliquer les retombées de l’accord montrera clairement comment l’élimination de 98 p. 100 des droits de douane dès l’entrée en vigueur de l’Accord avec l’UE se traduira par une augmentation des profits et des débouchés pour les entreprises canadiennes petites ou grandes de tous les coins du pays.

« Que vous soyez pêcheur ou propriétaire d’une petite entreprise dans une province de l’Atlantique, acériculteur au Québec, travailleur du secteur automobile en Ontario, agriculteur dans les Prairies ou ingénieur dans l’Ouest, vous profiterez de l’accord commercial entre le Canada et l’UE, a déclaré le ministre Fast. Je suis heureux d’annoncer que le gouvernement et nos principaux partenaires concernés tiendront des événements où nous soulignerons toutes les transformations que cet accord entraînera pour les Canadiens dans l’ensemble du pays. Il ne s’agit pas que d’un bon accord, il s’agit d’un excellent accord – pour tous les secteurs et pour toutes les régions – et, à compter de demain, nous en ferons la démonstration sans équivoque. »

L’Accord économique et commercial global (AECG) historique entre le Canada et l’UE est de loin l’initiative commerciale la plus ambitieuse du Canada; il est en fait plus vaste et plus ambitieux que l’Accord de libre-échange nord-américain, qui était sans précédent.

Pour de plus amples renseignements au sujet des retombées considérables de cet accord historique, veuillez consulter le site plandaction.gc.ca/AEGC.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada