Le gouvernement Harper met en relief les nombreux avantages que conférera au Québec l’accord commercial historique entre le Canada et l’UE

Le renforcement des échanges commerciaux avec l’Union européenne favorisera la création d’emplois et de débouchés à l’échelle du Québec

Le 24 octobre 2013 - Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, et le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, l’honorable Steven Blaney, ont indiqué aujourd’hui que les travailleurs et les entreprises des grands secteurs de l’économie du Québec profiteront grandement de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (UE). Une entente de principe relative à cet accord historique a été annoncée la semaine dernière par le premier ministre Stephen Harper et le président de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso. Plusieurs des principaux chefs d’entreprise et de l’industrie du Québec se sont joints aux ministres Fast et Blaney à l’occasion d’un événement qui s’est tenu au Port de Montréal.

« Cet accord historique est le plus ambitieux jamais conclu par le Canada. Il représente un gain énorme pour les travailleurs et les familles du Québec, a indiqué le ministre Fast. Les travailleurs et les familles qui tirent leur gagne-pain des principaux secteurs économiques du Québec, y compris les secteurs de la fabrication, de l’agriculture, des services professionnels et des investissements, tireront profit de l’accès préférentiel que confère cet accord au marché le plus vaste et le plus lucratif du monde. »

Les exportations agricoles du Canada vers l’UE sont soumises à des droits de douane élevés, de 13,9 p. 100 en moyenne. Lorsque l’accord économique entre le Canada et l’Union européenne entrera en vigueur, près de 94 p. 100 des lignes tarifaires de l’UE sur les produits agricoles seront exemptées de droits de douane, et dans sept ans, l’exemption s’étendra à plus de 95 p. 100. En outre, l’Accord procurera de nouvelles possibilités d’accès au marché pour certaines exportations agricoles clés, dont le bœuf, le porc et le bison.

« Le secteur de l’agroalimentaire du Québec est l’un des piliers de l’économie de la province, a affirmé le ministre Blaney. L’élimination des droits de douane sur ces produits de calibre mondial créera des conditions favorables à un accroissement des ventes, ce qui profitera directement aux travailleurs québécois, sous la forme de nouveaux emplois, de nouveaux débouchés et de salaires plus élevés. »

Le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire du Québec est au cœur de l’économie de la province et a la réputation d’être un fournisseur de produits salubres de grande qualité. De 2010 à 2012, les exportations québécoises de produits agricoles vers l’UE se chiffraient en moyenne à 688,5 millions de dollars par année, faisant de ce secteur le troisième secteur d’exportation du Québec vers l’UE.

En 2012, ce secteur a injecté plus 10,4 milliards de dollars de à l’économie de la province. Il emploie environ 138 500 Québécois, dont plus du tiers travaille dans le segment de la fabrication de ce secteur.

L’UE est déjà le deuxième partenaire commercial du Québec et son deuxième marché d’exportation. Elle est en outre la plus grande économie intégrée du monde, regroupant plus de 500 millions de consommateurs et affichant un PIB global de 17 billions de dollars.

Pour de plus amples renseignements sur la façon dont l’accord commercial entre le Canada et l’UE profitera au Québec, prière de consulter la page Avantages pour le Québec.

Pour plus de détails sur les vastes retombées positives qu’engendrera l’accord en faveur de toutes les régions du Canada, prière de consulter plandaction.gc.ca/AEGC.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada