Le secrétaire parlementaire O’Toole souligne les liens étroits du Canada avec le Brésil en matière de commerce et d’éducation

Les relations dynamiques et innovantes que le Canada entretient avec le Brésil contribuent à la création d’emplois et de débouchés pour les Canadiens

Le 28 octobre 2013 – Le secrétaire parlementaire du ministre du Commerce international, M. Erin O’Toole, a souligné aujourd’hui que le Canada et le Brésil contribuent à la création d’emplois et de débouchés, tant pour les Canadiens que les Brésiliens, en favorisant la recherche, l’innovation et les nouvelles technologies. Le secrétaire parlementaire O’Toole a fait ces observations à l’occasion d’une activité de la Chambre de commerce Canada-Brésil consacrée à l’éducation qui s’est tenue à l’Université Ryerson.

« Notre gouvernement continue de mettre l’accent sur la création d’emplois et de débouchés pour les Canadiens, a indiqué le secrétaire parlementaire O’Toole. Dans nos efforts pour resserrer nos liens avec le Brésil en matière de commerce et d’investissement, nous encourageons nos établissements d’enseignement et nos entreprises à collaborer avec leurs partenaires brésiliens pour continuer de renforcer leurs relations. Il en va de notre intérêt mutuel de mettre en commun notre expertise, de promouvoir l’innovation et d’élargir les relations interpersonnelles. »

Dans son allocution, le secrétaire parlementaire O’Toole a insisté sur l’importance que revêt la coopération en matière d’éducation pour les économies canadienne et brésilienne. Tous les ans, des milliers d’étudiants brésiliens viennent au Canada pour étudier dans les collèges et les universités du pays. De même, le Canada s’est engagé à accueillir, d’ici 2015, 12 000 boursiers brésiliens de Science sans frontières. C’est la création de relations solides et croissantes entre les universités et les instituts de recherche canadiens et brésiliens qui permet de concrétiser un tel projet. Pour l’économie canadienne, la valeur globale découlant de l’inscription d’étudiants étrangers à des programmes d’éducation et de formation canadiens s’élève à 8 milliards de dollars par an.

« Le Brésil constitue un marché prioritaire pour le Canada, a déclaré le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast. Nous reconnaissons l’importance du Brésil comme un important acteur économique et un partenaire stratégique du Canada à l’échelle mondiale, régionale et bilatérale. Nous souhaitons que nos relations dynamiques, diversifiées et multidimensionnelles en matière de commerce et d’éducation continuent de croître. »

Quelque 500 entreprises canadiennes exercent des activités au Brésil. Doté d’une importante classe moyenne en pleine croissance, le Brésil est le plus grand marché d’Amérique du Sud et se classe au 11e rang des partenaires commerciaux du Canada. En 2012, le commerce bilatéral des marchandises s’est chiffré à 6,5 milliards de dollars.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada