Le ministre Oliver souligne les avantages que l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne procurera à l’Ontario

Le renforcement des échanges commerciaux et des investissements avec l’Union européenne créera des emplois et de nouveaux débouchés dans tout l’Ontario

Le 4 novembre 2013 - Le ministre des Ressources naturelles, l’honorable Joe Oliver, a souligné aujourd’hui les retombées importantes qu’aura l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne pour les travailleurs, les entreprises et les investisseurs dans tout l’Ontario. Une entente de principe relative à cet accord historique a été annoncée le 18 octobre 2013 par le premier ministre Stephen Harper et le président de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso. Le ministre Oliver prenait la parole au Centre ontarien des investissements et du commerce, et se trouvait en compagnie de membres du Forum sur le commerce Canada-Europe et de la Chambre de commerce de l’Union européenne à Toronto, ainsi que d’un grand nombre de dirigeants de premier plan du milieu des affaires et de l’industrie de la province.

« Cet accord historique est le plus ambitieux jamais conclu par le Canada et profitera énormément aux travailleurs et aux familles de l’Ontario, a déclaré le ministre Oliver. Les travailleurs et les familles qui dépendent de secteurs économiques clés de l’Ontario pour assurer leur subsistance, y compris dans les secteurs des technologies de l’information et des communications, des services professionnels et de l’investissement, sont appelés à tirer profit de l’accès préférentiel, garanti par cet accord, au marché le plus vaste et le plus lucratif du monde. »

L’investissement joue un rôle de plus en plus important dans l’économie canadienne et est essentiel à la création d’emplois, en plus de stimuler la créativité, de favoriser l’innovation dans le domaine des technologies et d’établir des liens entre le Canada et les chaînes de valeur mondiales. L’accord commercial Canada-Union européenne garantira l’égalité des chances aux entreprises canadiennes investissant dans l’Union européenne (UE) et aidera à attirer les investissements au Canada. De surcroît, il offrira plus de certitude et de transparence et assurera une meilleure protection aux investisseurs et à leurs investissements.

« L’augmentation des investissements de l’Ontario dans l’Union européenne améliorera l’accès aux marchés européens, aux technologies et à l’expertise de l’UE et accroîtra la compétitivité des entreprises canadiennes, a affirmé le ministre Oliver. Parallèlement, l’intensification des investissements européens en Ontario stimulera la croissance économique et la création d’emplois au pays, amènera de nouvelles technologies et stimulera la concurrence sur le marché, ce qui, au bout du compte, profitera tant aux consommateurs qu’aux travailleurs de la province. »

Les stocks connus d’investissement direct étranger des entreprises canadiennes dans la zone de l’UE se chiffraient à 180,9 milliards de dollars à la fin de 2012, ce qui représentait 28,5 p. 100 de l’ensemble de l’investissement direct du Canada à l’étranger. La même année, les stocks connus d’investissement direct étranger d’entreprises européennes au Canada ont atteint 171,5 milliards de dollars, soit 24,1 p. 100 de l’investissement direct étranger total au Canada.

« Notre gouvernement se concentre sur les choses qui comptent pour l’ensemble des Canadiens : la création d’emplois et de débouchés, a indiqué le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast. L’accord commercial Canada-UE engendrera des gains importants dans tous les secteurs économiques clés, et ce, dans toutes les régions du pays. En fait, le Canada sera l’un des seuls pays développés à jouir d’un accès préférentiel aux deux plus grands marchés du monde, soit l’Union européenne et les États-Unis. L’avantage concurrentiel que procurera l’accès à ces marchés regroupés — qui comptent quelque 800 millions de consommateurs aisés —, fera du Canada l’envie des pays commerçants du monde entier. Il fera également du Canada une destination encore plus attrayante pour les investisseurs et les fabricants, ce qui permettra de créer des milliers d’emplois et de débouchés pour les Canadiens. »

Comptant plus de 500 millions de consommateurs, l’Union européenne, dont le PIB se chiffre à 17 billions de dollars, est la plus grande économie intégrée du monde.

Pour de plus amples renseignements sur la façon dont l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne profitera à l’Ontario, prière de consulter la page Avantages pour l’Ontario.

Pour obtenir plus de détails sur les importantes retombées qu’aura cet accord sur chacune des régions du Canada, prière de consulter le site actionplan.gc.ca/AECG.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada