L’IED en vedette – Cinquième d’une série de communiqués d’Investir au Canada

Le gouvernement Harper souligne l’importance de l’investissement étranger direct pour le secteur de l’automobile

Fort de plus de 1 300 installations de fabrication, le Canada est à l’origine de 16 p. 100 de la production nord-américaine de véhicules, souligne le ministre du Commerce international Fast

Le 11 décembre 2013 - Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, a souligné aujourd’hui le rôle déterminant que joue l’investissement étranger direct (IED) dans le secteur canadien dynamique de l’automobile, permettant ainsi au Canada de demeurer un chef de file mondial dans ce secteur essentiel.

« Comme un emploi sur dix au Canada est lié à l’investissement étranger, le gouvernement est pleinement conscient que le fait d’attirer de nouveaux investissements dans l’important secteur de l’automobile favorise la prospérité des travailleurs canadiens et de leurs familles, a déclaré le ministre Fast. L’investissement étranger dans le secteur de l’automobile, tout comme dans d’autres secteurs, stimule l’innovation et la compétitivité et favorise de ce fait la création d’emplois de qualité et la multiplication de débouchés. »

Les investissements de capitaux dans le secteur canadien de l’automobile se sont chiffrés en moyenne à 3 milliards de dollars par année de 2002 à 2011, alors que des entreprises comme Chrysler, Ford, General Motors, Honda et Toyota ont pleinement profité des nombreux avantages que leur offre le Canada. Les exportations canadiennes d’automobiles, qui se chiffraient à 61,2 milliards de dollars en 2012, se sont accrues de 8,9 milliards, en hausse de 17 p. 100 par rapport aux 52,3 milliards de dollars enregistrés l’année précédente. Ce secteur figure parmi les principaux employeurs du Canada : il regroupe plus de 1 300 installations employant au-delà de 115 000 Canadiens. Voici quelques-uns des principaux investissements :

  • À Oshawa, en Ontario, l’entreprise américaine General Motors a investi 117 millions de dollars pour lancer la production de sa toute nouvelle berline, la Cadillac XTS, un produit-phare qui favorisera la création de 400 emplois.
  • À Waterville, en Nouvelle-Écosse, l’entreprise française Michelin Amérique du Nord a annoncé qu’elle investira 73 millions de dollars en vue de mettre à niveau son usine, créant ainsi 50 emplois.
  • À Cambridge, en Ontario, la société japonaise Toyota Motor Manufacturing Canada a annoncé l’agrandissement de son usine, un projet de 100 millions de dollars.

« Nos compétences, notre créativité et nos coûts concurrentiels attirent les investisseurs dans le secteur canadien de l’automobile, a ajouté le ministre Fast. Des entreprises du monde entier reconnaissent en outre que notre secteur bancaire solide, nos faibles taux d’imposition et nos collectivités dynamiques et sûres peuvent leur être profitables. Notre gouvernement continuera donc à faire valoir le Canada comme une destination de choix pour les investisseurs du monde entier. »

Le ministre Fast met en relief les avantages de l’IED dans divers secteurs économiques du pays à la veille de la publication, en décembre, du rapport annuel 2013-2014 d’Investir au Canada.

Pour en savoir davantage, prière de consulter le site Investir au Canada.

Aussi voir:

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada