Le gouvernement Harper poursuit les consultations dans le cadre d’un examen de la Stratégie de responsabilité sociale des entreprises du secteur de l’extraction

L’examen vise principalement à créer des emplois et des occasions et à consolider l’excellente réputation du Canada en tant que chef de file mondial dans le secteur de l’extraction

Le 19 décembre 2013 – Toronto, Ontario – Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le secrétaire parlementaire du ministre du Commerce international, M. Erin O’Toole, a dirigé aujourd’hui une table ronde tenue dans le cadre de l’examen de la Stratégie canadienne de responsabilité sociale des entreprises (RSE) du secteur de l’extraction. Cette seconde séance, tenue à Toronto, a réuni des représentants d’entreprises extractives canadiennes qui mènent des activités à l’étranger ainsi que des représentants de leurs associations respectives.

Les consultations sont un élément du processus d’examen quinquennal devant permettre au gouvernement du Canada d’élaborer un plan pour mieux aider les entreprises extractives canadiennes présentes à l’étranger à améliorer leurs pratiques commerciales responsables. Ces consultations s’inscrivent dans la foulée des consultations pancanadiennes tenues par le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, en septembre et octobre 2013.

Les consultations d’aujourd’hui font suite à la table ronde tenue le 12 décembre, à Ottawa, avec des représentants d’organisations de la société civile. Tous les Canadiens sont invités à soumettre leurs observations sur l’examen de la Stratégie de RSE sur le site Web de la RSE.

Les faits en bref

  • En 2012, les exportations du secteur de l’extraction (minéraux, pétrole et gaz) se sont chiffrées à 124 milliards de dollars, ce qui représente plus de 28 p. 100 des exportations canadiennes totales.
  • Ayant des intérêts dans plus de 8 000 sites répartis dans une centaine de pays, les entreprises canadiennes du secteur de l’extraction sont à l’origine de près de la moitié des activités de prospection et d’exploitation minière dans le monde.
  • Quelque 3 200 fournisseurs, dont des centaines d’entreprises spécialisées en génie, en environnement, en services juridiques et financiers et en outillage, offrent leur savoir-faire et leurs équipements au secteur de l’extraction.

Citations

« Les consultations sur la Stratégie de RSE offrent de nouvelles perspectives sur la manière dont notre gouvernement peut aider nos entreprises extractives canadiennes de stature internationales qui sont actives à l’étranger à poursuivre l’élaboration et la mise en œuvre de pratiques avant-gardistes pour une conduite responsable des affaires. La réussite des entreprises canadiennes sur les marchés mondiaux contribue à la création d’emplois et d’occasions au profit de nos partenaires commerciaux à l’étranger et des Canadiens ici même au pays. »

Ed Fast, ministre du Commerce international

« Grâce à ces consultations avec les principaux intervenants du secteur, nous échangeons des idées et des optiques de travail nouvelles qui aideront à maintenir notre stature de leader mondial en matière de pratiques d’affaires responsables tout en créant des emplois et en favorisant la prospérité du Canada et des pays du monde entier. »

Erin O’Toole, secrétaire parlementaire du ministre du Commerce international

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada