Le gouvernement Harper lance une vaste stratégie en matière d’éducation internationale

L’attrait d’un plus grand nombre d’étudiants et de chercheurs étrangers pour le Canada et le soutien aux étudiants canadiens à l’étranger favoriseront l’innovation et créeront des emplois et des occasions dans toutes les régions du pays

Le 15 janvier 2014 - Ottawa - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, a lancé aujourd’hui une nouvelle stratégie en matière d’éducation internationale visant à assurer et à renforcer la position du Canada à l’échelle mondiale dans le domaine de l’enseignement supérieur. Ce vaste plan fixe des objectifs pour attirer un plus grand nombre de chercheurs et d’étudiants étrangers au Canada, renforcer les liens dans le domaine de la recherche entre les établissements d’enseignement canadiens et étrangers et établir un partenariat pancanadien avec les provinces et les territoires ainsi que tous les principaux acteurs du secteur de l’éducation, y compris le secteur privé.

La Stratégie du Canada en matière d’éducation internationale — Utiliser notre avantage du savoir comme moteur de l’innovation et de la prospérité a été annoncée à l’occasion d’une activité organisée à la Digital Media Zone de l’Université Ryerson en présence d’acteurs clés du secteur canadien de l’éducation internationale. La Stratégie est le fruit de vastes consultations menées par un comité consultatif et constitue un élément important du Plan d’action sur les marchés mondiaux annoncé récemment.

La Stratégie aidera le Canada à prendre appui sur les avantages et le rendement déjà solides qu’il affiche en matière d’éducation. Le fait de tirer profit de ces débouchés importants permettra de créer des emplois et de stimuler la croissance économique, tout en aidant le Canada à conserver et à renforcer sa position de chef de file mondial, ainsi qu’à devenir un pays plus prospère, plus novateur et plus concurrentiel.

Un financement permanent de 5 millions de dollars par année a été annoncé dans le Plan d’action économique de 2013 afin d’appuyer les objectifs énoncés dans la Stratégie en matière d’éducation internationale. Cet investissement servira essentiellement à faire la promotion de l’image de marque du Canada et à commercialiser le Canada comme une destination de choix en matière d’éducation auprès d’auditoires sur six marchés prioritaires.

En outre, la Stratégie apportera un financement de 13 millions de dollars en deux ans qui sera versé au programme Globalink de Mitacs, un organisme national sans but lucratif qui a pour mandat de favoriser l’innovation au moyen de programmes de recherche et de formation. Le programme Globalink facilite la mobilité des étudiants entre le Canada et le Brésil, la Chine, l’Inde, le Mexique, la Turquie et le Vietnam.

La Stratégie vise à doubler, d’ici 2022, le nombre d’étudiants étrangers qui choisissent le Canada comme destination d’études, et ce, sans qu’ils prennent la place des étudiants canadiens.

Le fait d’attirer plus de 450 000 chercheurs et étudiants étrangers au Canada d’ici 2022 :

  • créera au moins 86 500 emplois nets pour les Canadiens, ce qui portera à 173 100 le nombre total de nouveaux emplois liés au secteur de l’éducation internationale au Canada;
  • fera passer les dépenses attribuables aux étudiants étrangers au Canada à 16,1 milliards de dollars, ce qui stimulera la croissance économique et la prospérité dans toutes les régions du Canada;
  • injectera environ 10 milliards de dollars par année dans l’économie canadienne.

Parmi les autres faits saillants liés à la Stratégie, on peut citer les suivants :

  • concentration des ressources et des efforts sur les marchés ciblés par le Plan d’action sur les marchés mondiaux du Canada (Afrique du Nord et Moyen-Orient, Brésil, Chine, Inde, Mexique et Vietnam);
  • création de l’« image de marque » du Canada liée à l’éducation, laquelle sera utilisée par tous les partenaires sur les marchés prioritaires;
  • liens et collaboration accrus entre les établissements d’enseignement et les centres de recherche canadiens et étrangers;
  • mise en place d’une approche pancanadienne dans le secteur de l’éducation internationale en collaboration avec l’ensemble des principaux acteurs et harmonisation des activités afin de mieux atteindre les objectifs communs.

Citations

« Notre gouvernement est bien conscient que l’éducation internationale constitue un moteur clé de la création d’emplois et de la prospérité pour toutes les régions du Canada. En donnant à un groupe d’éminents Canadiens le mandat de nous conseiller, en travaillant étroitement avec les principaux acteurs à toutes les étapes du processus et en élaborant un plan qui permettra d’harmoniser nos efforts à ceux de nos partenaires provinciaux et territoriaux et des acteurs du secteur de l’éducation internationale, nous veillons à ce que le Canada demeure un chef de file dans ce secteur mondial où la concurrence est vive. Faisant partie intégrante du nouveau Plan d’action sur les marchés mondiaux du Canada, cette stratégie nous aidera aussi à promouvoir les intérêts commerciaux du Canada sur les marchés prioritaires du monde entier et nous permettra de maximiser les liens interpersonnels qui aident les travailleurs, les entreprises et les établissements d’enseignement de calibre mondial du Canada à remporter de réels succès dans les pays comptant les économies les plus importantes, les plus dynamiques et les plus florissantes du monde. »

- Ed Fast, ministre du Commerce international

« Ce plan est intimement lié au rôle de chef de file économique que joue déjà le Canada sur la scène mondiale et constitue une autre preuve du savoir-faire et des capacités que les Canadiens ont à offrir. En outre, il reflète étroitement toute l’importance qu’accorde notre gouvernement à la création d’emplois et de débouchés et notre détermination à rééquilibrer le budget à court terme. En réalisant les bons investissements et en collaborant avec les bons partenaires, nous créerons des milliers d’emplois et injecterons des milliards de dollars dans notre économie à long terme. »

- Jim Flaherty, ministre des Finances

« Comme nous l’avons souligné dans notre rapport, l’éducation internationale est un moteur clé de l’économie canadienne. En appuyant la grande majorité de nos recommandations et en fixant des objectifs précis en matière de croissance, cette stratégie globale permettra de renforcer le rôle de chef de file que joue le Canada au sein de ce secteur vital et renforcera les liens qui unissent les établissements postsecondaires canadiens et étrangers, tout en jetant les bases nécessaires à la croissance et à la prospérité économiques dans l’ensemble du Canada. »

- Amit Chakma, président et vice-chancelier de l’Université Western et président du Comité consultatif sur la Stratégie du Canada en matière d'éducation internationale

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce Canada