Le ministre Fast fait la promotion du Plan d’action Par-delà la frontière ainsi que des intérêts commerciaux du Canada à Chicago

Créer des emplois et des occasions pour les Canadiens constitue la priorité absolue du gouvernement Harper

Le 17 janvier 2014 - Chicago, Illinois – Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, a rencontré la secrétaire au Commerce des États-Unis, Mme Penny Pritzker, à Chicago aujourd’hui pour réaffirmer leur engagement commun envers le Plan d’action Par-delà la frontière, adopté par le Canada et les États-Unis.

Lors de leur rencontre, ils ont noté les résultats obtenus au cours des deux dernières années en vertu du Plan d’action Par-delà la frontière et ont réaffirmé leur engagement à appuyer leurs dirigeants en invitant leurs représentants à mettre pleinement en œuvre ces initiatives afin de créer des emplois et de stimuler la croissance économique, tout en assurant la sécurité et la prospérité commune.

La déclaration, Une vision commune de la sécurité du périmètre et de la compétitivité économique, ainsi que le Plan d’action Par-delà la frontière qui l’accompagne annoncés par le premier ministre Stephen Harper et le président Barack Obama, en 2011, représentent des outils précieux pour l’adoption d’approches novatrices en matière de coopération et de contrôle frontalier qui profiteront aux travailleurs et aux entreprises des deux pays, et amélioreront la plateforme de production nord-américaine, lui permettant d’atteindre de nouveaux sommets dans l'économie mondiale hautement compétitive.

La mise en œuvre des initiatives du Plan d’action Par-delà la frontière est essentielle pour renforcer la compétitivité économique et assurer la circulation sécuritaire des personnes, des services et des marchandises, lesquelles sont sources de prospérité. Le ministre Fast et la secrétaire américaine Pritzker sont déterminés à atteindre les objectifs à long terme de Par-delà la frontière en renforçant l’engagement avec les intervenants de manière à resserrer davantage le partenariat entre le Canada et les États-Unis, le plus grand partenariat économique que le monde ait connu.

Les faits en bref

  • En 2012, le commerce des marchandises et des services entre le Canada et les États-Unis s’est chiffré à 742,5 milliards de dollars, soit des échanges transfrontaliers de marchandises et de services d’une valeur excédant 2 milliards de dollars par jour, ou 1,4 million de dollars à chaque minute.
  • Plus de 70 p. 100 des exportations canadiennes sont destinées aux États-Unis. Le Canada est la première destination d’exportation de 38 États américains.
  • Les échanges de marchandises entre le Canada et l’Illinois se sont chiffrés à 57,3 milliards de dollars en 2012, soit plus du double des échanges totaux entre le Canada et le Royaume-Uni, lequel est son quatrième partenaire national pour ce qui est du commerce de marchandises.
  • Plus de 675 000 Américains travaillent pour des entreprises canadiennes qui mènent des activités aux États-Unis dans plus de 17 000 endroits. En Illinois seulement, 24 000 personnes sont à l’emploi d’entreprises canadiennes et près de 300 000 tirent leur gagne-pain du commerce avec le Canada.
  • L’Illinois est la première destination des exportations canadiennes de pétrole brut, destiné en majeure partie aux raffineries du Midwest américain.

Citations

« Au cours de nos discussions et des consultations élargies que nous avons tenues avec des chefs de file de l’industrie et du monde des affaires, nous avons réitéré notre engagement envers les intervenants canadiens et américains à poursuivre la mise en œuvre du Plan d’action, reconnaissant que le Canada et les États-Unis entretiennent les plus importantes relations commerciales du monde. Le commerce bilatéral de marchandises et de services, qui s’est chiffré à plus de 700 milliards de dollars en 2012, soutient des millions d’emplois dans chacun des pays. » - Ed Fast, ministre du Commerce international
« La secrétaire américaine au Commerce, Mme Penny Pritzker, et moi-même avons noté que, compte tenu de nos quelque 100 points d’entrée et de nos chaînes d’approvisionnement fortement intégrées, l’élimination des tracasseries administratives et la simplification des processus pour assurer la circulation efficace des personnes et des biens, sont d’une importance cruciale pour le quotidien de nos concitoyens, la santé de nos collectivités et la compétitivité de nos économies. » - Ed Fast, ministre du Commerce international

Liens connexes

Contacts

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada