Le Canada se joindra aux pourparlers de l’OMC visant à libéraliser le commerce mondial des produits environnementaux

Le Canada est un chef de file sur le marché mondial des technologies durables, dont la valeur devrait atteindre 3 billions de dollars d’ici 2020

Le 24 janvier 2014 – Davos, Suisse – Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, a annoncé aujourd’hui que le Canada se joindra à 13 membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), notamment la Chine, les États-Unis, le Japon et l’Union européenne, qui vont négocier un nouvel accord plurilatéral de l’OMC sur les produits environnementaux. Le ministre Fast est à Davos, en Suisse, afin de préparer le terrain pour la tenue de ces négociations.

En vertu du Plan d’action sur les marchés mondiaux annoncé récemment, le Canada définit comme prioritaire le secteur des technologies durables. Ce marché, dont la valeur était estimée à 1 billion de dollars en 2012, devrait grimper à 3 billions d’ici 2020. La conclusion d’un accord ambitieux sur la libéralisation des produits environnementaux fournirait un accès accru à tout un éventail de produits environnementaux, comme les panneaux solaires, les mâts éoliens, les turbines hydrauliques, le matériel de traitement de l’air, les technologies de traitement de l’eau ainsi que le matériel de gestion des déchets et de recyclage.

Une libéralisation accrue du commerce permettra d’accroître l’offre de produits environnementaux et de faire baisser leurs prix au profit des consommateurs et des utilisateurs, en plus d’inciter les entreprises canadiennes à mettre au point de nouveaux produits pour protéger l’environnement. En conséquence, un accord ambitieux facilitera grandement l’atteinte des objectifs que se sont fixés les économies de l’OMC en matière de croissance verte et de développement durable en créant une situation favorable sur le plan du commerce et de l’environnement. En outre, la participation à ces négociations s’inscrit dans le droit fil du leadership qu’assume le gouvernement Harper sur la scène mondiale en faveur d’échanges commerciaux plus ouverts et plus libres, conformément au plus ambitieux programme d’expansion du commerce de l’histoire du Canada.

Les faits en bref

  • En 2011, l’industrie canadienne des technologies durables représentait 52 600 personnes employées par plus de 700 entreprises spécialisées (essentiellement des PME) dans toutes les régions du pays. Selon Statistique Canada, les recettes que tirent les entreprises canadiennes de la vente de produits environnementaux ont atteint près de 2,2 milliards de dollars en 2010.
  • Dans le contexte des efforts plus vastes déployés au cours des dernières années pour simplifier son régime tarifaire, le Canada a déjà réduit de façon unilatérale les droits qu’il impose sur plusieurs produits environnementaux.
  • Depuis mars 2013, le Canada a mis pleinement en œuvre les réductions tarifaires visant les 54 produits environnementaux avalisés par les dirigeants de la Coopération économique Asie-Pacifique. Cette mesure a permis de réduire les coûts pour les utilisateurs canadiens de produits environnementaux et de favoriser l’accès aux meilleures technologies offertes.

Citations

« Le Canada possède une industrie des technologies durables de classe mondiale, et notre gouvernement est déterminé à promouvoir les intérêts des entreprises canadiennes dans ce secteur de pointe afin de conserver notre avantage concurrentiel. C’est pourquoi nous en avons fait un secteur prioritaire en vertu du Plan d’action sur les marchés mondiaux, notre plan directeur d’avant-garde pour créer des emplois et des occasions en faveur des travailleurs canadiens et de leurs familles. Maintenir le leadership du Canada dans ce domaine est avantageux aussi bien pour l’économie que pour l’environnement : la création de débouchés dans ce secteur favorisera les emplois de qualité pour les Canadiens de tout le pays, et les nouvelles technologies nous aideront à atteindre nos buts ambitieux en matière d’environnement. » - Ed Fast, Minister of International Trade

Liens connexes

Contacts

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada