Le gouvernement Harper montre l’exemple au Forum économique mondial

Le leadership mondial du Canada en matière de libéralisation et d’ouverture des échanges se confirme avec de nouvelles réalisations dans le domaine du commerce et de l’investissement

25 janvier 2014 - Davos, Suisse – Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, et le ministre des Affaires étrangères John Baird ont conclu aujourd’hui une série de rencontres à l’occasion du Forum économique mondial de 2014, qui s’est tenu du 22 au 25 janvier à Davos, en Suisse. Le ministre Fast a également assisté à la réunion ministérielle informelle de l’OMC en marge du Forum.

Le ministre Fast a profité du Forum pour annoncer le lancement de négociations en vue de conclure un nouvel accord plurilatéral de l’OMC sur les produits environnementaux, qui accélérera la libéralisation commerciale d’une vaste gamme de produits environnementaux, créant ainsi des emplois et des débouchés tout en appuyant de grands objectifs économiques et environnementaux. Le ministre Fast a aussi félicité le groupe espagnol FerroAtlántica, premier producteur mondial de silicium métal et d’alliages de manganèse et de ferrosilicium, pour son investissement de 375 millions de dollars au Québec en vue de la construction d’une nouvelle usine qui permettra de créer plus de 300 emplois dans le domaine manufacturier. L’usine démarrera ses activités à la fin de 2016.

Lors de rencontres avec ses principaux homologues étrangers ainsi qu’avec des chefs de file du milieu canadien des affaires et de l’industrie, le ministre Fast a une fois de plus vanté le Canada comme destination de choix pour l’investissement. Il a aussi insisté sur l’un des principaux objectifs du Canada en matière de politique étrangère, soit la promotion des intérêts commerciaux des entreprises canadiennes sur les marchés mondiaux définis comme prioritaires conformément au Plan d’action sur les marchés mondiaux, annoncé récemment par le gouvernement Harper.

Faits saillants

  • Le FMI et l’Organisation de coopération et de développement économiques prévoient tous deux que le Canada sera parmi les économies les plus florissantes du G-7 en 2014 et 2015.
  • Selon Bloomberg, le Canada s’est hissé au deuxième rang, derrière Hong Kong, devançant ainsi l’Allemagne, le Japon et les États-Unis, dans le palmarès des meilleurs endroits où faire des affaires, alors qu’il était au sixième rang l’an dernier.
  • Afin de promouvoir les intérêts du Canada, le ministre Fast a tenu des réunions bilatérales avec des homologues clés, y compris ceux du Japon, du Mexique, des États-Unis, de la Nouvelle-Zélande et de Hong Kong.
  • La réunion annuelle du Forum économique mondial est une plateforme internationale unique qui rassemble plus de 2 400 importants décideurs du monde entier provenant de gouvernements, d’entreprises et de la société civile.
  • Le Canada y était bien représenté  avec un contingent de plus de 50 représentants des secteurs public et privé, de groupes d’intervenants, y compris du Conseil canadien des chefs d’entreprise, de plusieurs grandes sociétés, d’organisations non gouvernementales ainsi que des provinces de l’Alberta et du Québec. Les ministres Fast et Baird ont tenu une table ronde en vue de discuter d’enjeux d’importance fondamentale pour les entreprises canadiennes.
  • Comme un emploi canadien sur dix est lié à l’investissement étranger, le gouvernement du Canada est conscient que les nouveaux investissements permettent de créer des emplois et de favoriser la prospérité au profit des entreprises, des travailleurs et des familles du Canada.
  • Pour la sixième année consécutive, le système bancaire canadien a été jugé le plus solide du monde par le Forum.

Citations

« Lors de mon séjour à Davos, j’ai rappelé une fois de plus à mes homologues d’autres pays, ainsi qu’à des dirigeants d’entreprises et de l’industrie, que la libéralisation et l’ouverture des échanges constituaient la meilleure façon de créer des emplois et des débouchés, d’assurer la croissance de l’économie et de consolider la reprise mondiale. L’application de politiques favorables à la croissance et au commerce et assurant la promotion de nos intérêts commerciaux au pays et à l’étranger ont donné au Canada une longueur d’avance. J’ai aussi fourni des exemples concrets qui ont été déterminants dans le succès du Canada. Parmi ceux-ci figurent la conclusion, en 2013, d’un historique accord de principe avec l’Union européenne et d’un nombre record d’accords sur la promotion et la protection des investissements étrangers et une nouvelle stratégie commerciale ciblée qui permettra au Canada de maintenir son avance dans une économie mondiale hautement concurrentielle. »

- Ed Fast, ministre du Commerce international

« Nos intérêts commerciaux vont de pair avec notre engagement en faveur de la paix et de la sécurité mondiales. Grâce aux politiques économiques efficaces de notre gouvernement, les travailleurs, les gens d’affaires, les exportateurs et les importateurs canadiens continuent d’acquérir un avantage concurrentiel sur un nombre croissant de marchés étrangers. Les solides fondements économiques du Canada en font une destination de choix pour les investisseurs étrangers, ce que nous avons encore une fois démontré au reste du monde, lors du Forum. »

- John Baird, ministre des Affaires étrangères

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada