Le gouvernement Harper souligne les avantages de l’Accord de libre-échange Canada-Corée pour l’Ontario

Le 18 mars 2014 Breslau, Ontario Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Mme Diane Finley, députée de Haldimand Norfolk et ministre responsable du sud-ouest de l’Ontario, et le député fédéral de Kitchener Conestoga, M. Harold Albrecht, ont visité aujourd’hui la Conestoga Meat Packers à Breslau, en Ontario, pour souligner les nombreux avantages que l’Accord de libre-échange Canada-Corée procurera aux entreprises et aux travailleurs de l’Ontario. Le 11 mars 2014, le premier ministre Stephen Harper et la présidente de la Corée du Sud, Mme Park Geun-hye, ont annoncé la conclusion des négociations de ce nouvel accord de libre-échange.

Entre 2010 et 2012, les exportations agricoles de l’Ontario vers la Corée du Sud se sont chiffrées en moyenne à 68 millions de dollars par année. L’Accord de libre-échange Canada-Corée supprimera les droits de douane sur 86,8 p. 100 des lignes tarifaires agricoles. Les produits agricoles canadiens, y compris le bœuf, le porc, le vin de glace et les préparations alimentaires bénéficieront ainsi d’un accès préférentiel au marché sud-coréen, ce qui permettra aux producteurs canadiens de faire concurrence sur un pied d’égalité aux partenaires actuels de la Corée du Sud ayant conclu un accord de libre-échange avec elle.

Les droits de douane sur les exportations de technologies de l’information et des communications de l’Ontario seront éliminés, et les exportateurs de dispositifs médicaux et de technologies propres profiteront également de l’accès au marché sud-coréen.

À compter de maintenant, ce nouvel accord permettra l’accès au marché sud-coréen en franchise de droits des produits carnés et d’origine animale, comme le bœuf et la graisse de porc, le matériel génétique bovin et porcin, ainsi que des pelleteries brutes. Les droits de douane seront progressivement éliminés sur d’autres produits de bœuf et de porc, y compris les produits de bœuf et de porc frais, réfrigérés, congelés et coupés, ainsi que les abats de bœuf et de porc.

Les producteurs de bœuf et de porc du sud-ouest de l’Ontario bénéficieront de l’élimination de ces droits de douane, laquelle procurera aux agriculteurs locaux la possibilité d’exporter plus de produits et d’accroître leur capacité de soutenir la concurrence sur le marché sud-coréen.

La conclusion de l’Accord de libre-échange Canada-Corée marque un tournant historique : il s’agit du premier accord de libre-échange du Canada en Asie, l’une des régions du monde affichant la croissance la plus rapide et le plus grand dynamisme. La Corée du Sud est non seulement un acteur économique important, mais aussi un marché crucial pour le Canada. Elle sert également de porte d’entrée aux entreprises canadiennes vers la région de l’Asie-Pacifique.

Cet accord créera des emplois partout au Canada , y compris le sudouest de l’Ontario, en éliminant les droits de douane, ce qui profitera aux exportateurs canadiens de nombreux secteurs, notamment les secteurs des produits industriels, des métaux et des minéraux, des produits de la forêt et du bois à valeur ajoutée, des poissons et des fruits de mer, de l’agriculture ainsi que des produits agroalimentaires. L’accord profitera également aux fournisseurs de services canadiens, y compris ceux du secteur financier, et facilitera la mobilité de la main d’œuvre et les investissements transfrontaliers.

Les faits en bref

  • Le secteur ontarien des produits agricoles et agroalimentaires et des boissons est un important moteur de l’activité économique de la province. En 2012, ce secteur employait plus de 212 000 personnes et rapportait 15 milliards de dollars au PIB de la province.
  • La Corée du Sud, avec une économie de 1,1 billion de dollars et une population de 50 millions d’habitants, est un partenaire économique important pour le Canada. On prévoit que l’Accord de libre-échange Canada-Corée stimulera l’économie du Canada en y injectant 1,7 milliard de dollars et augmentera de 32 p. 100 les exportations canadiennes vers la Corée du Sud.
  • Le premier jour de l’entrée en vigueur de l’Accord, les entreprises bénéficieront immédiatement de l’élimination par la Corée du Sud des droits de douane sur 81,9 p. 100 des lignes tarifaires. À la mise en œuvre intégrale de l’Accord, la Corée du Sud aura éliminé les droits de douane sur 98,2 p. 100 des lignes tarifaires.
  • Cette élimination des droits de douane sera particulièrement avantageuse pour les entreprises canadiennes puisque les tarifs douaniers coréens sont en moyenne trois fois plus élevés que ceux du Canada (13,3 p. 100 par rapport à 4,3 p. 100).
  • Les entreprises canadiennes bénéficieront du même accès au marché sud-coréen que leurs concurrentes, notamment celles des États-Unis et de l’Union européenne.

Citations

« Le Canada a uniformisé les règles du jeu pour que les petites entreprises puissent soutenir la concurrence sur le marché coréen, y compris à partir d’ici, dans le sud-ouest de l’Ontario. L’Accord de libre échange Canada Corée libérera le potentiel d’exportation pour de nombreuses entreprises locales et permettra ainsi de créer des emplois, de stimuler la croissance économique et de favoriser la prospérité à long terme ici, dans notre région. »

Diane Finley, députée de Haldimand-Norfolk, ministre responsable du sud-ouest de l’Ontario et ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux

« Que ce soit l’aérospatiale, comme Com Dev à Cambridge, l’imagerie médicale, comme Agfa à Waterloo, ou les produits agroalimentaires, comme ceux de Conestoga Meats ici, à Breslau, nos entreprises pourront accéder à un marché de 50 millions de consommateurs, le 15e marché en importance au monde. »

Harold Albrecht, député de Kitchener-Conestoga

« Chez Conestoga Meat Packers, nous sommes ravis de la conclusion de l’Accord de libre-échange Canada-Corée. Le marché sud-coréen représente une occasion extraordinaire pour le porc canadien. Cet accord aidera nos propriétaires d’entreprises et nos exploitants agricoles en leur offrant un autre marché de grande valeur pour nos produits. »

Arnold Drung, président de Conestoga Meat Packers

« Notre gouvernement est déterminé à accroître ses échanges avec les marchés nouveaux et émergents de l’Asie, au bénéfice des travailleurs, des entreprises et des industries de toutes les régions du Canada. Ce nouvel accord garantira un accès nouveau et amélioré au lucratif marché sud-coréen. »

Ed Fast, ministre du Commerce international

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Marcel Poulin
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux
819-997-5421

Shannon Gutoskie
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada