Le gouvernement Harper souligne les avantages de l’Accord de libre-échange Canada-Corée pour Terre-Neuve-et-Labrador

L’intensification des échanges commerciaux avec la Corée du Sud, une porte d’entrée vers la région de l’Asie-Pacifique, créera des emplois et des opportunités à Terre-Neuve-et-Labrador

Le 20 mars 2014 - St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Les sénateurs Norman Doyle et David Wells ont tenu aujourd’hui une rencontre à l’Administration portuaire de St. John’s afin de souligner les nombreux avantages que l’Accord de libre-échange Canada-Corée procurera aux entreprises et aux travailleurs de Terre-Neuve-et-Labrador. La semaine dernière, le premier ministre Stephen Harper et la présidente de la Corée du Sud, Mme Park Geun-hye, ont annoncé la conclusion des négociations de ce nouvel accord de libre-échange.

L’Accord de libre-échange Canada-Corée rendra les exportations canadiennes plus concurrentielles sur le marché sud-coréen en mettant les entreprises de Terre-Neuve-et-Labrador sur un pied d’égalité avec les exportateurs de pays qui y bénéficient déjà d’un accès préférentiel. Terre-Neuve-et-Labrador profitera grandement d’un accès préférentiel au marché sud-coréen.

De 2010 à 2012, les exportations de produits de la mer de Terre-Neuve-et-Labrador vers la Corée du Sud se sont chiffrées en moyenne à 11,7 millions de dollars par année. Les exportations canadiennes de produits de la mer vers la Corée du Sud sont assujetties à des droits de douane pouvant atteindre 47 p. 100. L’Accord de libre-échange Canada-Corée ouvrira des débouchés considérables pour le secteur des produits de la mer du Canada en supprimant les droits de douane élevés qu’impose la Corée du Sud sur tous les produits de la mer.

L’Accord de libre-échange Canada-Corée marque un tournant historique : il s’agit du premier accord de libre-échange du Canada en Asie, l’une des régions du monde affichant la croissance la plus rapide et le plus grand dynamisme. La Corée du Sud est non seulement un acteur économique important et un marché crucial pour le Canada, mais aussi une porte d’entrée pour les entreprises canadiennes vers la région de l’Asie-Pacifique.

Les faits en bref

  • Près de 70 p. 100 des lignes tarifaires sur les produits de la mer seront exemptes de droits de douane d’ici cinq ans, et le reste des droits seront supprimés d’ici 12 ans.
  • La Corée du Sud, avec une économie de 1,1 billion de dollars et une population de 50 millions d’habitants, est un partenaire économique important pour le Canada.
  • On prévoit que l’Accord de libre-échange Canada-Corée stimulera l’économie du Canada en y injectant 1,7 milliard de dollars et augmentera de 32 p. 100 les exportations canadiennes vers la Corée du Sud.
  • Le jour de l’entrée en vigueur de l’Accord, les entreprises canadiennes bénéficieront immédiatement de la suppression par la Corée du Sud des droits de douane s’appliquant à 81,9 p. 100 de ses lignes tarifaires. Après sa mise en œuvre intégrale, ce pourcentage passera à 98,2 p. 100.
  • Les entreprises canadiennes bénéficieront du même accès au marché sud-coréen que leurs concurrentes, notamment celles des États-Unis et de l’Union européenne.

Citations

« Le Canada a tout à gagner en étant bien positionné en Asie. Cet accord commercial permettra d’exploiter le potentiel latent de la région et de créer des emplois et des opportunités pour nos travailleurs et nos entreprises, en particulier dans le secteur des produits de la mer de Terre-Neuve-et-Labrador. »

Norman Doyle, sénateur de Terre-Neuve-et-Labrador

« Notre gouvernement est déterminé à accroître ses échanges avec des marchés nouveaux et émergents en Asie, au bénéfice des entreprises, des industries et des travailleurs canadiens, dans tout le pays. L’Accord de libre-échange Canada-Corée témoigne de notre détermination à donner aux investisseurs et aux exportateurs canadiens les outils dont ils ont besoin pour affronter et vaincre la concurrence sur le marché mondial afin de créer des emplois et des opportunités partout au pays. »

Ed Fast, ministre du Commerce international

« Ce tout dernier accord de libre-échange avec la Corée témoigne des avancées que continue de réaliser le gouvernement du Canada afin de lever les obstacles au commerce qui nuisent à la compétitivité des entreprises canadiennes à l’international. Comme notre entreprise est axée sur l’exportation, elle doit demeurer concurrentielle à l’échelle mondiale; c’est pourquoi nous nous réjouissons de cette occasion d’exporter vers le marché sud-coréen avec encore plus d’efficacité. »

Fraser Edison, président-directeur général de Rutter Inc.

« Nous saluons les efforts du premier ministre Stephen Harper et du gouvernement du Canada pour accroître sans cesse les échanges commerciaux du Canada avec d’autres pays du monde. L’Asie est la région du monde qui connaît la croissance économique la plus rapide, de sorte que les importations de produits de la mer de ce marché nous permettront d’accroître notre présence dans l’ensemble de la Corée du Sud et de l’Asie. »

Martin Sullivan, président et chef de la direction de Ocean Choice International

« Le marché sud-coréen offre des débouchés importants aux membres de notre grappe océanologique locale représentée par OceansAdvance. Les technologies océanologiques de nos entreprises sont parmi les plus novatrices dans l’économie bleue mondiale. Qui plus est, les capacités de recherche et de formation de Terre-Neuve-et-Labrador en matière de technologie marine, conjuguées à une infrastructure de R.-D. extrêmement diversifiée, sont reconnues dans le monde entier. L’intérêt de la Corée du Sud pour la recherche marine et l’océanologie s’avérera précieuse pour entreprendre des collaborations et des échanges commerciaux entre nos secteurs océanologiques respectifs. Comme il s’agit du premier accord de libre-échange du Canada dans la région de l’Asie-Pacifique, OceansAdvance voit là l’occasion d’explorer le marché sud-coréen, avec l’espoir d’étendre ses prospections à l’ensemble de la région de l’Asie-Pacifique.  »

Barry Snow, directeur administratif, OceansAdvance Inc.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Shannon Gutoskie
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada