Le gouvernement Harper souligne les avantages de l’Accord de libre-échange Canada-Corée pour la Colombie-Britannique

Le ministre Fast annonce également une contribution fédérale à la Société de développement économique de Campbell River

Le 14 avril 2014 - Campbell River, Colombie-Britannique - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, et le député fédéral de l’Île de Vancouver-Nord, ministre d’État et whip en chef du gouvernement, l’honorable John Duncan, ont rencontré aujourd’hui des représentants de l’industrie des produits de la mer à Campbell River, en Colombie-Britannique, afin de souligner les nombreux avantages qu’apportera l’Accord de libre-échange Canada-Corée aux entreprises et aux travailleurs de cette industrie. Le mois dernier, le premier ministre Stephen Harper et la présidente de la Corée du Sud, Mme Park Geun-hye, ont annoncé la conclusion des négociations de ce nouvel accord de libre-échange.

L’Accord de libre-échange Canada-Corée améliorera la compétitivité des exportations de la Colombie-Britannique sur le marché coréen en mettant les entreprises et les travailleurs de la province sur un pied d’égalité avec les exportateurs d’autres pays qui bénéficient déjà d’un accès préférentiel. La Corée du Sud est le quatrième partenaire commercial et marché d’exportation en importance de la Colombie-Britannique : 50 p. 100 des exportations canadiennes vers ce pays proviennent de la Colombie-Britannique.

Cet accord procurera d’importantes possibilités d’accès au marché pour le secteur des produits de la mer de la Colombie-Britannique grâce à la suppression des tarifs élevés que la Corée du Sud impose sur tous les poissons et fruits de mer. Les exportations canadiennes de produits de la mer vers la Corée du Sud sont assujetties à des droits de douane pouvant atteindre 47 p. 100.

L’Accord de libre-échange Canada-Corée marque un tournant historique. Il s’agit du premier accord de libre-échange du Canada sur le marché de l’Asie-Pacifique, l’une des régions du monde affichant la croissance la plus rapide et le plus grand dynamisme. La Corée du Sud est non seulement un acteur économique important et un marché crucial pour le Canada, mais aussi une porte d’entrée pour les entreprises canadiennes dans la région de l’Asie-Pacifiquee.

Le ministre Fast a aussi profité de l’occasion pour annoncer une contribution financière de 9 750 $ à la Société de développement économique de Campbell River. Cette contribution provient du programme Investissement Canada-Initiatives des communautés, qui aide les communautés locales à attirer, à retenir et à accroître l’investissement direct étranger créateur d’emplois.

Les faits en bref

  • De 2010 à 2012, les exportations de produits de la mer de la Colombie-Britannique vers la Corée du Sud se sont chiffrées en moyenne à 8,1 millions de dollars par année.
  • Près de 70 p. 100 des lignes tarifaires visant les produits de la mer seront exemptes de droits d’ici cinq ans, et le reste des droits appliqués seront supprimés d’ici 12 ans.
  • De 2010 à 2012, les exportations totales de la Colombie-Britannique vers la Corée du Sud se sont élevées en moyenne à 2,18 milliards de dollars par année.
  • La Corée du Sud, avec une économie de 1,1 billion de dollars et une population de 50 millions d’habitants, est un partenaire économique important pour le Canada.
  • On prévoit que l’Accord de libre-échange Canada-Corée stimulera l’économie du Canada en y injectant 1,7 milliard de dollars et augmentera de 32 p. 100 les exportations canadiennes vers la Corée du Sud.
  • Les entreprises canadiennes bénéficieront du même accès au marché sud-coréen que leurs concurrentes, notamment celles des États-Unis et de l’Union européenne.

Citations

« Notre gouvernement est déterminé à accroître les échanges commerciaux avec des marchés nouveaux et émergents en Asie, au bénéfice des entreprises, des industries et des travailleurs canadiens dans tout le pays. Comme 50 p. 100 de toutes les exportations canadiennes vers la Corée du Sud proviennent déjà de la Colombie-Britannique, ce nouvel accord nous permettra de créer davantage d’emplois et d’opportunités pour les entreprises et les travailleurs de toute la province. »

Ed Fast, ministre du Commerce international

« La Colombie-Britannique est bien placée pour tirer profit de l’Accord de libre-échange Canada-Corée. Nos exportateurs bénéficieront désormais de règles plus équitables pour commercialiser leurs produits de calibre mondial sur le vaste et lucratif marché sud-coréen. »

John Duncan, député fédéral de l’Île de Vancouver-Nord, ministre d’État et whip en chef du gouvernement

« En Colombie-Britannique, les produits de la mer sont les produits agroalimentaires d’exportation les plus précieux, dont la valeur annuelle se chiffre à environ 1 milliard de dollars. Les droits de douane que la Corée du Sud applique au saumon de la province peuvent atteindre 20 p. 100. Ces droits seront supprimés dès l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange Canada-Corée, ce qui augmentera les débouchés sur le vaste marché sud-coréen pour les salmoniculteurs de la Colombie-Britannique et leurs produits de calibre mondial. »

Jeremy Dunn, directeur général, BC Salmon Farmers Association

« Rivercorp a présenté une demande de financement auprès du programme Investissement Canada-Initiatives des communautés afin d’optimiser ses initiatives visant l’investissement direct étranger. Par l’élaboration de profils sectoriels et l’amélioration d’un guide pour la sélection de sites, Rivercorp pourra mieux sensibiliser les partenaires et les investisseurs éventuels quant aux occasions d’investissement direct étranger dans la région de Campbell River. »

Vic Goodman, président-directeur général, Campbell River Economic Development Corporation (Rivercorp)

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Shannon Gutoskie
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada