Le ministre Fast souligne les réussites de l’ambitieux plan de stimulation du commerce du Canada

Créer des emplois et des opportunités pour les travailleurs canadiens dans toutes les régions du pays est notre priorité, déclare le ministre Fast

Le 15 avril 2014 - Ottawa, Ontario - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, a prononcé aujourd’hui un discours devant les membres de la communauté des affaires du Manitoba dans lequel il a mis en relief le plan de stimulation du commerce du gouvernement qui vise à favoriser la réussite, la croissance économique et la prospérité à long terme des entreprises et des travailleurs au Manitoba comme partout ailleurs au Canada. Le discours du ministre Fast s’insérait dans le programme d’un événement au World Trade Centre Winnipeg organisé avec le soutien de la Chambre de commerce de la ville et de la Chambre de commerce du Manitoba.

Le ministre Fast a présenté les faits saillants de l’accord de libre-échange avec la Corée du Sud, annoncé récemment, ainsi que de l’entente de principe conclue avec l’Union européenne, en insistant sur l’augmentation du nombre d’emplois qui découlera de ces deux accords, au profit des Canadiens, dont les Manitobains. Il a rappelé à l’auditoire qu’un emploi sur cinq au Canada était lié aux exportations, d’où la décision du Canada de mettre en œuvre le plan d’expansion commerciale le plus ambitieux de son histoire. En moins de huit ans, le Canada a conclu des accords de libre-échange avec dix pays et il négocie actuellement de tels accords avec une cinquantaine d’autres.

Le ministre a parlé de l’accent que met le gouvernement, dans le cadre du Plan d’action sur les marchés mondiaux, sur les secteurs et les marchés qui présentent les meilleures perspectives de croissance. Cela inclut notamment l’aide aux petites et moyennes entreprises pour leur permettre de conquérir de nouveaux marchés grâce à une promotion dynamique et continue du commerce, se fondant sur une politique commerciale ambitieuse.

Le ministre Fast a aussi profité de l’occasion pour annoncer une contribution financière de 55 000 $ à l’organisme Economic Development Winnipeg Inc. Cette contribution provient du programme Investissement Canada-Initiatives des communautés, qui aide les communautés locales à attirer, à retenir et à accroître l’investissement direct étranger créateur d’emplois.

Les faits en bref

  • L’Accord de libre-échange Canada-Corée, le premier accord de libre-échange du Canada dans la région de l’Asie-Pacifique, offrira aux entreprises et aux travailleurs canadiens un nouvel accès à la Corée du Sud, la quatrième économie en importance de l’Asie avec un PIB annuel de 1,1 billion de dollars et une population de 50 millions d’habitants.
  • On prévoit que l’Accord de libre-échange Canada-Corée stimulera l’économie du Canada en y injectant 1,7 milliard de dollars et augmentera de 32 p. 100 les exportations canadiennes vers la Corée du Sud, ce qui se traduira par des milliers d’emplois pour les travailleurs canadiens.
  • Forte de ses 28 États membres, d’une population de 500 millions d’habitants et d’une activité économique annuelle de près de 17 billions de dollars, l’UE est la plus grande économie du monde.
  • Selon l’étude conjointe Canada-Union européenne dont les conclusions ont contribué à lancer les négociations ayant mené à l’entente de principe, un accord commercial pourrait faire augmenter le revenu annuel du Canada de 12 milliards de dollars et le commerce bilatéral de 20 p. 100. Autrement dit, cela équivaut à une hausse de 1 000 $ du revenu de la famille canadienne moyenne ou à l’ajout de 80 000 emplois à l’économie canadienne.

Citations

« Les initiatives commerciales du gouvernement Harper fournissent aux entreprises canadiennes des outils qui les aident à trouver des débouchés et à réussir à l’étranger. Notre gouvernement reconnaît l’importance d’ouvrir de nouveaux marchés pour les biens et services et les investissements canadiens, et c’est pourquoi nous avons lancé le programme commercial le plus ambitieux de l’histoire du Canada. L’accord de libre-échange conclu récemment avec la Corée du Sud et l’entente de principe sur un accord de libre-échange avec l’Union européenne sont d’excellents exemples des outils que notre gouvernement met en place pour créer des emplois et des opportunités pour les Canadiens d’un bout à l’autre du pays, y compris les Manitobains. »

- Ed Fast, ministre du Commerce international

« Le World Trade Centre Winnipeg (WTC Winnipeg) accueille avec enthousiasme les nouveaux accords commerciaux et les autres initiatives commerciales prometteuses du Canada qui découlent du Plan d’action sur les marchés mondiaux. Nous sommes à même de constater les avantages des accords en vigueur comme l’ALENA, lequel aide les entreprises du Manitoba à soutenir la concurrence sur le marché pétrolier et gazier de la région de Bakken, aux États-Unis. La nouvelle ère de libre-échange qui s’ouvre avec l’Accord économique et commercial global Canada-Union européenne et l’Accord de libre-échange Canada-Corée ne pourra qu’améliorer le contexte commercial et créer de nouveaux débouchés. WTC Winnipeg entend prendre les devants en intervenant auprès des entreprises pour les aider à profiter pleinement de ces nouveaux accords commerciaux. »

- Mariette Mulaire, présidente-directrice générale, World Trade Centre Winnipeg

« Les membres de la Chambre de commerce du Manitoba manifestent un intérêt de plus en plus grand pour le commerce international. Les mesures que prend le gouvernement fédéral pour conclure des accords commerciaux internationaux, ouvrir des marchés, faciliter les exportations et créer des emplois sont des avancées très positives. Même si les États-Unis demeurent un marché important pour de nombreuses entreprises du Manitoba, il est également nécessaire d’élargir le commerce avec d’autres économies. Les mesures qui aident les entreprises du Manitoba à prendre de l’expansion et à prospérer à l’étranger contribuent à notre mission, qui est de favoriser une économie florissante et des communautés dynamiques. »

- Chuck Davidson, président-directeur général, Chambre de commerce du Manitoba

« La Chambre de commerce de Winnipeg permet à ses membres d’étendre leurs réseaux et d’entrer en contact avec d’autres entreprises pour prendre de l’essor. Une des principales difficultés soulevées par nos membres est l’établissement de relations avec de nouveaux clients, et les récents accords commerciaux ainsi que l’accès aux marchés internationaux offrent à nos membres un formidable moyen de tirer profit des débouchés mondiaux au profit de l’économie locale. »

- Jodi Moskal, présidente, Chambre de commerce de Winnipeg

Liens connexes

Contacts

Shannon Gutoskie
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada