Le gouvernement Harper répond à la décision de l’OMC en ce qui concerne l’embargo de l’UE sur les produits du phoque

Le 22 mai 2014 - Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, la ministre des Pêches et des Océans, l’honorable Gail Shea, et la ministre de l’Environnement, ministre de l’Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l’Arctique, l’honorable Leona Aglukkaq, ont fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Depuis plus de trois ans, notre gouvernement s’oppose à l’embargo injuste de l’Union européenne sur les produits du phoque. Il a notamment confié la question à un comité de règlement des différends de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Le Canada est d’avis que la chasse aux phoques dans l’Est et dans le Nord est une activité humaine, durable et bien réglementée qui constitue une importante source de nourriture et de revenus pour les collectivités côtières et inuites. L’embargo de l’Union européenne sur les produits du phoque n’était qu’une décision d’ordre politique aucunement fondée sur les faits et les données scientifiques.

« L’année dernière, le comité de règlement de l’OMC a confirmé la position de longue date du Canada selon laquelle l’embargo de l’UE est discriminatoire et traite les produits canadiens du phoque de façon injuste. Malheureusement, le comité a aussi jugé qu’un tel embargo peut être justifié en raison des préoccupations du public à l’égard de la chasse aux phoques. Notre gouvernement était fier d’interjeter appel de la décision, de prendre la défense des chasseurs canadiens de phoque et de défendre vigoureusement les intérêts des collectivités inuites et autochtones du Canada.

« Nous sommes heureux que la décision rendue aujourd’hui par l’organisme d’appel de l’OMC confirme ce que nous disons depuis le début, à savoir que le régime de l’UE applicable aux produits du phoque est appliqué de façon arbitraire et injustifiée et, par conséquent, qu’il va à l’encontre des obligations de l’UE. L’organisme d’appel a confirmé que les mesures prises par l’UE contreviennent à ses obligations internationales et il a ordonné à l’UE de se conformer aux règles. Nous sommes en train d’examiner les conséquences pratiques de la décision sur les chasseurs de phoque de l’Atlantique et du Nord. 

« Notre gouvernement appuie de façon indéfectible les chasseurs canadiens de phoque.

« Nous nous attendons à ce que l’Union européenne respecte la lettre et l’esprit de la décision, et nous suivrons de près les mesures qu’elle prendra pour se conformer aux règles. Notre gouvernement continuera de défendre l’équité en matière de commerce pour cet important mode de vie traditionnel. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Shannon Gutoskie
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada
Aimez-nous sur Facebook : Le plan sur le commerce international du Canada - MAECD

Sophie Doucet
Directrice des communications
Cabinet de la ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474

Frank Stanek
Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
Ottawa 
613-990-7537

Ted Laking
Directeur des communications
Cabinet de la ministre de l’Environnement
819-997-1441

Relations avec les médias
Environnement Canada
819-934-8008