Le ministre Fast dirige une mission commerciale en Afrique

Cette mission commerciale de dix jours dans quatre pays a pour but de stimuler les échanges commerciaux et l’investissement avec le Burkina Faso, Madagascar, l’Afrique du Sud et la Tanzanie

Le 18 juin 2014 - Ouagadougou, Burkina Faso - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, s’est rendu aujourd’hui au Burkina Faso pour entreprendre une mission commerciale en Afrique — sa troisième depuis qu’il a été nommé ministre du Commerce — visant à resserrer les liens économiques qui unissent le Canada au continent africain.

Le ministre Fast sera à Ouagadougou, au Burkina Faso, les 18 et 19 juin, à Antananarivo, à Madagascar, les 20 et 21 juin, à Johannesburg et au Cap, en Afrique du Sud, du 22 au 25 juin, et à Dar es Salaam, en Tanzanie, du 25 au 27 juin 2014.

Se joindront à la mission commerciale en Afrique du Sud et en Tanzanie 26 délégués provenant de 19 organisations. La mission sera axée sur les secteurs de l’extraction (mines, pétrole et gaz) et de l’énergie (électricité et énergies renouvelables).

Par ailleurs, le ministre Fast s’est réjoui de la création récente de la Canada Africa Power Alliance (CAPA). La CAPA sera représentée au Forum sur l’énergie de l’Afrique, à Istanbul, cette semaine. Le but de la CAPA est d’aider les pays africains à répondre à leurs besoins énergétiques grandissants, tout en accroissant la présence des entreprises canadiennes dans le secteur africain de l’énergie.

Les faits en bref

  • Le Burkina Faso, Madagascar, l’Afrique du Sud et la Tanzanie figurent tous parmi les marchés prioritaires du Plan d’action sur les marchés mondiaux du Canada.
  • Le Canada est le principal investisseur étranger au Burkina Faso et il a récemment conclu l’Accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) Canada-Burkina Faso. Le Canada a conclu, signé ou mis en vigueur des APIE avec 10 pays en 2013 — chiffre record pour une seule année —, dont 7 avec des pays africains : le Bénin, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Nigéria, la Tanzanie et la Zambie.
  • En Afrique, le Canada a des APIE en vigueur avec le Bénin, l’Égypte et la Tanzanie, et il mène actuellement des négociations en vue de conclure des APIE avec le Ghana, le Kenya et la Tunisie. À l’heure actuelle, le Canada compte 27 APIE en vigueur à l’échelle mondiale.
  • L’Afrique du Sud est le principal partenaire commercial du Canada en Afrique subsaharienne, et le commerce bilatéral de marchandises atteignait 1,2 milliard de dollars en 2013. La même année, le Canada a exporté des marchandises d’une valeur de 50,7 millions de dollars vers le Burkina Faso, de 22 millions vers Madagascar, de 468 millions vers l’Afrique du Sud, et de 76,1 millions vers la Tanzanie.
  • Le ministre Fast a déjà dirigé des missions commerciales en Afrique, à savoir en Libye, au Nigéria et au Ghana.

Citations

« Le resserrement des liens en matière de commerce et d’investissement et l’ouverture de nouveaux marchés pour accroître nos exportations vers l’Afrique et le reste du monde font partie du plan ambitieux du gouvernement visant à stimuler le commerce afin de créer des emplois et des opportunités pour les travailleurs canadiens et les entreprises. Au moyen de missions commerciales sectorielles et avec l’appui du Service des délégués commerciaux, d’Exportation et développement Canada et de la Corporation commerciale canadienne, nous aidons les entreprises canadiennes, en particulier les PME, à explorer de nouveaux débouchés, à diversifier leurs marchés et à concurrencer avec succès sur les marchés mondiaux. »

- Ed Fast, ministre du Commerce international

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Shannon Gutoskie
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada
Aimez-nous sur Facebook : Le plan sur le commerce international du Canada - MAECD