La Loi sur la croissance économique et la prospérité Canada-Honduras reçoit la sanction royale

Une présence grandissante dans les Amériques par le biais de liens commerciaux et économiques est l'un des meilleurs moyens d'y créer des emplois et de favoriser un changement positif et une croissance économique durable, déclare le ministre Fast

Le 19 juin 2014 - Ottawa, Ontario - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Commerce international, l'honorable Ed Fast, a annoncé aujourd'hui que la Loi sur la croissance économique et la prospérité Canada-Honduras, une loi visant à mettre en œuvre l'Accord de libre-échange Canada-Honduras ainsi que les accords auxiliaires sur la coopération en matière de travail et d'environnement, a reçu la sanction royale. Le Canada collaborera maintenant avec le Honduras afin de procéder à la mise en vigueur de l'Accord le plus rapidement possible.

L'Accord de libre-échange Canada-Honduras comprend des dispositions sur l'accès au marché pour les marchandises, les services (y compris les services financiers), l'investissement et les marchés publics. Lorsque l'Accord sera pleinement en vigueur, plus de 98 p. 100 des lignes tarifaires seront exemptes de droits.

L'engagement du Canada dans les Amériques constitue depuis 2007 une priorité de sa politique étrangère. L'Accord de libre-échange Canada-Honduras représente une autre étape importante de la mise en place de conditions nécessaires à un environnement de commerce et d'investissement dynamique, transparent et axé sur des règles, avec nos partenaires économiques des Amériques.

Les faits en bref

  • Le Canada et le Honduras entretiennent des relations commerciales saines et croissantes. Au cours des cinq dernières années, le commerce de marchandises entre le Canada et le Honduras a augmenté de 58,6 p. 100 pour atteindre 278,7 millions de dollars en 2013.
  • Certaines exportations clés du Canada pourront tirer parti de l'accès accru au marché du Honduras, notamment les machines industrielles, les pâtes et papiers, les produits chimiques et matières plastiques ainsi que les produits agricoles et agroalimentaires comme le bœuf, le porc, les produits à base de pommes de terre, les huiles végétales et les légumineuses de même qu'un éventail de produits alimentaires transformés.
  • Les fournisseurs de services canadiens tireront également des avantages de l'Accord de libre-échange Canada-Honduras, qui leur permettra notamment de bénéficier d'un traitement plus sûr, prévisible et équitable. Les secteurs des services qui présentent un intérêt pour le Canada du point de vue de l'exportation comprennent l'extraction des ressources naturelles, les services professionnels ainsi que les technologies de l'information et des communications.

Citations

« L'Accord de libre-échange Canada-Honduras procurera des avantages aux travailleurs et aux entreprises des deux pays en stimulant le commerce et l'investissement et en favorisant l'emploi et la prospérité, et il élargira l'accès au marché pour les exportateurs et les investisseurs canadiens. »

- Ed Fast, ministre du Commerce international

Liens connexes

Contacts

Shannon Gutoskie
Attachée de presse
Cabinet de l'honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada
Aimez-nous sur Facebook : Le plan sur le commerce international du Canada - MAECD