Déclaration sur l’échec du processus d’adoption par l’OMC du Protocole relatif à l’Accord sur la facilitation des échanges

Le 1er août 2014 - Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Au nom des travailleurs canadiens, des entreprises et des parties concernées qui ne bénéficieront pas de la croissance économique, des emplois et des opportunités qu’aurait entraîné la mise en œuvre de l’Accord sur la facilitation des échanges (AFE) de l’OMC, je tiens à exprimer la déception du Canada quant à l’impossibilité de parvenir à une entente. Nous sommes convaincus que tous les membres de l’OMC sont perdants.

« En décembre 2013, à la neuvième Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du Commerce, à Bali, j’ai salué l’adoption d’une série de mesures prometteuses — y compris le consensus sur la mise en œuvre de l’AFE, qui y tenait une place importante —, ainsi que les progrès réalisés pour rétablir l’OMC en tant qu’institution faisant avancer la libéralisation du commerce dans le monde.

« Selon l’OCDE, la mise en œuvre complète de l’AFE réduirait le coût des échanges jusqu’à 15 p. 100, au bénéfice direct des petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes, pour lesquelles les formalités et les retards aux frontières peuvent représenter un lourd fardeau. Des études suggèrent que la mise en œuvre de l’AFE pourrait entraîner une augmentation des échanges commerciaux de plus de 1 billion de dollars, injecter 960 milliards de dollars dans l’économie mondiale et créer 21 millions d’emplois.

« Le Canada réaffirme son engagement envers l’OMC et continuera à chercher des façons d’améliorer son fonctionnement. Le commerce et l’investissement sont les deux moteurs de la croissance de l’économie mondiale. Le gouvernement du Canada estime qu’une libéralisation accrue et une plus grande ouverture du commerce sont le meilleur moyen de créer de l’emploi.

« Nous continuerons à jouer un rôle prépondérant dans la libéralisation des échanges et à mettre en œuvre le programme ambitieux de stimulation du commerce du Canada dans le cadre de notre Plan d’action sur les marchés mondiaux. Notre gouvernement est déterminé à fournir aux entreprises, en particulier aux PME, les outils et le soutien dont elles ont besoin pour réussir à l’étranger. Au cours des dernières années, notre gouvernement a signé ou mis en œuvre des accords de libre-échange avec neuf pays, conclu des négociations de libre-échange avec la Corée du Sud et est parvenu à une entente de principe historique avec les 28 États membres de l’Union européenne, le marché le plus grand et le plus lucratif de la planète. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Shannon Gutoskie
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada
Aimez-nous sur Facebook : Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada - MAECD