La ministre Oda visite la Mongolie

Le 28 août 2011

L'honorable Beverley J. Oda, ministre de la Coopération internationale, a terminé aujourd'hui un voyage d'information en Mongolie, qui visait à renforcer la collaboration entre le Canada et la Mongolie. Pendant sa visite, la ministre Oda a rencontré de hauts représentants du gouvernement, entre autres le premier ministre Sukhbaatar Batbold, le ministre des Affaires étrangères et du Commerce, Gombojav Zandanshatar, la ministre du Bien-être social et du Travail, Tugsjargal Gandi et le ministre des Ressources naturelles et de l'Énergie, Dashdorj Zorigt.

« L'accueil chaleureux que j'ai reçu au cours de ma visite montre que le Canada et la Mongolie continueront à tirer parti de relations de plus en plus étroites. Nous avons eu des discussions fructueuses sur les autres mesures que peut prendre le Canada pour aider ce pays à renforcer sa gouvernance démocratique et sa croissance économique », a déclaré la ministre Oda.

« Nous saluons le souhait du gouvernement mongolien de s'inspirer du modèle canadien pour son développement futur », a souligné la ministre. « Ils reconnaissent que nos valeurs communes pourraient s'avérer très utiles sur la voie d'un avenir prospère et démocratique au bénéfice de peuple mongolien. »

Le Canada et la Mongolie ont examiné les façons de renforcer la gouvernance, pour favoriser la mise en place d'une fonction publique ouverte, responsable et transparente. Malgré un taux élevé d'alphabétisation et d'accès à l'éducation primaire, il est apparu que l'augmentation des compétences techniques et de la main-d'œuvre qualifiée s'avérait primordiale pour aider les femmes et les hommes à obtenir des emplois durables dans l'économie de marché en plein essor de ce pays.

Le gouvernement du Canada continuera en outre à appuyer des projets de développement en Mongolie par un soutien durable à des organisations multilatérales et internationales, y compris la Banque mondiale, la Banque asiatique de développement et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

En 2009-2010, il a versé 11,34 millions de dollars pour des projets d'aide au développement dans ce pays.

- 30 -

Renseignements :

Justin Broekema
Attaché de presse de la ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : justin.broekema@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca

Fiche d'information

La Mongolie est un pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure qui dépend de l'exportation de ses ressources naturelles, une activité qui représente 22,4 % de son produit intérieur brut. La moitié de la population de la Mongolie, laquelle se chiffre à 2,8 millions de personnes, vit dans la capitale d'Oulan-Bator ou aux environs. Le reste des habitants sont très dispersés partout dans les régions désertiques du pays.

La Mongolie a fait des progrès considérables dans son passage vers une économie de marché depuis que le communisme a pris fin et que la démocratie est apparue en 1990. Le pays a tenu ses premières élections parlementaires en 1990 et sa première élection présidentielle en 1993.

Malgré les réformes économique et politique, 22,4 % des Mongoliens vivent toujours sous le seuil de la pauvreté, avec moins de 1,25 $ par jour. La Mongolie se classe au 100e rang sur les 169 pays que dénombre l'indice du développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement. En outre, plus de 40 % de la population active travaille dans le secteur agricole, qui est en déclin, tandis que le secteur minier, en pleine croissance, repose beaucoup sur les travailleurs étrangers. Bien que le pays affiche un taux d'alphabétisme élevé, soit 97 %, bon nombre de femmes et d'hommes mongoliens n'ont pas les compétences dont ils ont besoin pour obtenir un emploi dans cette industrie essentielle.

Le taux de mortalité maternelle de la Mongolie est de 46 pour 100 000 naissances vivantes. Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, quant à lui, est de 43,3 pour 1 000 naissances vivantes, et l'espérance de vie à la naissance est de 67 ans.

Les vastes réserves de cuivre, d'or, de pétrole et de charbon de la Mongolie sont sa principale source de revenus d'exportation. En 2010, les exportations de minerais représentaient 81 % des revenus d'exportation du pays.

Pour obtenir plus de renseignements sur les projets de développement du Canada qui sont en cours en Mongolie, veuillez consulter la Banque de projets de l'ACDI.