La ministre Oda fait le point sur la crise humanitaire en Afrique de l'Est

Le 21 octobre 2011

L'honorable Beverley J. Oda, ministre de la Coopération internationale, a fait le point hier sur la gravité de la crise humanitaire dans la Corne de l'Afrique. Elle a annoncé le montant final des dons versés par les Canadiens à des organismes de bienfaisance canadiens enregistrés et admissibles au financement de contrepartie par le gouvernement du Canada par l'entremise de son Fonds d'aide aux victimes de la sécheresse en Afrique de l'Est.

La crise en Afrique de l'Est exige des efforts continus de la communauté internationale en vue de répondre aux besoins de plus de 13 millions de personnes touchées par la sécheresse dans l'ensemble de la région.

Les Canadiens ont donné généreusement 70 421 608,55 $ à des organismes de bienfaisance canadiens enregistrés qui œuvrent dans les secteurs touchés par la sécheresse. Le gouvernement du Canada versera un montant équivalent afin de fournir une plus grande aide humanitaire dans la région.

Le cœur de la crise se trouve dans le Sud de la Somalie, une région sous le contrôle du groupe terroriste Al-Shabaab et affligée par la famine et le conflit.

Le Canada fournit un soutien plus que nécessaire en travaillant avec des partenaires chevronnés comme le Programme alimentaire mondial (PAM), l'UNICEF, CARE Canada, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), et Oxfam Canada, qui assurent que l'aide parvient à ceux qui sont dans le besoin. Le Canada surveille continuellement la situation dans le cadre de l'intervention internationale.

« Les personnes touchées par la crise humanitaire en Afrique de l'Est sont toujours aux prises avec de nombreuses difficultés qui entravent sérieusement l'effort international d'aide aux victimes de la sécheresse, de malnutrition extrême et du conflit, a déclaré la ministre Oda. Je suis très inquiète pour la sécurité des travailleurs humanitaires dans la région de la frontière et au Sud­Est de la Somalie où le conflit continue de s'aggraver et limite le soutien nécessaire aux dizaines de milliers de personnes qui ont faim, souffrent de malnutrition et de maladies. Le Canada continuera de prêter secours à ceux qui ont déjà beaucoup souffert, tout en respectant ses responsabilités envers les organisations humanitaires et leurs travailleurs dans la région. »

En réponse à la pire sécheresse depuis 60 ans, le gouvernement du Canada, par l'entremise de l'ACDI, a déjà versé 72,35 millions de dollars en vue de soutenir les secours en Éthiopie, au Kenya, en Somalie et à Djibouti, par l'intermédiaire de partenaires chevronnés qui fournissent de la nourriture, de l'eau, des services d'assainissement, un soutien médical et des abris aux collectivités frappées par la sécheresse, notamment les réfugiés et les personnes déplacées à l'intérieur de leur pays.

« Pendant ma visite dans la région, j'ai été témoin du courage et de la détermination de ceux qui luttent pour survivre aux conséquences de la sécheresse, a affirmé la ministre Oda. Le gouvernement du Canada est fier de la compassion dont ont fait preuve les Canadiens en répondant aussi généreusement à cette crise persistante. Ils peuvent être assurés que leurs généreux dons font une différence dans la vie des personnes les plus vulnérables. »

Les sommes versées provenant du Fonds d'aide aux victimes de la sécheresse en Afrique de l'Est soutiendront l'aide humanitaire continue grâce à des projets entrepris par des organisations humanitaires canadiennes et internationales d'expérience qui participent aux secours.

Le 5 octobre, à Montréal, pendant la Conférence sur la sécurité alimentaire mondiale de McGill, la ministre Oda a annoncé le montant préliminaire des dons recueillis par les Canadiens. L'annonce d'aujourd'hui indique le montant final des dons destinés à porter secours aux victimes de la sécheresse de l'Afrique de l'Est. Le gouvernement du Canada versera un montant correspondant à son Fonds d'aide aux victimes de la sécheresse en Afrique de l'Est.

Jusqu'à maintenant, le gouvernement du Canada, par l'entremise de l'ACDI, s'est engagé à verser 142,75 millions de dollars pour lutter contre la sécheresse. Ce montant combine les 72,35 millions de dollars en fonds déjà fournis en 2011 et les 70,4 millions de dollars alloués au Fonds d'aide aux victimes de la sécheresse en Afrique de l'Est.

Pour obtenir plus d'information sur la réponse du Canada à la sécheresse en Afrique de l'Est, veuillez consulter le site Web de l'ACDI à la page Crise humanitaire en Afrique de l'Est.

- 30 -

Renseignements :

Justin Broekema
Attaché de presse de la ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : justin.broekema@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca

Fiche d'information

Réponse du Canada à la crise humanitaire en Afrique de l'Est

La crise humanitaire qui se déroule actuellement en Afrique de l'Est a des répercussions dévastatrices pour près de 13,3 millions de personnes en Somalie, en Éthiopie, au Kenya et à Djibouti. La population est aux prises avec l'insécurité alimentaire et la malnutrition extrême en raison des mauvaises récoltes, de la mort des animaux d'élevage et de la destruction des moyens de subsistance. Près de 460 000 personnes habitent dans des camps de réfugiés au Kenya. La situation est la même pour près de 246 000 personnes en Éthiopie et de 20 000 personnes à Djibouti.

Le cœur de la crise se trouve dans le Sud de la Somalie, une région explosive, où tous les efforts sont déployés pour relever les défis en matière de sécurité auxquels sont confrontées les organisations humanitaires sur le terrain. Récemment, les travailleurs humanitaires ont été ciblés, ce qui a entraîné la restriction de leurs déplacements dans l'ensemble de la région et a limité l'aide humanitaire aux seuls articles de première nécessité comme la nourriture et l'eau potable et aux soins de santé essentiels.

Jusqu'à maintenant, le gouvernement du Canada, par l'entremise de l'ACDI, s'est engagé à verser 142,75 millions de dollars pour lutter contre la sécheresse. Ce montant combine les 72,35 millions de dollars en fonds déjà fournis en 2011 et les 70,4 millions de dollars alloués au Fonds d'aide aux victimes de la sécheresse en Afrique de l'Est, comme l'a annoncé la ministre Oda le 20 octobre 2011, pour les 13 millions de personnes et plus frappées par la sécheresse en Éthiopie, au Kenya, en Somalie et à Djibouti.

Les contributions de l'ACDI aident les Nations Unies et les organisations non gouvernementales qui travaillent dans la région à répondre aux besoins urgents de ceux qui ont besoin d'une aide humanitaire, notamment en ce qui concerne la nourriture, l'eau, les services d'assainissement, les soins de santé et d'autre aide non alimentaire.

La contribution du Canada aux efforts internationaux a permis de fournir une aide alimentaire d'urgence à 11,5 millions de personnes au Kenya, en Éthiopie et en Somalie, en plus d'offrir de l'eau à plus d'un million de personnes et de soutenir 140 000 enfants et femmes enceintes qui souffraient de malnutrition.

Les organisations suivantes ont obtenu des fonds à la suite de l'annonce du Canada, faite le 22 juillet, d'un financement additionnel de 50 millions de dollars, qui s'ajoute aux 22,35 millions de dollars versés par l'ACDI plus tôt en 2011 :

Fonds d'aide aux victimes de la sécheresse en Afrique de l'Est

Pour souligner la générosité des Canadiens, le gouvernement du Canada a établi le Fonds d'aide aux victimes de la sécheresse en Afrique de l'Est.

Les dons versés par les Canadiens entre le 6 juillet et le 16 septembre 2011 à des organismes de bienfaisance canadiens enregistrés en réponse à la sécheresse en Afrique de l'Est et qui sont admissibles au financement de contrepartie totalisent 70 421 608,55 $. Le gouvernement du Canada a versé un montant équivalent au Fonds d'aide aux victimes de la sécheresse en Afrique de l'Est. L'argent amassé sera remis par l'ACDI aux organisations humanitaires canadiennes et internationales bien établies afin qu'elles puissent offrir une aide humanitaire aux millions de personnes de l'Afrique de l'Est touchées par cette crise humanitaire.

Pour obtenir plus d'information sur la réponse du Canada à la sécheresse en Afrique de l'Est, veuillez consulter le site Web de l'ACDI à la page Crise humanitaire en Afrique de l'Est.

- 30 -