Le Canada accroît son soutien à la sécurité alimentaire mondiale par l'entremise du Programme alimentaire mondial et de la Banque canadienne de grains

L'honorable Beverley J. Oda, ministre de la Coopération internationale et Mme Josette Sheeran, directrice exécutive du Programme alimentaire mondial © acdi-cida/Brigitte Bouvier
La ministre Oda annonce que le gouvernement du Canada continuera de soutenir le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies et la Baque canadienne de grains. La ministre était accompagnée de Mme Josette Sheeran, directrice exécutive du PAM.

Le 26 octobre 2011

L'honorable Beverley J. Oda, ministre de la Coopération internationale, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada continuera de soutenir le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies et la Banque canadienne de grains. La ministre a fait cette annonce à l'approche du 50e anniversaire du PAM et au cours de la visite officielle au Canada de Mme Josette Sheeran, directrice exécutive du PAM.

L'engagement annoncé aujourd'hui, qui s'élève à 350 millions de dollars sur cinq ans, aidera le Canada à atteindre ses objectifs en matière de sécurité alimentaire ainsi que de santé et de nutrition des mères, des nouveau-nés et des enfants.

« Je suis fière de pouvoir contribuer au renforcement de la relation qu'entretient le Canada avec le PAM à l'occasion de son 50e anniversaire. Le Programme est toujours l'un des premiers répondants en situation de crise et ses compétences ont fait de lui un chef de file mondial de la gestion logistique et opérationnelle dans de nombreux milieux difficiles, a affirmé la ministre Oda. Grâce au soutien du Canada, le PAM pourra poursuivre son excellent travail qui permet de sauver des vies en situation d'urgence et d'offrir des programmes d'alimentation scolaire. Je tiens à souligner les efforts soutenus de ce Programme dans sa quête d'approches novatrices pour intégrer la question de la nutrition dans ses programmes, accroître l'efficacité et soutenir les exploitants agricoles et les marchés locaux. »

Le PAM est le plus important partenaire humanitaire de l'ACDI. Au cours des cinq prochaines années, le soutien de l'ACDI aidera les programmes d'aide humanitaire d'urgence et d'aide alimentaire de transition à répondre aux besoins immédiats en matière d'aide alimentaire des populations vulnérables touchées par des catastrophes naturelles et des situations humanitaires complexes.

L'engagement supplémentaire de quatre ans de l'ACDI envers le programme d'alimentation scolaire du PAM permettra d'acheter, d'acheminer et de distribuer des aliments nutritifs aux élèves, en particulier les filles, afin d'aider à augmenter les taux d'inscription et de présence à l'école, ainsi que d'améliorer la concentration, l'apprentissage et le rendement des élèves. À titre d'exemple, au cours d'une année type, 690 000 enfants éthiopiens recevront des repas nutritifs, et 300 000 enfants nigériens recevront deux repas chauds par jour, enrichis de micronutriments.

Cette annonce fait suite à la signature par la ministre Oda et Mme Sheeran d'un cadre de partenariat stratégique entre l'ACDI et le PAM. Ce cadre quinquennal énonce les principes, priorités et objectifs communs en ce qui concerne la mise en œuvre de nouvelles façons de collaborer en vue d'atteindre des buts communs, c'est-à-dire réduire la faim, améliorer la nutrition et prendre en considération les besoins des personnes touchées par un conflit, des catastrophes naturelles et la pauvreté.

« Comme nous sommes à un moment crucial dans la lutte contre la faim, l'investissement et le leadership du Canada pour que l'action mondiale soit efficace permet non seulement de sauver des vies, mais aussi d'aider à briser le cercle de la faim et de la malnutrition, » a affirmé Mme Josette Sheeran.

La ministre Oda a aussi annoncé un engagement quinquennal du Canada envers la Banque canadienne de grains, le principal partenaire canadien de l'ACDI en matière d'aide alimentaire. La Banque fournit une aide alimentaire et une aide au développement aux personnes dans le besoin au nom de 15 organisations religieuses canadiennes.

« Le Canada peut être fier du travail accompli par la Banque canadienne de grains, qui est bien enracinée dans les collectivités locales dans l'ensemble du pays. Grâce au soutien de l'ACDI, la Banque pourra fournir une aide alimentaire afin d'atténuer la souffrance des personnes en situation d'urgence et des personnes qui souffrent de faim chronique dans le monde, et aider les collectivités à rétablir leurs moyens de subsistance, a affirmé la ministre Oda. En unissant nos efforts, nous pourrons réellement améliorer le sort des plus vulnérables. »

« Nos organismes membres, partenaires mondiaux et défenseurs partout au pays sont profondément reconnaissants de cet appui soutenu. Celui-ci nous permet de fournir une aide alimentaire, entre autres formes d'aide, à un bien plus grand nombre de personnes, et ce, au moment voulu, a affirmé Jim Cornelius, directeur général de la Banque canadienne de grains. Le partenariat de longue date avec l'ACDI nous a permis de réagir à la crise alimentaire en Afrique de l'Est bien avant que cette situation ne fasse les manchettes, et nous permettra, bien longtemps après, de continuer à fournir une aide au cours du processus de rétablissement. »

- 30 -

Renseignements :

Justin Broekema
Attaché de presse de la ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : justin.broekema@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca

Fiche d'information

L'ACDI et le Programme alimentaire mondial : un partenariat stratégique

La communauté internationale a de nombreux obstacles à surmonter pour arriver à assurer la sécurité alimentaire à l'échelle mondiale. Selon les spécialistes internationaux, à l'heure actuelle, 925 millions de personnes souffrent de faim chronique et les réserves alimentaires sont au niveau le plus bas jamais vu. Par ailleurs, le prix élevé des aliments a augmenté de 44 millions le nombre de personnes vivant dans la pauvreté et la multiplication des catastrophes et des crises se répercute sur la disponibilité des terres arables et sur les sources de nourriture, d'où une hausse des besoins et des demandes d'aide alimentaire urgente ou à long terme dans le monde. Devant une telle situation, l'ACDI a fait de la sécurité alimentaire l'un de ses thèmes prioritaires.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies est un important partenaire humanitaire qui fournit une aide alimentaire aux populations vulnérables pour lutter contre la faim, améliorer la sécurité alimentaire dans le monde et sauver la vie des gens touchés par des conflits, des catastrophes et la pauvreté. Dans le secteur de l'aide humanitaire, le PAM arrive en tête des partenaires du Canada, et ce dernier en est le deuxième pays donateur en importance.

Dans le but de resserrer les liens qui unissent le Canada et le PAM, la ministre de la Coopération internationale et la directrice exécutive du PAM ont signé, le 26 octobre 2011, un cadre de partenariat stratégique dont voici les objectifs :

  • Permettre de répondre plus rapidement et plus efficacement aux besoins humanitaires
  • Situer l'aide alimentaire dans le contexte général de l'amélioration de la sécurité alimentaire
  • Favoriser l'égalité entre les femmes et les hommes et l'autonomisation des femmes
  • Appuyer les programmes d'alimentation scolaire, en raison de leur utilité comme filet de sécurité sociale
  • Inciter à mettre davantage l'accent sur la nutrition et sur la qualité des denrées
  • Promouvoir l'achat de produits de base et de services à l'échelon local
  • Aider le PAM à atteindre des objectifs particuliers de la réforme du système humanitaire
  • Continuer de mettre en relief l'importance du déliement de l'aide alimentaire
  • Favoriser l'octroi d'un financement souple et prévisible permettant au PAM de répondre aux besoins des populations vulnérables en temps opportun

Le Canada, par l'entremise de l'ACDI, est toujours déterminé à répondre aux besoins des populations vulnérables, et ce, grâce à la mise en œuvre de sa stratégie sur la sécurité alimentaire. Cette stratégie vise à réduire la faim dans le monde en fournissant une aide alimentaire aux populations vulnérables et en améliorant la résilience, afin de réduire l'insécurité alimentaire à long terme.

Fiche d'information

Le Canada accroît son appui à la sécurité alimentaire mondiale en collaboration avec le Programme alimentaire mondial et la Banque canadienne de grains

La communauté internationale a de nombreux obstacles à surmonter pour arriver à assurer la sécurité alimentaire à l'échelle mondiale. Selon les spécialistes internationaux, à l'heure actuelle, 925 millions de personnes souffrent de faim chronique et les réserves alimentaires sont au niveau le plus bas jamais vu. Par ailleurs, le prix élevé des aliments a augmenté de 44 millions le nombre de personnes vivant dans la pauvreté et la multiplication des catastrophes et des crises se répercute sur la disponibilité des terres arables et sur les sources de nourriture, d'où une hausse des besoins et des demandes d'aide alimentaire urgente ou à long terme dans le monde. Devant une telle situation, l'ACDI a fait de la sécurité alimentaire l'un de ses thèmes prioritaires.

L'engagement du gouvernement canadien de fournir une aide à long terme au Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies et à son programme d'alimentation scolaire, ainsi qu'à la Banque canadienne de grains, renforce la solide réputation de l'ACDI pour ce qui est du soutien apporté dans le domaine de la sécurité alimentaire et de la nutrition.

Appui au Programme alimentaire mondial des Nations Unies

Le PAM est le plus important partenaire humanitaire de l'ACDI. En 2010, le Canada était le deuxième pays donateur en importance du PAM et la contribution de l'ACDI au cours de la même année a permis au PAM d'acheminer 4,6 millions de tonnes d'aide alimentaire à 109,2 millions de personnes dans 75 pays. Cette aide a été fournie grâce à des outils plus novateurs et mieux ciblés que jamais, qui incluaient l'utilisation d'aliments nutritifs enrichis et l'approvisionnement auprès des agriculteurs locaux.

Le financement fourni par l'ACDI au PAM aidera à répondre aux besoins en aide alimentaire des populations vulnérables, contribuant ainsi à renforcer la sécurité alimentaire mondiale. L'ACDI accorde au PAM toute latitude pour déterminer où les besoins en aide alimentaire sont les plus criants. Le financement aide plus précisément le PAM à atteindre les objectifs suivants :

  • sauver des vies et protéger les moyens de subsistance en situation d'urgence, en portant une attention particulière aux personnes déplacées, aux réfugiés et aux autres groupes vulnérables;
  • prévenir la famine aiguë et investir dans la prévention des catastrophes et les mesures d'atténuation;
  • remettre sur pied les communautés (conditions de vie, moyens de subsistance) après les conflits et les catastrophes ou durant les périodes de transition;
  • réduire la faim chronique et la sous-nutrition.

(125 millions de dollars sur cinq ans)

Appui au Programme d'alimentation scolaire du PAM

L'ACDI continuera d'aider le PAM à distribuer des repas quotidiens à plus de 22 millions d'enfants dans le cadre de son programme d'alimentation scolaire. Le PAM vient au premier rang dans le monde pour ce qui est de la distribution de repas nutritifs dans les écoles, son objectif étant d'améliorer les résultats dans les domaines de l'éducation et de la nutrition. Parfois, dans le cadre des programmes d'alimentation scolaire, des rations alimentaires à emporter à la maison sont fournies pour accroître la scolarisation et assurer une meilleure nutrition pour la famille.

(100 millions de dollars sur quatre ans)

Appui à la Banque canadienne de grains

La Banque canadienne de grains est le principal partenaire canadien de l'ACDI dans le domaine de l'aide alimentaire. L'ACDI soutient cet organisme depuis 1983 et le financement fourni par l'Agence l'a aidée à distribuer près de 35 000 tonnes d'aide alimentaire à 2,3 millions de personnes dans 35 pays en 2010-2011.

L'engagement de cinq ans pris par l'ACDI à l'égard de la Banque canadienne de grains aidera celle-ci à poursuivre sa lutte contre la faim et la dénutrition dans les pays en développement. Avec l'aide de l'ACDI, la Banque canadienne de grains pourra acheter et distribuer une aide alimentaire pour alléger la souffrance des personnes dans des situations d'urgence et de celles touchées par la faim chronique partout dans le monde et aider les collectivités à retrouver leurs moyens de subsistance.

(125 millions de dollars sur cinq ans)

- 30 -