Le Canada contribuera au relogement des Haïtiennes et des Haïtiens installés à la place Champ-de-Mars

Le 11 janvier 2012 - Aujourd'hui, à l'occasion du deuxième anniversaire du séisme en Haïti, la ministre de la Coopération internationale, l'honorable Beverley J. Oda, a annoncé que le Canada s'est engagé à réinstaller 5 000 familles (environ 20 000 personnes) déplacées à la suite du séisme de 2010 et à restaurer la place Champ-de-Mars, à Port-au-Prince, pour que toute la population haïtienne puisse de nouveau y avoir accès.

« Le Canada est fier de contribuer aux efforts internationaux visant à aider la population haïtienne, qui travaille depuis deux ans à se remettre du séisme qui a frappé le pays. Nous respectons l'engagement que nous avons pris envers les Haïtiennes et les Haïtiens, afin de les aider à rebâtir leurs collectivités et leur pays, a déclaré la ministre Oda. Le projet Champ-de-Mars est une initiative canadienne globale qui met l'accent sur l'avenir des familles et des entreprises haïtiennes ainsi que sur la restauration du parc public, un lieu historique national et une source de fierté pour l'ensemble de la population haïtienne. »

Le projet contribuera à la création d'activités génératrices de revenus et à la remise en état de deux quartiers endommagés lors du séisme, au moyen de l'amélioration des infrastructures de base et de l'accès à des services essentiels, comme l'eau et les services sanitaires.

Le gouvernement du Canada versera une somme de 19,9 millions de dollars sur deux ans pour financer la réinstallation des résidants du camp.

Le projet répond à la priorité du gouvernement du Canada et de l'ACDI visant à soutenir la reconstruction d'Haïti à la suite du séisme. En collaboration avec le gouvernement d'Haïti et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le projet permettra de remettre en état les infrastructures et les économies des localités touchées par le séisme.

Le projet aidera à rétablir et à enregistrer 500 entreprises non officielles mises sur pied dans le camp (dont la plupart appartiennent à des femmes), à former 50 entrepreneurs, à créer 2 000 emplois dans la construction (p. ex. pour l'enlèvement des débris ainsi que la reconstruction et la rénovation des maisons endommagées) dans les localités où les résidants se réinstalleront, et à rétablir les services communautaires. Une formation agréée dans le domaine de la construction sera également offerte à 240 travailleurs haïtiens.

À la veille du deuxième anniversaire du séisme qui a dévasté Haïti, la ministre Oda s'est rendue dans le pays et a constaté en personne les nombreux résultats qu'a donnés l'engagement pris par le Canada envers la population haïtienne. Elle a également discuté avec des représentants du gouvernement haïtien à propos du développement à long terme du pays ainsi que des défis qu'il devra relever.

Bien que les besoins soient encore grands, les Canadiens doivent être fiers de leur contribution, laquelle permet d'améliorer chaque jour les conditions de vie de la population haïtienne. Le gouvernement haïtien s'est dit reconnaissant de la générosité de la population canadienne et du soutien apporté par le Canada dans de nombreux domaines, notamment l'intervention qui a immédiatement suivi le séisme.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Justin Broekema
Attaché de presse de la ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : justin.broekema@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca

Note d'information

Le Projet d'action en matière de logement (Champ-de-Mars)

Le Projet d'action en matière de logement mis en œuvre à la place Champ-de-Mars répond à un besoin essentiel exprimé par le gouvernement d'Haïti, soit la réinstallation des personnes déplacées lors du séisme de 2010, grâce à des solutions d'hébergement durables. Situé devant l'édifice détruit du Parlement haïtien, le parc public Champ-de-Mars est l'un des quatre plus importants camps de personnes déplacées en Haïti. Il fournit un abri temporaire à 5 000 familles (environ 20 000 personnes).

Le camp de la place Champ-de-Mars se divise en dix zones. Les 1 831 familles des quatre premières zones devraient être réinstallées au cours des premiers mois de 2012, tandis que les 3 169 familles des six autres zones le seront au cours de 2012-2013. La réinstallation des personnes déplacées qui vivent actuellement à la place Champ-de-Mars se déroulera conformément aux normes pertinentes des droits de la personne de l'Organisation internationale pour les migrations.

Grâce à cette initiative, les résidants du camp inscrits seront jumelés à des intervenants qui les aideront à trouver un logement convenable ou à rénover leur maison au moyen d'une subvention d'un an. Les intervenants veilleront à ce que chaque famille soit pleinement informée de la subvention au logement à laquelle elle a droit, ainsi que du délai dont elle dispose pour prendre une décision. Un bureau d'information sur le projet sera établi près du camp pour répondre aux questions des personnes qui y vivent et assurer le suivi de tout problème et de toute plainte.

À titre d'organisme responsable de l'initiative, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) coordonnera, de concert avec d'autres organisations multilatérales, les activités suivantes :

  • l'inscription des résidants du camp, l'évaluation des besoins des familles en matière de logement, la distribution des subventions locatives aux familles, et la fermeture définitive du camp de la place Champ-de-Mars;
  • l'enlèvement des débris dans des quartiers ciblés, la démolition des maisons impossibles à remettre en état, et la rénovation des maisons endommagées, mais qu'il est possible de remettre en état;
  • la formation et la reconnaissance des titres de compétences des gens de métier de la construction, la fourniture d'une aide aux entreprises, la formation d'entrepreneurs et la distribution à des entrepreneurs du camp de subventions à la relocalisation;
  • la fourniture d'une aide financière aux collectivités d'accueil en vue de reconstruire les infrastructures et les services communautaires essentiels.

Bien que les besoins soient encore grands, les initiatives canadiennes ont des effets positifs dans la vie des Haïtiens. Le Canada est en bonne voie de verser plus d'un milliard de dollars à Haïti (2006-2012) pour en assurer le développement à long terme et répondre à ses besoins immédiats en matière d'aide humanitaire et de reconstruction. Ce montant comprend les 400 millions de dollars qu'il s'est engagé à verser sur une période de deux ans après le séisme. Le Canada a pleinement affecté ces 400 millions de dollars et les 220 millions de dollars du Fonds d'aide aux victimes du séisme en Haïti à des initiatives, et il a entrepris d'égaler les dons versés par les Canadiens à des organismes de bienfaisance canadiens enregistrés. Le Canada respecte l'engagement qu'il a pris à l'égard d'Haïti.

- 30 -