L'ACDI rapproche des élèves du monde entier

Le 6 février 2012

Initiative internationale de jumelage d'écoles © ACDI-CIDALors de sa visite à l'école Summit Alternative d'Ottawa, la ministre Oda, a participé à un échange en temps réel avec les élèves de l'école Antigua Grammar d'Antigua. Cet événement a permis de lancer l'Initiative internationale de jumelage d'écoles.

Aujourd'hui, l'honorable Beverley J. Oda, ministre de la Coopération internationale, a annoncé le lancement d'un programme novateur et stimulant qui donnera aux élèves canadiens la possibilité d'apprendre et de s'informer directement en temps réel auprès de leurs camarades des pays en développement. Cette initiative permettra des échanges culturels et éducatifs précieux. L'Initiative internationale de jumelage d'écoles (IIJE) consiste à jumeler une école au Canada et une école d'un pays en développement.

« Donner aux enfants la chance d'apprendre ensemble et d'apprendre les uns des autres est une façon stimulante pour les jeunes canadiens de prendre part au développement international. Aujourd'hui, nous sommes tous des citoyens du monde et l'Initiative internationale de jumelage d'écoles aidera la prochaine génération d'élèves à devenir des citoyens actifs du monde », a déclaré la ministre Oda. « Les écoles participantes et leurs enseignants méritent d'être félicités pour avoir ouvert cette porte sur le monde à leurs élèves. J'attends avec impatience les rapports des élèves et de leurs enseignants sur la façon dont ce programme novateur a enrichi leur apprentissage et leur compréhension des autres. »

Le programme a été lancé dans une salle de classe de septième année de l'école Summit Alternative, à Ottawa, qui est entrée en relation directe avec son école jumelle, l'école Antigua Grammar, à Antigua. Elles sont l'une des sept paires d'écoles unissant une école d'un pays en développement à une école du Canada dans le cadre du projet pilote de l'IIJE.

« L'Initiative internationale de jumelage d'écoles suscite un intérêt et une curiosité immense parmi les élèves et le personnel en raison des possibilités d'apprentissage international qu'elle offre. Notre partenariat avec Antigua nous aidera à faire de nos élèves des citoyens du monde, plus conscients de leurs ressemblances et de leurs différences avec les élèves du même âge dans le monde entier » a déclaré David Farley, enseignant à l'école Summit Alternative. « Nous espérons que nos élèves noueront des liens enrichissants avec ceux de nos écoles jumelles au fur et à mesure de leurs interactions. Nous espérons que cette expérience sera mémorable pour les élèves. »

Le programme pilote de l'IIJE de deux ans de l'ACDI (1,09 million de dollars sur deux ans) offrira un cadre d'apprentissage interactif enrichissant en temps réel, qui réunira des enseignants, ainsi que des élèves de 11 à 14 ans du Canada et de pays en développement au moyen de technologies Web.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre du Programme Citoyens du monde de l'ACDI, qui vise à mobiliser les Canadiens et à ce qu'ils jouent un rôle actif dans le domaine du développement international.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Justin Broekema
Attaché de presse de la ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : justin.broekema@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca

Fiche d'information

Des élèves canadiens et des élèves de pays en développement apprennent ensemble

Consciente du rôle que les élèves canadiens peuvent jouer en aidant leurs camarades des pays en développement et de l'importance du dialogue entre les jeunes, l'Agence canadienne de développement international (ACDI) lance un programme novateur, soit l'Initiative internationale de jumelage d'écoles (IIJE), destiné à des élèves en salle de classe.

Ce projet pilote s'inscrit dans le cadre du Programme Citoyens du monde de l'ACDI,annoncé par la ministre de la Coopération internationale le 22 juillet 2010.

À la suite d'un appel de propositions pour participer à l'IIJE, sept écoles canadiennes ont été jumelées à sept écoles de pays en développement dans le cadre du projet. Les écoles sont les suivantes :

  • Centre d'apprentissage du Haut-Madawaska au Nouveau-Brunswick, jumelé à l'école Coura du Mali
  • École Notre-Dame des Monts en Alberta, jumelée à Kita A du Mali
  • École élémentaire Riverside au Manitoba, jumelée à la St. Elizabeth Technical High en Jamaïque
  • École élémentaire Rossburn au Manitoba, jumelée à l'école Eltham High en Jamaïque
  • École élémentaire Samuel W. Shaw en Alberta, jumelée à l'école Excelsior High de Jamaïque
  • École élémentaire St. James en Alberta, jumelée au Presentation Brothers College de Grenade
  • École Summit Alternative en Ontario, jumelée à l'école Antigua Grammar à Antigua

Dans le cadre de l'IIJE, une classe d'élèves canadiens de 11 à 14 ans est jumelée à une classe d'un pays en développement. Ensemble, ils participent à des activités en temps réel par vidéoconférence.

Dans leur proposition, les écoles ont défini leurs secteurs d'intérêt pour des activités jumelées. Les écoles retenues ont été jumelées selon la langue, les champs d'intérêt et l'âge des élèves.

Au cours de l'été 2011, des enseignants du Canada et du pays en développement ont participé à des séances d'orientation et de planification pour aider les écoles jumelées à planifier des activités pour l'année scolaire suivante. Plusieurs activités créatives et interactives ont été élaborées et sont en train d'être mises en place, ou le seront bientôt, à l'intention des élèves, tout au long de l'année scolaire 2011-2012. Ces activités permettent aux élèves d'échanger des renseignements et de parler de leur vécu en ce qui concerne différents sujets liés à leurs réalités culturelles et sociales (différences aussi bien que ressemblances).

L'IIJE vise à faire participer des enseignants et des élèves du Canada et de pays en développement à une expérience d'apprentissage partagée. En plus de leur donner la chance d'évoluer dans un cadre d'apprentissage interactif, enrichissant et avantageux autant pour les classes canadiennes que celles des pays en développement, l'IIJE offre aux élèves et aux enseignants :

  • une qualité d'éducation améliorée dans des domaines ciblés
  • une connaissance plus approfondie du développement international
  • une plus grande appréciation de leur rôle en tant que citoyens du monde
  • une capacité accrue à communiquer les enjeux de développement international

L'ACDI versera jusqu'à un maximum de 30 000 $ pour chaque école canadienne sélectionnée, pour financer les frais directs et généraux engagés par l'école. L'ACDI gèrera les coûts engagés par les écoles des pays en développement.

Au cours de l'été 2012, les enseignants du Canada et des pays en développement se réuniront pour échanger les leçons tirées lors de la première année de l'Initiative et pour planifier les activités de la deuxième année.