Le gouvernement Harper lance un fonds de contrepartie en réponse à la crise au Sahel

Le 7 août 2012 - Le gouvernement Harper a invité aujourd'hui les Canadiens à apporter leur soutien aux populations touchées par la crise humanitaire au Sahel, une région de l'Afrique de l'Ouest. Cette annonce a été faite par la secrétaire parlementaire du ministre de la Coopération internationale, Lois Brown, au nom du ministre de la coopération internationale, Julian Fantino.

© ACDI-CIDALa secrétaire parlementaire du ministre de la Coopération internationale, Lois Brown, lors du lancement du Fonds de contrepartie pour le Sahel à Toronto, le 7 août 2012, avec des membres de la Coalition humanitaire. Derrière elle, de gauche à droite: Will Postma d'Aide à l'enfance, Gillian Barth de Care, Robert Fox d'Oxfam Canada, Rosemary McCarney de Plan, et Nic Moyer, directeur exécutif de la Coalition humanitaire.

« Les Canadiens ont montré qu'ils sont toujours prêts à aider ceux qui sont dans le besoin, a déclaré le ministre Fantino. Actuellement, des millions de femmes, d'hommes et d'enfants au Sahel souffrent de la faim et de malnutrition sévère. Cette situation est absolument inacceptable. Grâce à la générosité des Canadiens, nous pouvons faire plus pour répondre à cette crise et soutenir les populations touchées. »

Le gouvernement du Canada a annoncé qu'il allait consentir, par l'entremise du Fonds de contrepartie pour la crise au Sahel, une somme égale aux dons versés par les Canadiens à des organismes de bienfaisance canadiens enregistrés répondant à la crise au Sahel. Le gouvernement fera également une contribution initiale de 10 millions de dollars, laquelle permettra aux organisations humanitaires de fournir immédiatement un soutien alimentaire et nutritionnel, des soins de santé d'urgence, de l'eau, des services d'assainissement et un appui aux moyens de subsistance.

La situation humanitaire au Sahel s'est gravement détériorée tout au long de 2012 en raison des effets combinés de la sécheresse, des piètres récoltes, de la flambée des prix des aliments, des déplacements des populations et de l'insécurité. Les pays les plus touchés par la crise sont le Mali, le Niger, le Burkina Faso, le Tchad, la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie et le nord du Cameroun.

« Lorsque des vies sont en jeu, chaque minute compte, a souligné la secrétaire parlementaire Brown. Le Canada fait tout en son pouvoir pour fournir une aide au Sahel, et le fait avec rapidité. Il est crucial que la communauté internationale augmente ses efforts humanitaires et collabore afin que nous puissions en faire plus pour soulager la souffrance des populations du Sahel. »

Le Canada égalera les fonds recueillis du 7 août au 30 septembre 2012. L'Agence canadienne de développement international (ACDI) allouera ces fonds à des organisations humanitaires canadiennes et internationales établies qui participent aux efforts de secours pour soulager les populations les plus affligées par la crise alimentaire et nutritionnelle.

Le gouvernement du Canada a déjà fourni 47,5 millions de dollars en aide humanitaire au Sahel, ce qui a permis d'aider les partenaires comme la Coalition humanitaireVision Mondiale Canada et le Programme alimentaire mondial (PAM).

Pour de plus amples renseignements sur le travail de l'ACDI au Sahel ou sur le Fonds de contrepartie pour la crise au Sahel, visitez le site Web de l'ACDI.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Stephanie Rea
Directrice des communications
Cabinet du ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : stephanie.rea@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA

Fiche d'information

Le gouvernement du Canada, par l'entremise de l'Agence canadienne de développement international (ACDI), a annoncé qu'il verserait 10 millions de dollars supplémentaires destinés aux efforts de secours en faveur des populations touchées par une grave crise alimentaire et nutritionnelle dans la région du Sahel, en Afrique de l'Ouest. Il annonce également aujourd'hui qu'il créera le Fonds de contrepartie pour la crise au Sahel pour souligner la compassion et la générosité exprimées par les Canadiens.

La situation humanitaire dans le Sahel s'est gravement détériorée tout au long de 2012, en raison des effets combinés de la sécheresse, des piètres récoltes, de la flambée des prix des aliments, des déplacements de populations et de l'insécurité. Les Nations Unies estiment maintenant que 18,7 millions de personnes au Sahel sont menacées par la famine, ce qui comprend plus d'un million d'enfants de moins de cinq ans qui risquent de souffrir de malnutrition aiguë sévère.

Au début de 2012, toujours par l'intermédiaire de l'ACDI, le gouvernement du Canada a versé 47,5 millions de dollars pour appuyer les secours destinés aux personnes touchées par la crise au Mali, au Niger, au Burkina Faso, au Tchad et en Mauritanie. Avec le soutien du Canada, des organisations humanitaires ont fourni de l'aide humanitaire aux populations éprouvées, ce qui comprend un soutien alimentaire et nutritionnel d'urgence, de l'eau et des services d'assainissement, des services aériens humanitaires, des abris, une protection et un soutien aux moyens de subsistance.

Aujourd'hui, par l'entremise de l'ACDI, le gouvernement du Canada a annoncé qu'il verserait 10 millions de dollars supplémentaires pour appuyer les efforts de secours déployés en faveur des personnes affligées par la crise au Sahel. Ces fonds permettront au Programme alimentaire mondial (PAM) de fournir de l'aide alimentaire et nutritionnelle d'urgence.

Fonds de contrepartie pour la crise au Sahel

Grâce au Fonds de contrepartie pour la crise au Sahel, le gouvernement du Canada sera en mesure d'égaler la générosité des Canadiens.

Pour chaque dollar versé en don par les Canadiens à un organisme de bienfaisance canadien enregistré qui vient en aide aux victimes de la crise alimentaire et nutritionnelle au Sahel entre le 7 août et le 30 septembre 2012, le gouvernement du Canada versera un dollar au Fonds de contrepartie.

Le Fonds de contrepartie permettra de fournir un soutien financier efficace et responsable à des organisations humanitaires canadiennes et internationales chevronnées œuvrant au Mali, au Niger, au Burkina Faso, au Tchad, en Mauritanie, au Sénégal, en Gambie et au Cameroun. La collaboration avec ces organisations canadiennes et internationales d'expérience permettra d'assurer une intervention efficace et en temps opportun.

Critères relatifs aux dons et à la collecte de fonds :

  • Pour que les dons soient comptabilisés à cette fin, ils doivent respecter certaines conditions énoncées sur le site Web de l'ACDI.
  • Les dons doivent être faits entre le 7 août et le 30 septembre 2012 pour que la contribution de l'ACDI au Fonds de contrepartie puisse être faite rapidement et répondre aux besoins grandissants dans la région du Sahel.
  • Les organismes de bienfaisance qui recueillent des dons admissibles au Fonds de contrepartie pour la crise au Sahel ne recevront pas un montant équivalent de la part du gouvernement du Canada. Pour chaque dollar admissible recueilli, le gouvernement du Canada versera un dollar au Fonds de contrepartie.
  • L'ACDI versera une contribution initiale de 10 millions de dollars au Fonds de contrepartie pour la crise au Sahel afin de fournir immédiatement aux personnes dans le besoin un soutien alimentaire et nutritionnel, des soins de santé d'urgence, de l'eau, des services d'assainissement et un appui aux moyens de subsistance.

Résultats obtenus grâce au montant de 47,5 millions de dollars déjà versé par l'ACDI au titre de l'aide humanitaire

Le financement annoncé aujourd'hui prendra appui sur les résultats obtenus grâce à la contribution du Canada aux efforts déployés par la communauté internationale pour répondre aux besoins des populations vulnérables de la région du Sahel.

Jusqu'ici en 2012, dans le cadre de sa réponse aux appels lancés par les Nations Unies, le Mouvement international de la Croix-Rouge et des organisations non gouvernementales, l'ACDI a versé un total 47,5 millions de dollars au titre de l'aide humanitaire accordée à la région du Sahel. Par exemple, avec l'appui du Canada, des organisations humanitaires ont fourni une aide alimentaire et nutritionnelle à plus de 5,7 millions de personnes et porté secours à quelque 250 000 enfants affligés par la malnutrition aiguë sévère.