Le ministre Fantino termine une visite dans la région du Sahel

Le 14 septembre 2012 - L'honorable Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale, a terminé aujourd'hui un voyage au Sahel, en Afrique de l'Ouest, comprenant des arrêts au Burkina Faso et au Nigéria.

Le ministre Fantino a profité de sa visite au Burkina Faso pour attirer l'attention sur la crise humanitaire qui frappe le Sahel. Il a rencontré des réfugiés et des habitants de la région touchés par la sécheresse et l'instabilité politique. Il était accompagné par des dirigeants des organisations humanitaires canadiennes qui œuvrent au Sahel.

Il a aussi rencontré le président Blaise Compaoré, le premier ministre Beyon Luc-Adolphe Tiao, des gouverneurs régionaux et des partenaires humanitaires afin de discuter de la coordination de la lutte contre cette crise et des moyens d'éviter que de telles crises se reproduisent à l'avenir.

« Cette semaine, j'ai été témoin de la souffrance humaine à grande échelle au Sahel. L'aide que nous apportons au Sahel illustre le meilleur des valeurs canadiennes, a déclaré le ministre Fantino. Depuis la création du Fonds de contrepartie pour le Sahel, on estime à 1,8 million de dollars la valeur des dons faits par les Canadiens à des organismes de bienfaisance enregistrés. Des millions de gens continuent à souffrir des effets de la sècheresse et des conflits dans la région. J'invite tous les Canadiens à venir en aide aux personnes dans le besoin en faisant un don à un organisme de bienfaisance de leur choix d'ici le 30 septembre afin que le gouvernement du Canada puisse verser une contribution équivalente. »

Au Nigéria, le ministre Fantino a fait progresser le leadership du Canada dans le domaine de la santé maternelle et infantile. Il a également parlé des stratégies possibles pour accroître la coopération internationale du Canada avec le Nigéria dans le domaine de la croissance économique, comme la gestion responsable des ressources.

« Le Canada joue un rôle clé en aidant le Nigéria à renforcer ses systèmes de soins de santé primaires et à réduire le taux de mortalité maternelle, a ajouté le ministre Fantino. Il est essentiel d'abattre les obstacles à la croissance économique pour que la prospérité grandisse au Nigéria. Stimuler la croissance en Afrique est dans l'intérêt à long terme du Canada pour la prospérité, parce que nous cherchons à diversifier notre économie. Nos efforts peuvent vraiment produire une solution gagnante pour tous. »

En outre, le Canada, par l'intermédiaire de l'Agence canadienne de développement international (ACDI), finance d'autres domaines clés en matière de réduction de la pauvreté et de stimulation de la croissance économique au Burkina Faso et au Nigéria, y compris le microcrédit et l'éducation.

Pour obtenir davantage d'information sur les activités de l'ACDI au Nigéria, au Burkina Faso et au Sahel, dont des renseignements sur le Fonds de contrepartie pour le Sahel, veuillez consulter le site Web de l'ACDI.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Stephanie Rea
Directrice des communications pour le ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : stephanie.rea@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA
Flickr : Photos de la visite du ministre Fantino