Le Canada maintient sa contribution aux efforts internationaux au Mali

Le 29 janvier 2013 - L'honorable Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale, a annoncé aujourd'hui que le Canada continuera d'aider les Maliens touchés par le conflit et l'instabilité. Le Canada accroîtra ses investissements au Mali pour améliorer la sécurité alimentaire, réduire la malnutrition, prodiguer des soins de santé d'urgence et offrir de l'aide humanitaire indispensable. L'annonce a été faite à l'occasion d'une réunion internationale de haut niveau tenue au secrétariat de l'Union africaine à Addis‑Ababa (Éthiopie).

« Le Canada maintien des liens d'amitié avec le peuple malien, » a affirmé le ministre Fantino. « Les investissements importants du Canada au cours de la dernière année permettront à notre pays de poursuivre le travail entrepris au Mali pour sauver des vies, notamment au moyen de l'aide humanitaire et de l'aide au développement. »

Par l'entremise de l'Agence canadienne de développement international (ACDI), le Canada aidera à répondre aux besoins humanitaires immédiats des personnes touchées par la crise au Mali. Les fonds seront versés à nos partenaires non gouvernementaux canadiens de même qu'aux organismes des Nations Unies, en vue d'offrir des soins de santé d'urgence, des services aux mères et aux nouveau-nés et des services d'alimentation destinés aux enfants de moins de cinq ans. Une partie des fonds servira également à fournir de l'eau, des abris, des soins de santé primaires et des services d'assainissement à quelque 150 000 réfugiés maliens au Niger, en Mauritanie et au Burkina Faso, de même qu'à plus de 235 000 personnes déplacées en sol malien.

« Les investissements du Canada ont contribué à améliorer la qualité de vie des Maliens les plus vulnérables, mais nous demeurons grandement préoccupés par la détérioration de la situation et ses conséquences sur la stabilité de la région du Sahel », a conclu le ministre Fantino. « Seuls une approche de collaboration entre les divers intervenants maliens, africains et internationaux et le retour d'un gouvernement démocratique au Mali permettront de mettre fin à la crise. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Daniel Bezalel Richardsen
Attaché de presse du ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : danielbezalel.richardsen@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA

Document d'information

La situation au Mali

La situation humanitaire au Mali continue d'être préoccupante. Les organismes humanitaires rapportent que la crise alimentaire et nutritionnelle a placé deux millions de Maliens dans une situation d'insécurité sur le plan alimentaire, et ils estiment que 383 000 personnes ont été déplacées en raison du conflit, soit plus de 235 000 en sol malien et environ 150 000 autres qui sont allées trouver refuge au Burkina Faso, au Niger et en Mauritanie.

Le financement canadien pour le Mali

Le Canada augmente de 13 millions de dollars les montants investis au Mali pour améliorer la sécurité alimentaire, réduire la malnutrition, répondre aux besoins d'urgence en matière de soins de santé, et fournir l'aide humanitaire dont les populations ont grand besoin.

L'aide humanitaire au Mali

  • Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies fournira une aide alimentaire et nutritionnelle d'urgence aux 401 000 personnes vulnérables touchées par la crise qui habitent dans le nord du pays et aux 135 000 autres qui vivent dans le sud. Ces chiffres regroupent les ménages qui ont été forcés à quitter leur domicile, les familles d'accueil et les 15 000 personnes qui ont été gravement touchées par la sécheresse de 2012 et qui ont besoin d'aide pour se remettre des répercussions de la crise alimentaire et nutritionnelle. S'ajoute à ces efforts la distribution de couvertures et d'une aide alimentaire additionnelle à 141 900 enfants de moins de cinq ans et à des femmes enceintes ou allaitantes du Mali. (3 000 000 $)
  • Le Service aérien d'aide humanitaire du Programme alimentaire mondial des Nations Unies fournira un service de transport sécuritaire, efficace et économique aux organismes des Nations Unies, aux organismes non gouvernementaux et aux organismes donateurs qui fournissent une aide humanitaire au Mali, ainsi que pour le déplacement de marchandises plus légères, comme les fournitures médicales, les aliments à haute valeur énergétique et l'équipement technologique utilisé aux fins de communication et d'information. (500 000 $)
  • Handicap International fournira des soins de santé d'urgence pour mères et nouveau-nés aux quelque 30 000 femmes touchées par le conflit, ainsi que des fournitures et de l'équipement médical d'urgence à 16 districts de santé. (1 000 000 $)
  • L'organisme Médecins du Monde offrira des soins de santé d'urgence à près de 203 000 personnes de Gao et de Kidal, deux régions touchées par le conflit, et traitera la malnutrition aiguë dont souffrent 28 000 enfants et 7 400 femmes enceintes ou allaitantes. (1 500 000 $)
  • Vision mondiale Canada prêtera main-forte à l'amélioration des pratiques d'hygiène et d'assainissement dans les écoles, une initiative menée dans le cadre de campagnes de promotion de l'hygiène, et aidera à améliorer l'accès à de l'eau propre et à des services sanitaires de bonne tenue dans certains centres de santé. (1 000 000 $)

Aide humanitaire aux Maliens dans les pays voisins

  • Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés continuera d'offrir une protection et de l'aide à plus de 150 000 Maliens réfugiés dans les pays voisins, soit en Mauritanie, au Niger et au Burkina Faso. Il prendra aussi des mesures pour préparer l'arrivée possible de réfugiés additionnels dans les pays voisins — qui pourraient être au nombre de 400 000 — et le déplacement en sol malien de 300 000 personnes additionnelles, si la sécurité du pays devait continuer à se détériorer. (1 500 000 $)
  • Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies fournira une aide alimentaire et nutritionnelle d'urgence à plus de 150 000 Maliens actuellement réfugiés dans des camps au Niger, en Mauritanie et au Burkina Faso. Cela comprend la distribution de couvertures et d'une aide alimentaire d'appoint à 27 000 enfants de 6 à 59 mois, et le traitement de malnutrition aiguë modérée chez 3 250 enfants et près de 800 femmes enceintes ou allaitantes. (1 500 000 $)
  • Le Comité international de la Croix-Rouge fournira des rations alimentaires à 120 000 personnes déplacées pour une période maximale de trois mois, ainsi que de l'eau à 32 500 personnes du nord du Mali touchées par le conflit. L'organisme soutiendra également neuf centres de soins de santé desservant 23 000 personnes à Gao, dans le nord du Mali. (2 000 000 $)
  • CARE Canada veillera à combler les besoins de base en matière d'eau, de services sanitaires et d'hygiène des familles d'accueil du Niger et des quelque 50 000 réfugiés maliens vulnérables vivant à l'extérieur des camps, grâce à la distribution de produits non alimentaires et d'eau potable, à la promotion de l'hygiène et à des pratiques sanitaires de bonne tenue. Le projet contribuera à diminuer les risques de maladies transmises par l'eau et à améliorer la santé d'environ 50 000 personnes dans une région touchée par l'insécurité alimentaire et les déplacements. Il permettra en outre d'améliorer la résilience de 2 000 familles vulnérables et de consolider la sécurité alimentaire pour ces dernières. (1 000 000 $)