Le Canada est résolu à protéger et à promouvoir la liberté de religion

Le 14 avril 2013

Toronto (Ontario)  — La protection et la promotion des droits des groupes vulnérables sont prioritaires pour le Canada. L'honorable Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale, a affirmé cette priorité et a prononcé une allocution lors d'un événement sur la liberté de religion organisé par One Free World International, une organisation internationale de défense des droits de la personne.

« Le Canada est résolu à protéger et à promouvoir la liberté de religion, a déclaré le ministre Fantino. Il a fait de cet engagement un volet important de sa politique étrangère et de son travail de développement international. La réalité est que les groupes exclus, dont les minorités religieuses, sont souvent les plus vulnérables dans une société. »

Le Canada appuie une diversité de commissions internationales et d'institutions nationales qui protègent et promeuvent les droits de la personne, dont la Commission indépendante des droits de l'homme en Afghanistan, le Bureau de l'ombudsman du Pérou et l'Organisation des États américains. Le Canada collabore également avec des gouvernements et des organisations de la société civile pour protéger et promouvoir les droits fondamentaux des personnes les plus vulnérables et soutenir le développement de la démocratie.

Par l'entremise de son Bureau de la liberté de religion et de son réseau de missions à l'étranger, le Canada continuera de collaborer avec ses partenaires internationaux pour favoriser le respect des droits de la personne, y compris le droit à la liberté de religion et de croyance, et promouvoir à l'étranger les valeurs canadiennes que sont la diversité et la tolérance.

« Aucun droit n'est plus essentiel à la dignité humaine et à des sociétés véritablement libres et ouvertes que la liberté de religion. Grâce à la création du Bureau de la liberté de religion, le monde entier se tourne vers le Canada et voit en lui un leader de la promotion des droits des minorités, a déclaré le révérend Majed El Shafie, président et fondateur deOne Free World International. Des événements comme celui-ci sont d'une importance cruciale si l'on souhaite encourager le gouvernement canadien et le public canadien à ne pas détourner le regard lorsqu'une minorité se voit refuser ses droits les plus fondamentaux. Quand une communauté minoritaire est persécutée, nous sommes tous touchés. »

La liberté de religion est enchâssée dans un certain nombre d'instruments internationaux clés en matière de droits de la personne, notamment la Déclaration universelle des droits de l'homme et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Dans le Plan d'action économique de 2013, le Canada a réitéré son engagement à l'égard de l'aide internationale au développement, y compris le soutien à la liberté, la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit. Tel qu'il a été annoncé dans ce plan, le gouvernement Harper inscrira dans la loi — pour la toute première fois — les responsabilités du ministre et l'importance prioritaire du développement international et de l'aide humanitaire. Le nouveau ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement améliorera l'harmonisation de l'aide internationale avec les valeurs et les objectifs généraux du Canada.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter le Bureau de la liberté de religion du Canada.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Daniel Bezalel Richardsen
Attaché de presse du ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : danielbezalel.richardsen@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA