Éradication de la poliomyélite : le Canada demeure un chef de file mondial

Le gouvernement Harper accroît son soutien à l'immunisation et à la santé des enfants dans le monde

Le 25 avril 2013

Le Canada demeurera un chef de file à l'échelle de la planète dans l'élan mondial visant à éradiquer la poliomyélite, et continuera de sauver des vies à l'aide de l'immunisation, a annoncé le ministre de la Coopération internationale, l'honorable Julian Fantino, pendant le Sommet mondial sur les vaccins qui a lieu à Abou Dhabi. Le Canada accroîtra son appui à l'immunisation contre la poliomyélite en fournissant un soutien additionnel à l'Initiative mondiale d'éradication de la poliomyélite pour répondre aux besoins immédiats et, à plus long terme, enrayer cette maladie d'ici 2018.

« Le Canada demeure un chef de file à l'échelle internationale dans l'appui à l'immunisation et il est résolu à participer au dernier élan mondial visant à éradiquer la poliomyélite une fois pour toutes, a déclaré le ministre Fantino. En travaillant à éliminer la maladie, le Canada aidera des enfants et leur famille à vivre une vie saine et productive, et à réduire la pauvreté dans le monde. »

Le Canada a joué un rôle de chef de file au Sommet dirigé par Son Altesse Sheikh Mohammed bin Zayed bin Sultan Al Nahyan, prince héritier d'Abou Dhabi, par Bill Gates, coprésident de la Fondation Bill et Melinda Gates, et par Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations Unies. Le Sommet a réuni des organisations internationales, des organisations non gouvernementales et d'autres intervenants de haut niveau, y compris des chefs d'État et des représentants du secteur privé, venus appuyer les engagements mondiaux à l'égard de l'immunisation, à commencer par l'éradication de la poliomyélite. Les participants ont discuté des liens cruciaux qui existent entre l'enrayement de la poliomyélite, le renforcement de l'immunisation systématique et l'amélioration de la santé générale de l'enfant.

« Depuis longtemps, le Canada est un chef de file qui cherche à parvenir à un monde exempt de poliomyélite et à s'assurer que les enfants reçoivent les vaccins dont ils ont besoin, peu importe où ils vivent. L'influence de ses capacités de chef de file constitue un bel exemple d'aide étrangère qui fonctionne, a affirmé Bill Gates, coprésident de la Fondation Bill et Melinda Gates. Le soutien accru qu'apportera le Canada au cours des six prochaines années permettra de veiller à éradiquer la maladie et à bâtir les infrastructures nécessaires pour offrir à tous les enfants une vie saine et productive. »

« L'OMS est très reconnaissante de l'importante contribution du gouvernement du Canada, qui nous aidera à achever notre travail d'éradication de la poliomyélite. L'éradication de la poliomyélite sera un cadeau de tous les jours aux futures jeunes générations du monde entier. La générosité du Canada contribue à ce cadeau, a affirmé Dr Margaret Chan, directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé. »

« Bien que nous entrevoyions la lumière au bout du tunnel, nous devrons encore surmonter des défis pour immuniser ceux qui en ont besoin, a précisé le ministre Fantino. Le Canada fait appel aux dirigeants des organisations religieuses, gouvernementales et communautaires, au Canada et dans les pays où ces maladies touchent nos enfants, pour dénoncer clairement les attaques à l'endroit des travailleurs dans le secteur de l'immunisation et continuer à promouvoir les renseignements scientifiques sur cet important travail. »

Le Plan d'action économique de 2013 réitère l'engagement du Canada à l'égard du développement international, y compris l'immunisation. Comme le gouvernement l'a annoncé dans le Plan d'action économique de 2013, le nouveau ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement assurera l'efficience et l'efficacité de la prestation de son aide au développement international tout en poursuivant son mandat, qui consiste à réduire la pauvreté et à offrir une aide humanitaire.

« L'immunisation, qui permet de sauver la vie de millions d'enfants chaque année, est l'un des investissements les plus rentables dans le domaine de la santé, a déclaré le ministre Fantino. Grâce à son Initiative de Muskoka et à son engagement à l'égard de la santé des enfants, le Canada a contribué à rallier le soutien mondial afin que 80 % des enfants soient immunisés, et il collaborera à vacciner tous les enfants, jusqu'au dernier. »

Le Sommet mondial sur les vaccins, qui a eu lieu pendant la deuxième Semaine mondiale de la vaccination, est reconnu par l'Organisation mondiale de la Santé et vise à promouvoir le recours à des vaccins pour immuniser des personnes de tout âge contre des maladies. Pour obtenir plus de renseignements, consultez la page Web de l'ACDI sur lavaccination.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Daniel Bezalel Richardsen
Attaché de presse du ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : danielbezalel.richardsen@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA


Fiche d'information

Le ministre Fantino a annoncé aujourd'hui, au Sommet mondial sur les vaccins (en anglais), que le gouvernement du Canada allait consacrer 250 millions de dollars à la lutte mondiale visant l'éradication de la poliomyélite, entre 2013 et 2018. Cet engagement aidera le Canada à progresser par rapport à l'une de ses priorités de développement, celle d'assurer l'avenir des enfants et des jeunes et d'améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, tout en appuyant la participation canadienne à l'éradication de cette maladie. Cette somme de 250 millions de dollars, qui représente une hausse de 41 % comparativement à la contribution annuelle moyenne consentie par le Canada depuis 2006 pour la lutte contre la poliomyélite, appuiera la mise en œuvre des stratégies et des programmes de l'Initiative mondiale d'éradication de la poliomyélite visant à enrayer cette maladie et à renforcer les systèmes de santé, en particulier dans les trois pays où la polio persiste, soit le Nigéria, le Pakistan et l'Afghanistan. Elle permettra également de soutenir les efforts déployés afin d'assurer la qualité des approvisionnements en vaccins et favorisera le recours à des technologies novatrices à l'appui des programmes d'immunisation, y compris le soutien des systèmes de surveillance des maladies et d'intervention.

Initiatives de lutte contre la poliomyélite visées par l'annonce faite aujourd'hui :

  • Des activités supplémentaires d'immunisation réalisées par l'entremise de l'Organisation  mondiale de la Santé (OMS) permettront d'étendre la couverture vaccinale dans les régions endémiques et à haut risque, afin de combler les lacunes, conformément au Plan d'action mondial d'urgence 2012-2013 (en anglais). Figurent au nombre de ces activités des approches adaptées pour les campagnes d'immunisation massive ciblant les enfants de moins de cinq ans. Le projet permettra de combler les lacunes qui touchent les régions endémiques et à haut risque en soutenant des activités supplémentaires d'immunisation. Le plan met l'accent sur les mesures permettant de stopper la transmission du virus et de réagir rapidement à toute éclosion de la maladie dans les régions à haut risque. (18 millions de dollars)
  • Une contribution initiale sera versée par l'entremise de l'OMS, en faveur du Plan stratégique 2013-2018 pour l'éradication de la poliomyélite et la phase finale, qui relève de l'Initiative mondiale d'éradication de la poliomyélite (en anglais). Il s'agit du soutien offert pour une première année afin de favoriser la mise en œuvre rapide du plan, lequel constitue une feuille de route détaillée pour l'éradication de la poliomyélite. Ce plan, qui fait suite aux pressions exercées pour éliminer la maladie, a été établi en coordination avec les autorités nationales de la santé, des scientifiques et d'autres intervenants, y compris les donateurs. Le Plan stratégique 2013-2018 pour l'éradication de la poliomyélite et la phase finale s'appuiera sur les progrès enregistrés au chapitre du Plan d'action d'urgence de 2012-2013. Il sera notamment axé sur des activités qui accroîtront la capacité des gouvernements nationaux à intervenir en cas d'éclosion du poliovirus, consolideront les systèmes de suivi et de surveillance, en particulier dans les trois pays endémiques, et amélioreront les opérations de vaccination des enfants de moins de cinq ans dans les régions endémiques et à haut risque. (20 millions de dollars)
  • Le Programme d'éradication de la poliomyélite mené au Nigéria, par l'intermédiaire de l'OMS, comblera des lacunes bien précises cernées par l'OMS. L'investissement de l'ACDI aura pour objet de soutenir le système de surveillance des maladies et d'intervention, d'intensifier les campagnes ciblées de vaccination contre la poliomyélite et de renforcer l'immunisation systématique. Le projet appuiera en outre le système intégré de surveillance des maladies et d'intervention, organe national chargé de coordonner la surveillance de la poliomyélite au Nigéria. Pour prendre les mesures qui s'imposent en matière de santé publique en cas d'éclosion d'une maladie transmissible, comme la poliomyélite, il faut absolument assurer une surveillance. (18 millions de dollars, 2013-2015).

Résultats en matière de lutte contre la poliomyélite

Depuis 1988, le Canada et ses partenaires ont soutenu l'immunisation de centaines de millions d'enfants, ce qui a entraîné l'éradication du virus de la poliomyélite dans presque tous les pays de la planète, et ils s'efforcent encore de mettre un terme à cette maladie dans les quelques régions où elle est toujours présente. Le Canada a contribué à l'obtention des résultats suivants :

Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite

L'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite a été lancée en 1988 par des gouvernements nationaux, l'OMS, Rotary International, les centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis et l'UNICEF. À cette époque, la poliomyélite était endémique dans plus de 125 pays dispersés sur cinq continents, et elle paralysait plus d'un millier d'enfants chaque jour. Depuis, au moins 2,5 milliards d'enfants partout dans le monde ont été vaccinés contre cette maladie. Le nombre de cas a diminué de plus de 99 %, passant de 350 000 en 1988 à 233 en 2012.

L'Afghanistan et la poliomyélite

Depuis 2006, l'ACDI collabore avec le gouvernement de l'Afghanistan et d'autres partenaires internationaux, y compris l'OMS et l'UNICEF, pour appuyer les efforts d'éradication de la poliomyélite en Afghanistan. En dépit des défis liés à la sécurité, des progrès modestes, mais substantiels ont été réalisés :

  • Plus de sept millions d'enfants afghans ont pu être vaccinés contre la poliomyélite.
  • Une approche coordonnée de prévention de la poliomyélite a été établie entre l'Afghanistan et le Pakistan par la mise en place de lieux d'immunisation aux principaux postes frontaliers, et les deux pays ont synchronisé leurs calendriers d'immunisation.
  • Le vaccin oral bivalent contre la poliomyélite a été mis à l'essai et lancé en Afghanistan (contre les poliovirus sauvages de types 1 et 3). En combinaison avec les vaccins utilisés précédemment, le vaccin bivalent a permis d'accélérer l'interruption des dernières chaînes de transmission de la maladie.

Le Nigéria et la poliomyélite

Grâce à deux initiatives complémentaires réalisées en collaboration avec l'OMS et l'UNICEF, le Canada a contribué à l'obtention des résultats suivants au Nigéria entre 2005 et 2010 :

  • Dans chacun des huit États à risque, l'un des projets a permis de recruter et de former plus de 4 000 travailleurs communautaires en matière de lutte contre la poliomyélite.
  • Des activités axées sur le dialogue communautaire ont permis d'accroître la prise en charge et la participation des collectivités relativement à l'immunisation contre la poliomyélite, et de réduire de 50 % le nombre d'enfants n'ayant jamais pu profiter des campagnes d'immunisation dans les États du Nord
  • La proportion des enfants non immunisés dans les États les plus à risque du Nigéria est passée sous la barre du 5 % pour la première fois.

Le Pakistan et la poliomyélite

En appuyant l'OMS (2007-2008) dans ses efforts d'éradication réalisés à l'échelle nationale, ainsi que l'UNICEF (2008-2009), qui s'est chargée de la campagne d'immunisation menée dans la province du Baloutchistan, le Canada a contribué à l'obtention des résultats suivants :

  • La qualité et la prestation des soins de santé primaires ont été améliorées, en particulier pour les femmes, afin de permettre aux personnes démunies d'avoir un meilleur accès à des services de santé et, ultimement, d'interrompre la transmission du virus de la poliomyélite au Pakistan et de contribuer aux efforts d'éradication réalisés à l'échelle mondiale.
  • La surveillance des zones transfrontalières et tribales et des populations mobiles a été renforcée.
  • On a amélioré le soutien technique en matière de gestion et de supervision des données, ce qui a permis d'assurer un meilleur suivi du nombre de cas, du nombre d'enfants immunisés et des zones de transmission.
  • Dans la province du Baloutchistan, deux millions d'enfants ont été immunisés.

Les détails de toutes les affectations seront fournis à une date ultérieure.